toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Manuel Valls est désavoué par ses ministres sur l’interdiction du voile à l’université


Manuel Valls est désavoué par ses ministres sur l’interdiction du  voile à l’université

En estimant qu’il fallait voter une loi contre le port du voile à l’université, Manuel Valls a déclenché les critiques de son propre camp. Jusqu’à essuyer les critiques de ses ministres. Ambiance.

La polémique de trop. Dans une interview à Libération, Manuel Valls a affirmé mercredi qu' »il faudrait une loi » réglementant le port du voile à l’université. Le Premier ministre a également expliqué qu’une telle loi se heurterait à « des règles institutionnelles » qui la rendraient difficile.

Deux ministres montent au créneau

Le premier à avoir réagi dans les rangs du gouvernement est Thierry Mandon, secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur.

« Il n’y a pas besoin de loi sur le voile à l’université. Si j’ai l’occasion de lui en parler (à Manuel Valls), je lui dirai qu’il n’y a pas besoin de loi. Ce que je vois sur le terrain, ce que me disent tous les présidents d’université, c’est qu’il n’y a pas de problème » estime le secrétaire d’Etat.

Quant à l’affirmation de Manuel Valls selon laquelle « ce voile identitaire, politique, revendiqué comme tel, en cachant la femme, vise à la nier », la réponse de Thierry Mandon, au micro de RTL, est sans appel. « Il y a des étudiantes qui ont tout à fait, parce qu’elles sont adultes, le droit de garder un foulard, le foulard n’est pas interdit dans la société française » estime-t-il.

« Il y a une liberté de conscience, une liberté religieuse »

Dans la foulée, Najat Vallaud-Belkacem a tenu elle aussi à réagir aux propos du Premier ministre. La ministre de l’Education a déclaré sur BFMTV et RMC qu’elle n’était « pas pour l’interdiction du foulard à l’université ».

« Il y a une liberté de conscience, une liberté religieuse qui fait qu’on ne va pas imposer les mêmes contraintes à des mineurs qu’à des étudiants. Je rappelle aussi que nos universités accueillent beaucoup d’étudiants étrangers. Va-t-on leur interdire l’accès aux universités parce que dans leur culture il y a tel type vestimentaire? » s’est interrogée la ministre.

Les deux ministres ne sont pas les seuls à contredire Manuel Valls. La grogne a également gagné les rangs du Parti socialiste, dont plusieurs députés se sont offusqués des déclaration du Premier ministre. Ils ont été rejoints par de nombreux internautes, étudiants ou professeurs, qui ont rappelé à Manuel Valls les « vrais problèmes » des universités.

Le PS et les universitaires vent debout

Deux députés socialistes ont tenu à montrer leur désaccord avec la volonté de Manuel Valls d’interdire le port du voile à l’université. Le premier est Guy Delcourt, député du Pas-de-Calais qui a dénoncé sur Twitter une « obsession grave » du chef du Gouvernement. Mercredi matin, c’est Patrick Menucci, député de Marseille, qui s’est exprimé estimant que le débat lancé par Manuel Valls « n’existe pas ».

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Manuel Valls est désavoué par ses ministres sur l’interdiction du voile à l’université

    1. alauda

      Les étrangers se montraient discrets il y a encore un quart de siècle.

      Quant à la « liberté de conscience », comme son nom l’indique elle réside dans la conscience qui par nature est invisible. Madame la Ministre serait bien avisée de ne pas mélanger cette liberté invisible avec « la liberté religieuse » qui est chose bien différente de par sa référence communautaire.

      Le PS est vent debout contre M. Valls. Prochaine étape imaginable dans moins d’une décennie : au nom de la « liberté d’afficher sa religion dans ses fringues », bientôt des fonctionnaires porteuses de la bonne parole voilée dans l’espace public ? Une voilée aura-t-elle le droit de passer les concours de la fonction publique, au nom de l’égalité ?

    2. farid

      valls a declarer que lislam et fondamentalement compatible avec la republique sur ce point je dirais comme je ne connais pas monsieur valls ou bien cest un grand hypocrite qui ne pense pas aux generation futures aux enfants qui vont naitre dans 50 ans ou moin que valls cherche a sauver la gouvernanse archaique et desastreuse du ps valls reagit par rapport a ces interets et celles du ps ou peut etre aux interets economiques politique et geostrategiques valss cherche a sauver le mondat du ps au detriment de lavenir de la france et de son peuple la je dirais que valls et un lache et un colabo car je pense que valls sait tres bien que lislam est un danger pour loccident il nas que regarder les pays arabo musulmant une gouvernance a vie miner par la corruption tous les responsable arabo musulmant sont milliardaire ces pay detruit par des clan le vol aucun respect pour la vie humaine on hesite pas a faire disparaitre a tuer a emprisonner a executer sans auncune pitier les opposant valss sait tou ca comme ils sait quil est recuès par un zombis soit disant president algerien donc tous ca moinsieur valls c de lhypocrisie c de la colaboration avec lennemi vous tranquer lavenir dun peuple pour des interets si dans le cas contraire vous ne savez pas tous ca si vous ignorez que lislam est un grand danger on declarant quil est fondamontalement compatible avec la republique alors monsieur vallma c est toujours aussi grave vous devez changer de metier la france a beaucoup plus besoin de vous en elevant des chevres ou des moutons je vous p)arle en connaissance de cause je suis algerien je vie avec des musulmant ca fait mainteneant 50 an alors je connais mieux que vous les musulmant

    3. HUINENG

      Pour une fois, je soutiens mille fois Manuel Valls depuis qu’une étudiante musulmane non voilée m’a confié que les étudiants musulmans quelquefois boycottent les cours parce qu’ils voient avant tout le prof. d’université non-musulman comme un mécréant.

    4. geo

      Pour une fois qu’il dit une vérité, ses copains sont eux déjà bien islamisés, on ne pourra pas les sauver.

    5. BERNARD Gilbert

      Tout ce monde-là dans le même panier.
      La religion laïcarde anti-religieuse pollue à tous les niveaux.
      Valls a peut-être raison sur cet aspect, mais il lance un décret ou une ordonnance, sans perdre du temps à faire une loi de pklus qui sera inapplicable et inappliquée.
      Les autres qui contredisent Valls sont aussi tordus que lui.

    6. FANNY

      Si une de mes étudiantes entraient dasn ma salle de cours avec le voile, soit je la lui ferais enlever, soit elle repartait chez elle ou à la bibliothèque. Jamais je n’accepterais une étudiante voilée.

      Je me suis battue comme des milliers de femmes de par le monde pour pouvoir m’habiller comme je le voulais, pour que rien ni personne, encore moins une religion, ne m’impose ni ma façon de vivre, de penser ni ma façon de m’habiller.

      Je refuse à 1000 % (oui: 1000) cette soumission à une coutume qui n’est même pas inscrite dans le coran (il parle d’un « vêtement pudique »: cela ne signifie pas s’habiller comme une momie et se recouvrir complètement, á la rigueur, jeter un châle sur ses épaules, c’est bien suffisant!), coutume qui n’est qu’une mesure ou prétexte pour asservir les femmes, et qui est par là même un symbole de cet asservissement que des arrierés mentaux veulent nous imposer: je ne veux en aucun cas parler des handicapés que je respecte: je parle d' »arrierés » qui vivent 1500 ans en arrière .. tout en utilisant internet pour faire circuler leurs conneries en emmbrigader des jeunes: une simple contradiction?

    7. Pinhas

      @FANNY,

      Entièrement d’accord avec toi .

      J’ajoute simplement que pour la plupart de ces personnes qui se déguisent , il ne s’agit pas de religion mais de  » bras d’honneur  » qu’elles nous font .

       »Regardez-nous et acceptez ce que nous vous imposons sinon vous êtes racistes  »

      La fameuse excuse usée jusqu’à la corde , le racisme .

      Il suffit de dire NON !

      Le rectorat doit sanctionner immédiatement ces provocateurs .

      L’état doit interdire ces déguisements dans toutes les enceintes scolaires .

      Une dérogation pourrait être accordée pour le jour du Mardi Gras et Halloween .

      Sinon que chacun se déguise comme bon lui semble , l’un en extra terrestre , l’autre en Dracula , etc …. ainsi tout le monde sera au bal masqué en classe .

      Plus sérieusement Il est sans doute certain que minoritairement certaines femmes sont forcées de porter le voile mais c’est de la connerie et non de la religion .

      Seules les prostituées se masquaient et se voilaient dans les pays arabes afin de ne pas être reconnues dans les rues .

      Certaines familles sont payées par des pays comme l’arabie saoudite pour porter le voile mais à ce jour je n’en ai pas la preuve formelle .

      A creuser ….

    8. María

      Je partage l’avis de Alauda sur la liberté de conscience.
      Pour ma part, je pense qu’il faut tout bonnement interdire ce chiffon qui salit la femme et la lutte féministe séculaire en France et à travers le monde.

    9. BOUVARD

      appliquer LA LOI RIEN QUE LA LOI TOUTE LA LOI Y COMPRIS RAFRAICHIR LA MEMOIRE SUR CELLE DE LA LAICITE LA RELIGION OUI MAIS EN PRIVE SEULEMENT PAS DANS LES RUES PAS DANS LES ECOLES PAS DANS LES CANTINES NOUS SERONS FOUTUS SINON

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap