toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Manifestations contre la loi travail: Affrontements entre CRS et lycéens d’extrême gauche, plus de 130 personnes interpellées à Paris


Manifestations contre la loi travail: Affrontements entre CRS et lycéens d’extrême gauche, plus de 130 personnes interpellées à Paris

Tandis que le projet de loi El Khomri est examiné ce mardi 5 avril à l’assemblée, la manifestation lycéenne a largement dégénéré ce matin à Paris, entraînant de nombreuses interpellations.

Les contestataires du projet de loi Travail allaient-ils réussir à mobiliser autant que la semaine dernière? La question pouvait être posée au vu des désaccords sur la renégociation de points cruciaux inscrits préalablement dans le projet, mais la réponse est affirmative. Au départ de la place de la Nation 200 à 300 lycéens étaient présent vers 11h ce mardi 5 avril. La foule se comptait en milliers au départ du cortège place de la Bastille, 3 400 personnes selon la préfecture de police, à 13h. Mais avec le monde s’accompagnent les heurts avec la police…

Cent-trente personnes ont été interpellées mardi à Paris, «pour vérification d’identité», en marge du cortège des jeunes contre la loi travail, après des jets de projectiles et des affrontements avec les forces de l’ordre, a-t-on appris auprès de la préfecture de police. Les forces de l’ordre ont utilisé des gaz lacrymogènes puis chargé à plusieurs reprises pour disperser des groupes de jeunes qui jetaient des pierres, des bouteilles en verre et des oeufs, scandant «police partout, justice nulle part», entre les places de la Nation et de Bastille, point de départ du défilé de mardi après-midi.

Loading...

Une centaine de manifestants encerclés par les CRS

Ce sont ensuite des affrontements entre la police et les manifestants qui ont mis le feu aux poudres boulevard Diderot . Une centaine d’entre eux se retrouvant par la suite encerclée par les CRS.

Après l’affrontement, des lycéens s’échangent de l’eau et du sérum physiologique. Nombre d’entre eux ont demandé à rentrer chez eux ou aller en cours, des requêtes non exaucées par les forces de l’ordre, qui ont intimé l’ordre de ne pas bouger. C’est alors qu’un car de police est arrivé, et a permis aux forces de l’ordre de procéder aux nombreuses interpellations. Le reste du cortège a pu reprendre la manifestation dans le calme, et rejoindre le cortège principal place de la Bastille.

Un lycée incendié à Levallois

Il faut noter que les mobilisations étaient partis sous de mauvais auspices. Dès ce matin, l’incendie du lycée Léonard-de-Vinci à Levallois-Perret donnait le ton. C’est en mettant le feu à une poubelle qu’un incendie s’est propagé le long de l’entrée, provoquant d’impressionnantes fumées noires au-dessus de l’établissement. Auparavant les élèves avaient entassé des poubelles et des palettes afin de bloquer l’accès du lycée. Le feu a été maitrisé et la foule dispersée aux alentours de 10h15, lorsque la police et les pompiers sont intervenus.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Manifestations contre la loi travail: Affrontements entre CRS et lycéens d’extrême gauche, plus de 130 personnes interpellées à Paris

    1. myriam

      Je déteste quand ces jeunes délinquants d’extrême gauche disent qu’ils ont été gazés devant tous les micros et caméras quand ils parlent de gaz lacrymogènes qui piquent juste les yeux. Vous voyez le parallèle détestable qu’ils veulent insinuer dans les esprits avec la Shoah.
      Je demande donc aux forces de l’ordre d’utiliser du gaz Zyklon B et en une semaine, il n’y a plus un seul qui squatte les places, casse, pille les magasins et blesse avec des grosses pierres les policiers. Je plaisante bien sûr mais l’extrême gauche couplée avec les islamistes sont les pires antisémites qui soient, de ceux qui incitent à tuer ou qui tuent les juifs. Ils sont bien pires que l’extrême droite dans leur antisémitisme.

    2. myriam

      Remarque : Ces ordures haïssent, je précise, les juifs peu ou prou sionistes mais préservent les quelques juifs traîtres, leurs esclaves et dhimmis, du moins pour l’instant parce que, pour un antisémite, au final, un juif reste un juif et ces félons juifs mourront quand même.

    3. david

      Il y a des pancartes au nom de Zyed sur les vidéos. Ne cherchons pas : de jeunes islamistes de banlieues, lycéens à l’occasion, se mêlent à ces manifestations. C’est normal dans un sens, extrême gauche et islamistes baisent ensemble.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *