toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le retrait des territoires garantit-il la paix et la sécurité pour Israël ?


Le retrait des territoires garantit-il la paix et la sécurité pour Israël ?

OPINION

Si on se fie à ce qui s’est passé après le retrait d’Israël de la Bande de Gaza, contrôlée maintenant par le Hamas, parti islamo-fasciste, devenu le pire et le plus menaçant ennemi d’Israël. Il est permis d’en douter.

Le retrait de la Cisjordanie (NDLR Judée Samarie) n’augure aucune certitude de paix ni de sécurité pour Israël.

On oublie trop facilement que Mahmoud Abbas, Président de l’Autorité palestinienne, a déjà refusé l’offre d’Ehoud Olmert qui lui a proposé qu’Israël rende 95% des territoires et que Jérusalem-Est devienne la capitale du futur État palestinien.

Il en était de même pour Arafat qui a rejeté la proposition d’Ehoud Barak qui allait dans le même sens.

Bill Clinton avait qualifié cette offre comme la meilleure possible dans de telles circonstances.

Dans de telles conditions, on est en droit de se demander les raisons de ces refus successifs.

Il est pertinent de prétendre que les dirigeants palestiniens et autres leaders arabes et musulmans ne supportent même pas l’idée de l’existence d’un état juif et démocratique dans un Moyen-Orient musulman et autocratique.

Les dirigeants palestiniens, à cause de la démographie galopante de leur population ne sont pas pressées – le temps pensent-ils jouent en leur faveur – de conclure un accord de paix avec Israël.

Ils comptent sur leur démographie où les Arabes palestiniens seront plus nombreux que les Juifs israéliens et établir de facto un état bi-national qui serait alors favorable au Palestiniens et mettrait

Ainsi fin à l’État d’Israël tel qu’il existe.

Ce que les Arabes n’ont pu conquérir par les guerres à répétition, ils espèrent l’obtenir par la démographie.

Il n’est pas exclu non plus, que le Hamas prenne un jour le contrôle de la Cisjordanie (NDLR Judée Samarie).

Israël aura alors un ennemi mortel à sa porte, ce qui rendra la situation intenable pour ce petit pays vulnérable.

Alors une question lancinante se pose, Israël peut-il faire confiance aux dirigeants palestiniens de tout bord ?

La réponse, au regard de cet historique, est évidente et elle est foncièrement négative.

Bien que la paix soit nécessaire et incontournable à la sauvegarde d’Israël (démographie oblige).

Alors que faire ? Rien pour le moment.

Il est urgent d’attendre l’évolution des événements sanglants qui secouent le Moyen-Orient.

Dans l’état actuel des choses, il est donc préférable, pour le moment, qu’Israël maintienne le statu quo, qui est encore malgré tout contrôlable plutôt qu’une autre situation dont on peut craindre l’issue.

Compte tenu du contexte instable, (euphémisme), qui prévaut dans cette région.

Peu importe les vociférations et les pressions d’Obama et des autres pays occidentaux.

Quand on voit les cruautés que les musulmans sont capables d’infliger à leurs propres coreligionnaires, on n’a pas de mal à imaginer ce qu’ils commettraient aux Juifs, s’ils devaient un jour tomber entre leurs mains.

L’Occident victime à son tour du terrorisme islamique, est maintenant bien placé pour comprendre Israël et devrait en être solidaire.

À moins qu’il soit de mauvaise foi et que ses intérêts égoïstes prévalent sur ses propres valeurs.

Ou c’est business as usual.

© Georges Amsellem pour Europe Israël News

Poéte et Producteur de films







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Le retrait des territoires garantit-il la paix et la sécurité pour Israël ?

    1. danielle

      j’ai bien peur que çà ne garantirait pas la paix (rendre Gaza a été à mon avis une erreur)car ce qu’ils souhaitent dans leur coeur c’est ne plus entendre ce mot:ISRAEL

    2. Armand Maruani

      Il n’y arien à rendre , qu’ils aillent se faire foutre .

      S’ils désirent la paix il la signe et ils la respectent sinon il faut les détruire ces batards .

      Ils n’ont rien à imposer , ils ont perdu toutes les guerres qu’ils s’écrasent .

    3. arielle

      Bien sur qu’ ISRAEL ne doit rien rendre du tout…. Les arabes respectent la force… Si ISRAEL donne seulement une once de terrain ils voudront ensuite
      un village puis un agglomération , c’était la politique du Président Bourguiba
      (Tunisie)

    4. haBIBI

      Si Israel ne sait plus oser, employer la force avec détermination, conquérir s’il le faut, avec intelligence et sérénité, sans peur, sans culpabilité, ni haine, ni scrupules…
      c’est le début de sa fin !

    5. Aaron le rachid

      Supposons un retrait israélien.
      et ensuite, il y aura FORCEMENT une déclaration de reconnaissance d’un état palestinien par Abbas qui sera reconnu par la quasi totalité des pays, même et surtout l’Amérique d’Obama.
      Et ensuite, les relations entre les 2 pays, Israël et la Palestine ne seront plus les mêmes, à savoir : des attaques incessantes et continuelles de la part des palos, déclanchant des réactions israéliennes attendues par les palos, puis ces derniers vont demander de l’aide ailleurs qui ne sera pas refusée, ex : comme la Russie vis à vis de Bachar le syrien.
      tant que le statut de territoires gérés, internationalement reconnu, ne change pas, les suppôts des palos ne peuvent agir, tout autre serait probablement leur réaction si le pays palestine existe.
      voilà pourquoi, il n’est pas question de leur donner un pays en Judée Samarie
      qui n’appartient qu »aux Juifs.
      cela a été très bien décrit dans l’introduction de son livre ‘Le retour de l’Ange’ par carlos Martell
      je rappelle que dans la liturgie du matin, avant la Chirat hayam, nous avons reçu la terre des Cananéens, des Hittis, des Emoris, des Périzis, des Yévoussis et des Guirgachis.
      le pays des Phillistins, le territoire de Gaza, ne fait pas partie du don de D.ieu, ce territoire fut rendu.
      se rapprocher de la prophétie d’Isaïe à ce sujet, au Chap. XIV, vers. 29,
      bonne lecture

    6. MisterClairvoyant

      Si Israël a du mal à contenir les attaques des terroristes, une fois donné un pays aux palestiniens, qui n’ont jamais eu de pays palestinien, ni des rois sur ce territoire, à 100% juif. Il serait lui donner le bâton pour battre Israël, avec l’aide de ses complices. Plus jamais de retrait des territoires pour un torchon de papier.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap