toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La Suisse a conclu un accord secret avec l’OLP il y a plus de 45 ans pour prévenir les attaques de terroristes palestiniens sur son sol


La Suisse a conclu un accord secret avec l’OLP il y a plus de 45 ans pour prévenir les attaques de terroristes palestiniens sur son sol

Selon un rapport, une délégation conduite par le ministre des Affaires étrangères, Pierre Graber a rencontré de hauts responsables de l’OLP à Genève pour négocier un pacte offrant un soutien diplomatique à la cause Palestinienne en échange de quoi l’OLP renoncerait à mener des attaques terroristes contre la Suisse.

Le terrorisme palestinien en Suisse a frappé pour la première fois en Février 1969, quand une escouade de l’OLP a attaqué un avion d’El Al à Zurich tuant l’un des membres de l’équipage. Trois terroristes ont été arrêtés et condamnés à la prison à vie.

Un an plus tard, en Février 1970, George Habash du Front Populaire pour la Libération de la Palestine (FPLP) a fait exploser un avion Swissair en plein vol, tuant 47 passagers et membres d’équipage, dont 15 Israéliens.

L’avion s’était écrasé à seulement 800 mètres d’un réacteur nucléaire d’une centrale suisse.

Et le 6 Septembre 1970, un avion de Swissair en route pour les États-Unis a été détourné. Trois autres avions ont été détournés dans le même temps, y compris un vol d’El Al, le seule où les pirates de l’air ont été neutralisés.

La Suisse était donc particulièrement motivée pour tenter d’être épargnée par de nouvelles attaques.

Einer der palästinensischen Attentäter auf das El-Al-Flugzeug liegt tot im Schnee - ein israelischer Sicherheitsmann hat ihn niedergestreckt.

Les premiers contacts entre le ministre suisse et les Palestiniens, selon la NZZ, ont été initiés par Jean Ziegler, professeur de sociologie à l’Université de Genève et à la Sorbonne, à Paris, un membre de gauche très controversé du Parlement suisse de l’époque et qui de nos jours siège comme membre du Comité consultatif du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies.

Les pourparlers devaient rester clandestins, afin de ne pas créer une crise diplomatique avec les États-Unis, la Grande-Bretagne, l’Allemagne et Israël, selon le rapport de journal.

Et tous les détails de l’accord sont encore sous scellés, en vertu d’une loi ordonnant une prescription de 50 ans. Mais NZZ affirme qu’il y a bien eut un accord absolument honteux. Ziegler s’est mis en contact avec l’OLP par l’entremise de Graber, qui était membre du même parti, et ils ont obtenu quatre garanties:

Learn Hebrew online

Le suisse devait libérer les terroristes qui à peine seulement un an plus tôt avaient été condamnés à la prison à vie.

Suisse s’engageait à soutenir les intérêts de l’OLP dans les cercles diplomatiques internationaux.

Le Suisse a obtenu le statut d’observateur à l’OLP  au sein des agences des Nations Unies de Genève.

Et, plus important, les Suisses sont devenus les otages permanents de l’OLP puisque à tout moment le président Arafat pouvait révéler leur lâcheté au monde.

Au fil des ans l’OLP a profité pleinement de cet accord, sous la double menace de révéler l’affaire et le reprendre les attaques terroristes. A ce jour, l’étendue de l’allégeance suisse due à sa  capitulation devant l’OLP n’est pas encore entièrement connue.
 Farouk Kaddoumi, secrétaire général du comité central du Fatah,  a aussi profité de l’accord puisque que l’enquête accusait ses membres d’avoir fait sauter l’avion de Suisse en Février 1970causant la mort des 47 passagers. Mais soudain les accusations ont été retirées comme par enchantement.

Part of a Swissair blown fuselage following a crash.

Le Centre de Documentation Diplomatiques Suisses (DDS), un centre de recherche qui édite des documents importants concernant les relations extérieures de la Suisse dans l’histoire contemporaine, ont voulu minorer mercredi l’importance de ces contacts entre la Suisse et des fonctionnaires de l’OLP révélés par la presse.

« Les pourparlers Graber à Genève en Septembre années 1970 n’étaient pas été connu avant, mais ils sont peu susceptibles d’avoir eu un impact décisif sur les évolutions ultérieures des relations entre la Suisse et l’OLP, » ont ils dit dans un communiqué, insistant sur le fait qu’ils n’ont trouvé aucune trace de la réunion de Genève dans les documents officiels.

De plus, ils disent douter que des liens plus étroits entre des personnalités officielles suisses avec des représentants de l’OLP dans les années 1970, n’aient été directement liés à l’entente secrète présumée. Mais ils ont avoué avoir trouvé des documents officiels attestant que le gouvernement suisse avait très à cœur de laisser l’OLP prendre ses quartiers dans un bureau à Genève afin de « réduire le risque d’attaques terroristes en Suisse. »

L’article du NZZ est paru en amont du lancement d’un nouveau livre écrit par l’un de ses journalistes, Marcel Gyr, qui a interviewé les anciens responsables palestiniens et suisses ainsi que Ziegler lui-même.

20MIN.CH – adaptation Kathie Kriegel pour JForum







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “La Suisse a conclu un accord secret avec l’OLP il y a plus de 45 ans pour prévenir les attaques de terroristes palestiniens sur son sol

    1. paul

      La Suisse, un beau pays qui a su traverser la seconde Guerre Mondiale en étant très très proche de l’Allemagne nazie. Rien ne change chez nos voisins, lâches et opportunistes hier, lâches et opportunistes aujourd’hui…

    2. .,,משה ז

      Et un procès à huis-clos depuis plus de 10 ans, (décès du pédophile milliardaires ayant vécu en Suisse plus de 15 ans) et qui oppose les ex-amants d’arafat et sa « femme » et « fille » sur un montant de 25 milliards de francs-suisses.

      Plus de 300 milliards attribués par l’Europe et les USA aux arabes de Yehduda-Shomron et Gaza sont toujours sur des comptes helvétiques.

      bientôt des relevés de banques attestant de ces escroqueries, les plus importantes corruptions jamais révélées vont très bientôt venir à la surface !!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *