toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Charlie Hebdo épinglé pour un édito évoquant les attentats, accusé de faire l’amalgame entre musulmans et terroristes


Charlie Hebdo épinglé pour un édito évoquant les attentats, accusé de faire l’amalgame entre musulmans et terroristes

Le magazine satirique s’attire une énième fois les foudres de l’opinion pour avoir affirmé que les attentats de Bruxelles n’étaient que la partie visible de l’iceberg. Il est notamment accusé de faire l’amalgame entre musulmans et terroristes.

Alors que la couverture du dernier Charlie Hebdo sur les attentats de Bruxelles a fait polémique en France et en Belgique, – sur le dessin de Une, le chanteur belge Stromae reprend son fameux refrain «papa où t’es» et des morceaux de corps lui répondent «ici, ici, et là aussi» – c’est le dernier éditorial de Riss consacré à «la peur de contredire, la peur de polémiquer, la peur de se faire traiter d’islamophobe et même de raciste», qui cette fois ne passe pas. charlie hebdo bruxelles

«Les attentats sont la partie émergée d’un gros iceberg», explique Riss. «Ils sont la dernière phase d’un processus. On nous colle le nez sur les gravats de l’aéroport de Bruxelles, et pendant ce temps-là, personne ne regarde ce que raconte Tariq Ramadan, qui était la semaine dernière à l’institut de Science Po de Saint-Germain-en-Laye. Tariq Ramadan qui vient défendre l’Islam, mais qui vient surtout dissuader toute critique à l’égard de l’islam… rien de grave, Tariq Ramadan ne prendra jamais une Kalachnikov, d’autres le feront à la place. Comme cette femme voilée qu’on ne saurait montrer du doigt sans craindre l’esclandre, comme ce boulanger à la longue barbe qui a remplacé le jambon beurre par des sandwichs au thon… Aucun de ceux-là ne mettra une bombe», répète Riss.

Loading...

«Et pourtant ce qui va arriver à Bruxelles ne pourrait avoir lieu sans le concours de tous. Car tous inspirent la crainte et la peur. Le peur de contredire et de polémiquer», ajoute-t-il. La première mission des coupables, conclut Riss, «est de culpabiliser les innocents, d’inverser les culpabilités. Depuis la boulangerie qui vous interdit de manger ce que vous aimez à cette femme que vous préféreriez sans voile, le terrorisme commence là son travail de sape».





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Charlie Hebdo épinglé pour un édito évoquant les attentats, accusé de faire l’amalgame entre musulmans et terroristes

    1. Frank Giroux

      Ah???????!!!!!! Les terroristes n’étaient pas musulman ???? Hello hello, quelle nouvelle!!!

      C’est n’importe quoi et son contraire. Ils se servent de tout ce qui leur tombe sous la main pour justifier leur aveuglement, des amalgames ! Ben voyons!

      Cela me rappelle en décembre dernier à la radio de radio Canada quand ils ont commencé sérieusement leur propagande pro arabo musulmans.

      Ils tenaient mordicus à ce que les québécois acceptent l’idée de l’envahissement de notre territoire par 25 000 syriens en donnait comme exemple la belle  »réussite d’intégration » du ministre Sam Hamad qui était, disaient-ils un SYRIEN… La belle affaire !

      Aujourd’hui le dit ministre Sam Hamad accusé de corruption (ou quelque chose de rapprochant pour le financement du parti libéral canadien) est en  »voyage dans le sud pour repos » au lieu de rester ici et de s’expliquer comme il avait pourtant dit la semaine passée.

      Et devinez quoi? Radio Canada n’a pas mentionner à UNE seule reprise le fait qu’il était SYRIEN. Ils se sont bien garder de le redire.

      Ah ces salopard de journaleux de radio can, je cracherais au visage.

    2. MARINEL

      Charlie : des critiques traditionnellement a gauche…Pourtant : « ET leurs yeux se dessillèrent, ils connurent le fruit du bien et du mal ».
      Atikva :les poires, il ne faut jamais désespérer, a force de morfler ils réaliseront tous qu’ils se sont fourvoyé.Une tite pour la soif avec des kawouettes.

    3. MisterClairvoyant

      Si les musulmans ne sont pas bien venus dans les pays musulmans. Chercher l’erreur ! Pourquoi seraient-ils bien-venus chez les occidentaux qu’ils haïssent depuis des générations, de par ses coutumes, car ils vont prier dans les églises et pas dans les mosquées, car ils ont autre Dieu qu’Allah qui mangent du porc et boivent de l’alcool, vont se baigner en bikini, lisent de gauche à droite, et qui n’aiment pas la burqa ni la charia. On ne va pas détruire nos pays pour faire plaisir aux musulmans !
      Les bouddhistes, les juifs, les animistes etc, ne se plaignent de rien. Pourquoi sommes-nous un problème pour les musulmans et eux pour nous ? Il est force de constater que nos cultures sont incompatibles, même pour coexister ensemble depuis 14 siècles .

    4. alauda

      Il n’y a pas la moindre trace d’amalgame dans la citation de Riss. « Amalgame », mot valise décodable comme « à mal game », mauvais jeu de mauvais joueur qui n’aimant pas perdre triche en reprochant à l’autre de piper les cartes.

      « Les attentats […] sont la dernière phase d’un processus » : l’effet de sidération, démultiplié par les milliers d’échos médiatiques, empêche d’écouter « Tariq Ramadan […] qui vient surtout dissuader toute critique à l’égard de l’islam ». En quoi cette proposition est-elle fausse de notre point de vue ? Où est l’amalgame dans ce rapprochement entre deux mondes pas si éloignés des prédicateurs , dont Ramadam apparaît comme l’avant-garde « éclairée » du point de vue adverse et ceux qui tiennent les kalachs ? Le point commun est clair : interdire toute critique de l’islam, au besoin en tuant ceux qui la ramènent un peu trop.

      Par ailleurs on sait comment cela fonctionne ailleurs dans un pays bien connu où les prédicateurs ne se cachent même pas pour appeler à l’intifada depuis les mosquées avec la conséquence factuelle et prouvée depuis des décennies que des gens s’attaquent à des civils pour les tuer.

    5. Jean-Francois Morf

      590 millions non musulmans assassinés par les musulmans (googlez: *590 million non-muslims* killed.
      Et il faudrait pas faire l’amalgame entre i-slam (je tape) et terrorisme?

    6. MOLIERE

      Nom mais de qui se moque – t- on ? Encore le coup du pas d’amalgame . Il était temps que CHARLIE HEBDO ouvre les yeux après les crimes en son sein . Dénoncer les criminels n’est répréhensible que par des hypocrites . Nous savons tous que ce n’est pas diplomatiquement correcte mais quand on sait ce que la diplomatie pétrolière est a la takiya de nos jours alors il vaut mieux parler d’un chat qui est un chat peut-être même celui du Rabbin ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *