toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Castelanau-le-Lez : Le maire LR refuse l’apprentissage de l’arabe à l’école, facteur de tensions communautaristes


Castelanau-le-Lez : Le maire LR refuse l’apprentissage de l’arabe à l’école, facteur de tensions communautaristes

Le maire de Castelnau-le-Lez (Hérault) refuse de fournir locaux et moyens à l’Enseignement de langue et de culture d’origine aux élèves, dans ses écoles primaires.

Nouveau cheval de bataille pour le maire et sénateur de Castelnau-le-Lez. L’objet de son ire, le dispositif Elco, pour Enseignements de langue et de culture d’origine, un dispositif mis en place dans les années soixante-dix, sur la base d’une directive européenne, qui prévoit pour neuf pays – Algérie, Croatie, Espagne, Italie, Maroc, Portugal, Serbie, Tunisie et Turquie -, que soient dispensés aux écoliers des cours de langue par un enseignant nommé par l’État en cause.

Jean-Pierre Grand le dénonce. Et tout particulièrement celui de langue arabe dispensé aux élèves de primaire de sa commune, en interpellant par courrier, le 14 mars dernier, le recteur d’Académie, Armande le Pellec Muller, et en refusant d’allouer locaux et moyens pour ce dispositif.

Loading...

Sur la commune, 49 enfants de primaires se sont inscrits pour étudier leur langue d’origine, une possibilité offerte dès le CE1, sous réserve de conditions d’ouverture du dispositif. Mais à Castelnau-le-Lez, le maire ne le voit pas de cet œil, qui avait déjà manifesté son désaccord dans un premier courrier daté du 30 novembre 2015.

« L’Elco n’est plus dans l’esprit qui a nécessité sa création, estime Jean-Pierre Grand. Il s’adressait à l’origine à des enfants d’immigrés de première génération, censés retourner dans leur pays d’origine. Actuellement, ce programme les stigmatise au lieu de les intégrer. Le maire s’adresse au recteur, mais le sénateur s’adressera aussi au Sénat sur l’Elco« , lance-t-il.

Un facteur de stigmatisation ?

Les cours d’arabe sont actuellement délocalisés au collège Frédéric-Bazille et dispensés le vendredi après-midi, sur un temps où les enfants pourraient profiter des Tap (temps d’activités périscolaires) mis en place par la commune. « Ce qui les insère dans la société, là où ils vivent« , argumente l’élu.

Jean-Pierre Grand livre ouvertement ses interrogations à la rectrice, quant au « sérieux et contrôle de cet enseignement. Des parents d’élèves se sont plaints de ce regroupement communautaire, qui creuse un fossé entre les enfants« . Le maire l’estimant à l’origine de « heurts jusque-là inconnus« , au sein des écoles, entre écoliers.

Mais en aurait-il été ainsi de ses inquiétudes, s’il s’était agi d’espagnol, de portugais ou de serbe ? « Non, bien sûr, rétorque l’élu, jugeant qu’après les événements dramatiques que vient de connaître la France, une plus grande vigilance est nécessaire« , conclut-il, déterminé à mettre KO l’Elco à Castelnau.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Castelanau-le-Lez : Le maire LR refuse l’apprentissage de l’arabe à l’école, facteur de tensions communautaristes

    1. Pinhas

      De toutes façons , les jeunes ont déjà beaucoup de mal à bien parler le Français et surtout à bien l’écrire alors leur faire apprendre une langue de dégénérés …..

      Beaucoup de maires en France ont fléchi et accepté de proposer ce dialecte venant d’un autre monde mais je suis en colère car cela démontre bien leur soumission face aux envahisseurs .

      Ces vendus devront aussi rendre des comptes quand le moment sera venu .

      Vivement 2017 .

    2. FANNY

      Il a raison.

      J’ai déjà commenté des articles là-dessus. Ces enfants parlent leur langue maternelle chez eux, je ne vois pas l’intérêt d’en rajouter car cela crée et renforce le communautarisme.
      Ils feraient mieux d’apprendre à parler et écrire correctement le français: ils seraient moins en échec scolaire et social et ils cesseraient d’accuser les autres de leur échec!
      Cet enseignement est déplacé à notre époque puisqu’il était à l’origine destiné aux enfants qui devaient repartir dans le pays d’origine de leurs parents, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui.

      Mon expérience de prof. de français: des élèves et étudiants arabes sont venus me réclamer des cours de français supplémentaires en me disant: « je parle arabe dans ma famille, je n’ai pas besoin de cours d’arabe en plus »!

    3. MOLIERE

      IL est évident qu’il faut plus de cours de français pour relever le niveau . Regardez le niveau des établissements scolaires dans les banlieues . Si les jeunes parlaient plus correctement la langue de chez nous et non le rastaquouère le niveau ne serait pas si bas . Les langues exotiques sont disponibles dans le secondaire . En premier maîtriser la langue française et s’il y a de la lumière , ils peuvent parler l’arabe chez eux comme ils le font depuis toujours . Ce maire est dans le vrai , on ne peux pas dire autant des autres dhlimis .

    4. inoxydable

      Vous n’avez pas encore compris. Ne me dites pas que personne n’a remarqué que 90% des étrangers qui viennent s’installer en France, ne le font pas dans l’optique de s’intégrer, mais dans l’optique de recréer leurs conditions de vies qu’ils avaient dans leurs pays d’origines.
      Vous Français, lorsque vous partez dans un pays, vous vous adaptez au pays en question. Eux pas….. Pouvons-nous dire que nous nous faisons envahir…. à méditer

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *