toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Un général de gendarmerie part en guerre contre le gouvernement


Un général de gendarmerie part en guerre contre le gouvernement

Le général de gendarmerie Bertrand Soubelet passe outre l’interdiction faite aux militaires de s’exprimer, dans un livre présenté comme « une contribution citoyenne sans aucun esprit partisan » mais rédigé comme une charge contre le gouvernement. Dans Tout ce qu’il ne faut pas dire, à paraître chez Plon le 24 mars, l’ex-numéro 3 de la gendarmerie, aujourd’hui commandant de l’Outre-mer, revient sur son audition le 18 décembre 2013 par la commission de « lutte contre l’insécurité » à l’Assemblée nationale, qui le fera sortir de l’anonymat.

Ce jour-là, le directeur des opérations et de l’emploi à la direction générale de la gendarmerie (DGGN) exprime des réserves sur la politique pénale face aux délinquants, relevant notamment que, « dans les Bouches-du-Rhône en novembre 2013, 65 % des cambrioleurs interpellés sont à nouveau dans la nature ».

« Je ne roule pour personne. Mais je dis les choses avec clarté. C’est celle-ci qu’on va me faire payer. Cher », assure aujourd’hui le général, affirmant tirer de ce fait d’armes « une certaine légitimité » pour « contribuer au réveil collectif ». Ses propos, révélés par l’Agence France-Presse le 6 janvier, lui avaient attiré les foudres de sa hiérarchie et du ministre de l’Intérieur de l’époque, Manuel Valls, mais lui avaient gagné la sympathie de nombreux gendarmes de base saluant, sur les réseaux sociaux, le « général courage ».

Il est muté à l’été 2014 au commandement de la gendarmerie de l’Outre-mer, un poste qualifié de « prestigieux » par Beauvau à l’époque mais une décision vécue par Soubelet comme une « éviction ».

« Résister activement au cynisme et à l’hypocrisie »

Alors, dans son livre, il dit vouloir « résister activement au cynisme et à l’hypocrisie », se risquant à une expression publique inédite pour un haut gradé en exercice de la gendarmerie, qui laisse présager de possibles sanctions.

Il fustige ainsi « le mirage de la sécurité » et s’en prend à un « système judiciaire qui n’est pas en capacité de répondre ». Il attaque notamment les magistrats « jusqu’au-boutistes », « qui se sentent investis d’une mission divine », et ceux qui « exercent leur métier à l’aune de leurs idées philosophiques ou politiques ».

Dénonçant « une déperdition certaine de notre système de valeurs », il souhaite pour les jeunes des « centres d’éducation par le travail » et « un service national rénové », civil et obligatoire, de quelques mois. Convaincu de l’« atomisation de la société française », le général s’en prend pêle-mêle au système syndical « dispendieux », aux partis politiques « globalement disqualifiés », au coût de la démocratie, à la fraude fiscale… Mais ses mots les plus durs vont aux responsables politiques.

Le souci du coup politique

Ils « se sentent souvent acculés à des renoncements face à la pression de la rue et à des annonces péremptoires très médiatisées et rarement suivies d’effets avec en permanence le souci du coup politique qui permet de briller ou qui compense un échec », affirme-t-il, citant l’affaire Leonarda, l’adolescente rom dont l’expulsion de France avait créé une polémique en 2013. Si le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve est absent du livre et Manuel Valls à peine nommé, son prédécesseur à Matignon, l’actuel chef du Quai d’Orsay Jean-Marc Ayrault, est directement attaqué.

Le général revient sur un déjeuner en juin 2013 réunissant les grands patrons de la police et de la gendarmerie, chargés d’exposer au Premier ministre d’alors la situation de la délinquance dans le pays. « Ce jour-là, on pouvait percevoir ce que j’ai interprété au mieux comme étant du détachement, au pire comme de l’ignorance, dans les réactions du Premier ministre concernant les questions de sécurité », déplore Bertrand Soubelet. Le « décalage » entre politiques et responsables militaires s’est creusé, tranche-t-il, osant revendiquer les mânes du général de Gaulle « dont la haute silhouette domine encore une grande partie de la vie politique actuelle ».

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 13 thoughts on “Un général de gendarmerie part en guerre contre le gouvernement

    1. Tizi Aviv Tel Ouzou

      C’est le président (et ses sbires) le plus CALAMITEUX de l’Histoire de France. C’est la présidence la plus STALINIENNE de toute l’Histoire de France, baillonnage, mutations, mise en retraite, diabolisation, arrestations musclées de grands pères et de grands mères qui manifestent, etc….

      Un président calamiteux, « humilié et humiliant » qui a pour but la destruction de la France. Le président marche ou crève. Le président fais ce que je dis pas ce que je fais.

      Un président et ses sbires qui ont raflé toutes les récompenses aux Dhimmy Awards 2016.

      FRANCE = la seule femme que ce mollasson calculateur a réussi à dominer dans sa vie. On comprend aujourd’hui pourquoi il prend ses aises et sort ses petits ergots devant les militaires et tous ceux qui ne sont pas d’accord avec ses œuvres .
      Peut-être que si la France décidait de s’appeler Valérie ou Ségolène, il calmerait ses ardeurs et donc celles de son Premier Mini-excité.

    2. Pinhas

      @ Tizi Aviv Tel Ouzou .

      On en peut plus de ce clodo et on compte les jours jusqu’à 2017 .

      En 2017 il nous faudra un véritable et énorme changement afin que la France retrouve son âme et sa fierté .

      Plus de Sarko , ni sa troupe , plus de gauche non plus car ils nous l’ont bien démontré qu’ils se foutaient des Français NON PRIORITAIRES .

      Moi je dis la France d’abord avec les Français et quelque soit leur conviction religieuses .

      Ceux qui ne se reconnaissent pas comme Français alors que nés en France et qui crachent sur elle , n’ont qu’à aller voir ailleurs , le monde est vaste . …

      2017 vite .

    3. Tizi Aviv Tel Ouzou

      @ Pinhas,

      J’adhère COMPLETEMENT a ce que tu écris. C’est la bonne formule : On compte les jours. Sans doute les plus difficiles et les plus long du quinqu’ENA.

      Durant les derniers mois de ce guignol, il va nous jouer à :
      « la girouette folle mais molle »,
      a Mari-Âne dans « je sème le fric à tous vents »,
      à « Moi Président tous azimutes »,
      à « j’ai gardé le meilleurs pour la fin »,
      à « la 7ème compagnie rempile pour 5 ans de plus »,
      à « je suis passé chez goche »,
      à « j’ai enterré un vieux pays, d’un vieux continent »,
      à « Maman j’ai rétréci les gauches » …qui dit mieux ??!!

    4. JEAN PN

      Bravo à EUROPE ISRAEL NEWS pour ses articles !

      Général SOUBELET, ce ne sont pas seulement les gendarmes qui sont inquiets. La majorité des français l’est aussi.
      Nous sommes derrière vous, nous sommes derrière le Général PIQUEMAL, nous sommes derrière tous ceux qui sont pour que la France reste Française.
      Nous sommes prêts à nous battre pour éviter l’arabisation et l’islamisation du pays.
      Bravo à l’AGC, dont j’ai l’honneur de faire partie.
      Vive la France et les patriotes qui veulent la voir vivre.

    5. geo

      Nous vivons des temps plus que dangereux, le laxisme de nos responsables a produit un bouleversement des valeurs, du respect de la nation et de la république. C’est aujourd’hui une religion qui influence la politique Française, pas n’importe laquelle, mais l’islam que nos politiques servent avec beaucoup de sérieux délaissant les chrétiens, méprisant le peuple de cœur de France.

    6. Pinhas

      @ geo . D’accord avec toi mais n’oublie pas que la France est de culture Judéo-chrétienne et que les Français de religion Chrétienne tous comme les Français de religion Juive sont liés par la même histoire .

      Mais au-delà des religions, le peuple Français se sent délaissé par ce président si complaisant avec les musulmans qui délaisse les Français qui ne le sont pas .

      La mode changera en 2017 , patience .

    7. .משה ז

      Le chef de l’armée suisse appelle à s’armer pour faire face aux troubles sociaux en Europe

      L’ancien chef de corps, promu à la tête de l’armée suisse en 2009, a tiré la sonnette d’alarme concernant l’aggravation des déséquilibres sociaux, de la menace terroriste et des risques liés aux flux migratoires.

      Commentant pour la première fois la situation depuis les attentats du 13 novembre, André Blattmann a dénoncé une «explosion de l’insécurité durant ces deux dernières années», en parallèle d’une réduction du budget de la défense. «Même si nous n’avons pas encore été directement touchés par les événements de la guerre dans le monde d’aujourd’hui, nous pouvons déjà en ressentir les effets», a-t-il affirmé.

      Le haut-gradé militaire a déclaré : «la menace terroriste augmente, les guerres hybrides sont de plus en plus fréquentes, les perspectives économiques s’obscurcissent, et les flux migratoires causés par ces guerres et problèmes économiques ont déjà pris une proportion insoupçonnée, aggravant la concurrence sur le marché du travail».

      Pour le chef de l’armée suisse, «le mélange est de plus en plus explosif» et «les fondements de la prospérité sont une fois encore remis en question». Selon lui, la situation n’est pas sans rappeler les années de l’entre-deux-guerres, et les citoyens suisses doivent s’armer pour faire face aux défis qui les attendent.

    8. Dorylée

       » … le directeur des opérations et de l’emploi à la direction générale de la gendarmerie (DGGN) EXPRIME DES RÉSERVES sur la politique pénale face aux délinquants…  »
      C’est travestir la réalité. Une commission d’enquête parlementaire demande à entendre un général de gendarmerie sur des questions de sécurité publique : cela suppose que les enquêteurs ont conscience de ne pas connaître la situation RÉELLE (sinon ils ne demanderaient pas à entendre le général) et qu’ils attendent de ce général qu’il rapporte sans fard la réalité du terrain qui n’est pas forcément conforme aux souhaits du gouvernement. Le général SOUBELET n’exprime donc pas des réserves mais dit les choses telles qu’elles existent, conséquences directes de l’application de politiques laxistes, partisanes et électoralistes.
      Afin de reprendre contact avec la réalité de tous les jours des  » sans dents  » j’encourage tous ces beaux messieurs en costard-cravate dont l’extrême nullité n’a d’égale que leur infinie prétention, de quitter leurs quartiers luxueux avec digicodes et gardes du corps et de venir habiter un an ou deux à la tour A de la cité Gagarine de Romainville (Seine-Saint-Denis). Ils retrouveront le monde décrit par ce grand Général et en apprécieront les joies et les avantages.
      J’ai bien noté l’unanime mouvement de solidarité des autres généraux de cette arme d’élite qui ont fait bloc immédiatement autour de lui pour le laisser se démerder tout seul… Il paraît que cela s’appelle l’ESPRIT DE CORPS.

    9. .משה ז

      Si la -France en est là, il faut bien faire le constat que c’est peut être, parce que c’est la même France que celle des années 30 et c’est pas plus compliqué !

      Elle a apprit pendant des siècle et à grands coups de vagues antisémites, à gérer ses malaises en les refoulant selon des paternes biens confinées, on ne change pas un cheval qui gagne !

      Dès que l’économie ressert son étau sur les mentalités, ce pays développe les mêmes symptômes et toujours en se cachent derrière des excuses et des simagrées répétitives et copiées-collées.

      Les politiques s’étalent en long et en large sur une soi-disant montée de « l’islamophobie », il faut bien se mettre face la réalité, la situation des français d’origine musulmane laisse entrevoir bon nombre de malaises insolubles au niveau de l’intégration. Les causes en sont multiples et les vagues d’immigrations incessantes, ce qui va irrémédiablement provoquer des situations de plus en plus tendues et parti comme c’est parti, le paratonnerre « juif » n’aura pas fini de servir les vieux démons français.

      Le courant médiatique consiste a focaliser les craintes des ces malaises sur, ce qu’ils dessinent comme étant une haine envers les musulmans, cela alors que ce sont les musulmans qui tuent des juifs et pas seulement, sur le sol français.

      Des centaines de mosquées, pour la plupart, des mosquées « clandestines » ou non-reconnues, laissent libre.cours à des prêches d’une extrême violence et cela spécialement envers les juifs, c’est une réalité que la France néglige, dès lors, cette négligence n’épargne pas le général de gendarmerie Bertrand Soubelet. Les imams incendiaires ne sont que rarement remis à l’ordre, alors que non seulement, ils menacent, mais également soutiennent des réseaux responsables de la mort de juifs sur le territoire. Alors que dès qu’un général de gendarmerie se fait mettre au placard, voir se fait renvoyer, dès qu’il confirme que le roi est nu !

      La prochaine étape risque d’être définitive pour les juifs de France, et ensuite, certains diront qu’ils ne savaient pas, qu’ils n’ont rien vu venir !

      Une chose qu’il sera difficile de nier, c’est le renvoi du général, justement pour les motifs décris dans ce blog !!

    10. français pas naif

      La situation de la FRANCE est très grave pour que des militaires, de plus haut gradé, ne respectent plus leur devoir de réserve.

      Il y a urgence à réagir, et à notre niveau, implorer chaque jour DIEU de sauver la France et toute la civilisation occidentale puisque l’islamisme et l’-islamisation sont l’oeuvre de Satan.
      Si nous ne faisons rien , nous allons à la catastrophe.
      Rien est il est impossible à DIEU si au moins 2 croyants s’-assemblent pour l’-implorer au nom du Seigneur.
      Si on ne le fait pas maintenant, on y sera amené par la force des choses quand nous serons persécutés par les musulmans qui seront devenus majoritaires dans nos pays occidentaux. Alors , commençons maintenant , tous chrétiens et juifs, ne serait -ce qu’une seule petite prière ou supplique à DIEU chaque jour ! Qu’est ce que cela nous coûte ? Seulement 5 minutes /jour ? Si des millions s’-y mettent, peut être serions délivrés plus rapidement de dette idéologie mortifere qu’est l’islam.

    11. GIBERT

      Voilà un Monsieur qui honore son statut d’Homme.

      LAO TSEU disait :
       » qu’il y a honneur et gloire à s’élever contre les siens, lorsque la conscience est interpelée »

    12. alauda

      De quel soutien par ses pairs bénéficiera son livre qui devrait sortir le 24 mars ?
      Première question.
      Seconde question : est-ce un crime de lèse-majesté de dévoiler des choses que bon nombre subodorent ?
      On sait pourquoi il a été muté, ou plutôt à cause de qui. La même personne s’étant payé le luxe de parler contre son camp politique depuis un pays étranger, y a-t-il encore de quoi s’emporter contre la parole de ce général qui s’exprime depuis la France ?

      Quoiqu’il en soit, sur fond de crise des institutions, l’armée reste une valeur reconnue et respectée. Les Français ont d’ailleurs salué leurs forces de l’ordre après les attentats comme on ne l’avait pas vu de longtemps.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap