toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Tunisie : Les juifs de Djerba vivent dans la peur d’une attaque des djihadistes


Tunisie : Les juifs de Djerba vivent dans la peur d’une attaque des djihadistes

 

 

La communauté juive de Djerba vit sous la peur d’être la prochaine cible des fondamentalistes musulmans qui sont à 90 km de l’Ile.

Ce Lundi, 7 mars 2016, un groupe terroriste a attaqué des positions de l’Armée et de la Garde nationale au sud-est de la Tunisie dans la localité de Ben Guerdène (la ville la plus éloignée de la capitale). Il s’agit de la dernière grande ville avant la frontière Libyenne et dont elle est distante de 32 kilomètres.

Un bilan fait état de 36 terroristes tués, sept autres arrêtés et de 18 victimes entre civils et membres des forces de l’ordre. Une attaque d’une grande envergure au vu du nombre de terroristes impliqués et de son mode opératoire.

Les attaques des djihadistesde à Ben Guerdane suscitent la peur de la communauté juive au nombre de 600 âmes qui est concentrée principalement au quartier « Hara Sghira (Le petit quartier), situé au centre de l’ile.

 

Jérusalem avait en outre affirmé à plusieurs reprises disposer d’informations faisant état de «projets d’attentats terroristes contre des objectifs israéliens ou juifs en Tunisie», en conseillant la population juive de l’Ile à quitter le pays.

 

Israël  déconseillera aussi cette année à ses administrés de s’y rendre en invoquant des risques élevés d’attentats anti-israéliens ou antijuifs. Les Tunisiens s’élèveront, comme chaque année, contre cette recommandation qui va à l’encontre de leurs efforts pour ranimer le tourisme dans le pays et affirmeront que des mesures de sécurité exceptionnelles seront prises au Pèlerinage annuel de la Ghriba.

 

En avril 2002, un attentat s’est produit à l’encontre de la toute petite communauté juive à Djerba, ou un membre tunisien d’Al-Quaida avait fait sauter un camion rempli de bombonnes de gaz devant la Ghriba, tuant 18 touristes allemands et deux français.

 

L’État tunisien semble incapable de protéger ses citoyens

 

Lundi les autorités tunisiennes ont tout de suite voulu donner l’impression de vouloir protéger la population juive de l’Ile.

Learn Hebrew online

Les accès à l’île de Djerba ont été bloqués depuis le 7 mars 2016 suite à l’attaque de Ben Guerdane. La circulation est autorisée pour les personnes qui quittent l’île, a précisé notre correspondant dans la région.

Il parait clair que les frappes américaines en Libye ont marqué le début d’opérations terroristes au sud de la Tunisie, particulièrement à Ben Guerdène.

Cette dernière opération terroriste revêt une importance capitale dans le sens où elle marque un changement dans le modus operandi des groupes terroristes. L’opération se caractérise par un déploiement exceptionnel de moyens vu son bilan.

Seulement 5 jours après une autre attaque dans la même localité de Ben Guerdène, les terroristes ont décidé d’attaquer une nouvelle fois le 7 mars en y mettant les moyens aussi bien en termes humains que matériels. En effet, une grande quantité d’armes a été saisie au cours de cette opération. Les terroristes ont également pris pour cible le chef de la brigade anti-terroriste de Ben Guerdène, qu’ils ont attaqué à son domicile.

Selon les spécialistes la faiblesse capitale du système de défense tunisien semble être le renseignement. L’opération d’hier aurait pu être avortée en amont.

Ainsi, les services de renseignement tunisiens ont été incapables de prévenir cette attaque et de procéder aux arrestations nécessaires depuis la première attaque en date du 2 mars 2016. On ajoute à cela le fait que l’attaque du 7 mars 2016 ait commencé par l’assassinat du chef de la brigade de lutte anti-terroriste pour continuer, ensuite, par l’attaque des postes de sécurité. Cela suppose qu’il y a eu concertation, planification, approvisionnement et ensuite exécution. Autant d’activités préparatoires que le renseignement tunisien aurait dû prévoir et empêcher.

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante:

© Souhail Ftouh pour Europe Israël





Avocat tunisien, auteur de nombreux articles et spécialiste des questions du Proche-Orient.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 10 thoughts on “Tunisie : Les juifs de Djerba vivent dans la peur d’une attaque des djihadistes

    1. michel boissonneault

      si il y a la peur c’est qu’il y a de la logique de la réalité …. la réalité de la violence islamique qui est un danger réel ….. pour moi la seul solution est d’aller vivre en Israel pour tout les juifs du continent africain …. surtout les pays arabe

    2. yael

      Je comprends leur inquiétude et suis de tout cœur avec eux. Maintenant, je pense que daesh attaquera plutôt des lieux fortement touristiques pour déstabiliser économiquement le pays attaque et pour créer une panique terrible sur le plan international.

    3. Yéochoua

      Heureusement que la Tunisie a pris le dessus et mis hors d’état de nuire les attaquants.

    4. capucine

      les juifs vivent à leurs risques et périls à Djerba .. vu la menace ils devraient partir tous partir en Israël !!

    5. Slam

      Hallucinant qu’il reste des juifs en Tunisie. Le pays est mort pour eux. Ils y restent à leurs risques et périls car personne ne peut les protéger. Faut-il être con.

    6. Armand Maruani

      Les Juifs de Djerba sont têtus , on n’arrête pas de leur dire de fuir ce pays .

      L’Agence Juive est prête à les aider à tout moment .

      Ils rêvent , ils s’imaginent qu’ils sont tunisiens avant tout et protégés alors qu’ils sont les cibles privilégiées des islamistes .

      Si c’est la Ghriba qu’ils veulent conserver , qu’on la démonte et qu’on la transporte en Israël .

      Ils ne seront pas même dépaysés .

      En effet

      En Israël comme à Djerba , il y a le soleil , la mer et même des arabes .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *