toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Révélations sur l’histoire de la Légion d’honneur au prince saoudien: Le silence médiatique était planifié par le Quai d’Orsay


Révélations sur l’histoire de la Légion d’honneur au prince saoudien: Le silence médiatique était planifié par le Quai d’Orsay

Le silence officiel, voire l’omerta, sur la remise de la Légion d’honneur au prince saoudien que nous avions révélée dès le samedi 5 mars, était prévue par nos chers diplomates du Quai d’Orsay toujours prêts à lécher quelques babouches de plus…

L’ambassadeur de France en Arabie saoudite, le conseiller de François Hollande pour le Moyen-Orient : les e-mails ont été envoyés par de gros poissons. Ce n’est pourtant pas sur la plate-forme WikiLeaks qu’on peut les lire, mais sur le site du mensuel féminin Causette. Le magazine s’est procuré les messages électroniques dans lesquels ces représentants de la diplomatie française débattent (et valident le principe) de la remise de la Légion d’honneur au prince héritier d’Arabie saoudite, Mohammed ben Nayef.

« Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour faire plaisir à un futur roi saoudien? (…) Un échange de mails diplomatiques (intégralement reproduits ci-dessous, fautes d’orthographe comprises) est tombé dans le sac à main de Causette. Et il est scandaleux » : en quelques mots, le directeur de Causette, Grégory Lassus-Debat, annonce qu’il va lâcher une petite bombe.

Alors que le gouvernement français tente depuis plusieurs jours de justifier la remise de la Légion d’honneur au prince héritier (et ministre de l’Intérieur) saoudien Mohammed ben Nayef, les e-mails publiés par Causette ne vont pas lui simplifier la tâche. Si la rencontre avec le prince héritier était à l’agenda de François Hollande, c’est par la presse saoudienne que l’on a appris la décoration. L’information ébruitée, le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault a plaidé « la tradition diplomatique« . Mais les messages publiés par Causetterévèlent que la décision a été prise en urgence, à la demande de l’Arabie Saoudite.

original.88436.plein

Mais l’échange montre surtout la manière dont ces hauts fonctionnaires ont cherché des arguments pour justifier la décoration, arguments qui « ne manquent pas de sel« , estime Lassus-Debat. On peut ainsi y lire ces instructions du directeur de la section Afrique du Nord et Moyen-Orient au ministère des Affaires étrangères, Jérôme Bonnafont : « Il faut que ce soit discret vis a vis des medias mais sans dissimulation, si nous ne le faisons pas ce sera vu comme un camouflet et si on nous interroge on repondra lutte contre daech et partenariat economique et strategique. Rajoutons, pour faire bonne mesure, des elements droit de lhomme dans les elements [d]e langage bien sur« .

La décision validée par le président français, le conseiller de François Hollande pour le Moyen-Orient David Cvach, m’annonce, et commente : « On fait – c’est le moment je suppose d’acheter des actions MBN [les initiales du prince] ». Nul doute qu’à la prochaine occasion, le conseiller appuiera davantage ses conseils de « discrétion » vis-à-vis des médias.

Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour faire plaisir à un futur roi saoudien ? Contrairement à la version officielle, l’attribution de la Légion d’honneur au prince saoudien Mohammed ben Nayef s’est faite « à sa demande », soucieux qu’il est – en tant que futur roi d’Arabie saoudite – de « renforcer sa stature internationale ».

Cela a donc été traité de manière « très très urgente (TTU) » par l’Élysée et le ministère des Affaires étrangères. Un échange de mails diplomatiques (intégralement reproduits ci-dessous, fautes d’orthographe comprises) est tombé dans le sac à main de Causette.

Et il est scandaleux.

Le mercredi 2 mars, à 7 h 04, l’ambassadeur de France en Arabie saoudite depuis 2007, Bertrand Besancenot, écrit au conseiller pour le Moyen-Orient de François Hollande, David Cvach. Dans cet échange, les arguments pour faire passer la pilule ne manquent pas de sel et sont savamment saupoudrés d’un cynisme de haut vol. Serions-nous très sérieusement pris pour des quiches ? Extraits :

De l’ambassadeur Besancenot : « Certes, le royaume n’a pas bonne presse, mais je crains que l’amélioration de son image prenne du temps… »

Vu le traitement réservé aux femmes, aux opposants, aux journalistes, aux blogueurs, les décapitations, tortures et autres joyeusetés… il y a des chances, en effet !

Mais il faut absolument faire plaisir au petit prince, alors Jérôme Bonnafont, directeur de la section Afrique du Nord et Moyen-Orient du cabinet de Jean-Marc Ayrault au ministère des Affaires étrangères, donne la technique : « […] il faut que ce soit discret vis a vis des medias mais sans dissimulation, si nous ne le faisons pasce sera vu comme un camouflet et si on nous interroge on repondra lutte contre daech et partenariat economique et strategique. Rajoutons, pour faire bonne mesure, des elements droit de lhomme dans les elements se langage bien sur. » Comme c’est pratique, Daech et les Droits humains !

À 12 h 53, soit à peine six heures plus tard, l’affaire est pliée par l’Élysée : David Cvach rapporte à tous la décision de François Hollande, au préalable interrogé par Jacques Audibert, son conseiller diplomatique : « On fait – c’est le moment je suppose d’acheter des actions MBN… [le prince Mohammed ben Nayef, ndlr] » Le 4 mars, soit deux jours plus tard, le prince était discrètement décoré. C’est tellement facile la diplomatie en mode realpolitik ! 

Grégory Lassus-Debat

Nous avons demandé au conseiller de François Hollande ainsi qu’à l’ambassadeur de France en Arabie saoudite s’ils avaient (sérieusement) imaginé que l’opinion allait considérer qu’il était judicieux d’honorer l’Arabie saoudite. Au moment où sont publiées ces lignes, nous attendons toujours leurs réponses…

Ci-dessous, l’intégralité des mails, les adresses e-mails en moins :

Mercredi 2 mars à 7 h 04
De : Bertrand Besancenot [ambassadeur de France en Arabie saoudite, ndlr]
A : David Cvach [conseiller de François Hollande pour le Moyen-Orient, ndlr]
Cc : Laurent Stefanini [chef du protocole de l’Élysée, ndlr], […] Jérôme Bonnafont [directeur de la section Afrique du Nord et Moyen-Orient du cabinet de Jean-Marc Ayrault, ministère des Affaires étrangères, ndlr], […]

Objet : TTU : décoration du prince héritier d’arabie Saoudite

Cher David, je me permets de t’envoyer la copie jointe de la proposition de décoration pour le prince Mohamed ben Nayef.
Je sais que certains s’interrogent sur l’opportunité de décorer maintenant le prince héritier, peu de temps après la campagne médiatique contre l’Arabie Saoudite en France.
Certes, le royaume n’a pas bonne presse, mais je crains que l’amélioration de son image prenne du temps…
En revanche, l’accueil à Paris du prince Mohamed ben Nayef est importante à plusieurs titres :
– Confirmation de la pérennité de notre partenariat stratégique à un moment sensible de la situation au Moyen Orient
– Reconnaissance du rôle personnel éminent du prince dans la lutte contre le terrorisme, qui est une priorité nationale partagée
– Nécessité de conserver la dynamique de renforcement de notre coopération bilatérale pour conforter nos prospects civils et militaires
C’est aussi un geste envers le prochain Roi d’Arabie Saoudite. C’est dans ce contexte qu’il me parait indispensable de répondre à sa demande de recevoir la Légion d’Honneur, à un moment où il souhaite renforcer sa stature internationale. Ce serait un bon incitatif à jouer avec la France.

Merci cher David de ta compréhension.

Amitiés

Bertrand

2 mars à 7 h 14
De : Jérôme Bonnafont
A : David Cvach et Bertrand Besancenot
Cc : Laurent Stefanini, […]

Objet : RE : TTU : décoration du prince héritier d’arabie Saoudite

Vu d’anmo [section Afrique du Nord – Moyen-Orient du ministère des Affaires étrangères, ndlr] aucune raison de ne pas le faire : il faut que ce soit discret vis a vis des medias mais sans dissimulation, si nous ne le faisons pasce sera vu comme un camouflet et si on nous interroge on repondra lutte contre daech et partenariat economique et strategique. Rajoutons, pour faire bonne mesure, des elements droit de lhomme dans les elements se langage bien sur.

2 mars à 7 h 21
De Laurent Stefanini
À : Jérôme Bonnafont, David Cvach, Bertrand Besancenot, […]
Cc : […]

Objet : RE : TTU : décoration du prince héritier d’arabie Saoudite

Aucune objection du Protocole non plus. C’est un choix d’opportunité politique. Je comprends que le niveau serait Grand Officier de la Légion d’Honneur. LS

2 mars à 9 h 43
De : David Cvach
A : Laurent Stefanini, Jérôme Bonnafont, Bertrand Besancenot, […]
Cc : […]

Objet : RE : TTU : décoration du prince héritier d’arabie Saoudite

Bertrand – comme tu sais mais pour l’info de tous, Jacques [Audibert, conseiller diplomatique de François Hollande, ndlr] interroge le PR [Président de la République, ndlr]. Je vous dis le verdict. D

2 mars à 12 h 53
De : David Cvach
A : Laurent Stefanini, Jérôme Bonnafont, Bertrand Besancenot, […]
Cc : […]

Objet : RE : TTU : décoration du prince héritier d’arabie Saoudite

On fait – c’est le moment je suppose d’acheter des actions MBN…

Envoyé depuis un mobile Samsung

Source: Causette





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Révélations sur l’histoire de la Légion d’honneur au prince saoudien: Le silence médiatique était planifié par le Quai d’Orsay

    1. MARINEL

      Les ENVAHISSEURS, David les a vu, ils viennent sous forme humaine pour nous anéantir.
      Il s’agit beaucoup de ce cauchemar, mais encore plus de celui de la PLANÈTE DES SINGES. OURKO a été fait chevalier il a eu droit a une banane.
      Avec une Ripoux biques (arabes), bananière : c’est la lésion du déshonneur !
      Ceux qui sont a la tête de la France aiment avoir mal aux fesses.

    2. français pas naif

      Ça m’étonne pas de la gauche car prêtre à vendre la FRANCE pour être au pouvoir en 2017.
      pas étonné de ce gros chimpanzé en pyjama : les musulmans sont des quémandeurs pleurnichards, non reconnaissants .
      à quand messieurs les généraux allez vous prendre le pouvoir pour nettoyer la France de ce tous ces parasites que sont les muzz assistés ou intégristes, les politiques corrompus et planqués? Il y en a bien parmi vous des hommes ayant l’-étoffe du grand Général de Gaulle . Lancez vous, concertez vous entre vous pour choisir le meilleur qui saura donner de l’élan à une majorité de FRANÇAIS de faire sa Reconquista. Il vaut mieux un pays en état de siège provisoire, pour rétablir la grandeur de la FRANCE et sauver son peuple du danger de l’-islamisation, qu’un pays en perdition avec ce gouvernement de merde.
      Soyez assuré que vous serez suivis car il vaut mieux un régime militaire mené par des Patriotes qu’un régime de califat dirigé par des singes ignares et d’un autre temps

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap