toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Racisme anti-Blanc : Une dizaine de « jeunes » ont roué de coups une famille à Gray


Racisme anti-Blanc : Une dizaine de « jeunes » ont roué de coups une famille à Gray

Visages tuméfiés, yeux brillants, mains qui tremblent, c’est une famille traumatisée qui témoigne aujourd’hui. Richard, le père, Pascale, la mère, Viviane et Lucie, les filles, Martin, le petit dernier*. Ce samedi après-midi, vers 15 heures, la famille entre dans un bar de Gray, pour manger une glace.

Alors qu’ils sont attablés, ils se font importuner par trois jeunes femmes qui lancent un projectile sur Richard. Viviane raconte : « Je leur ai demandé de s’excuser, elles m’ont répondu par des insultes et des doigts d’honneur. L’une d’entre elles a sorti son téléphone pour nous prendre en photo. Énervée, je lui ai dit que j’allais lui faire manger. Elles ont alors commencé à téléphoner, comme pour appeler des amis. On a décidé de sortir. C’est là qu’un homme casqué et ganté, qui venait d’entrer dans le bar, est aussitôt ressorti pour frapper, par-derrière, mon beau-père dans le visage ».

L’intéressé explique : « Il m’a dit : alors comme ça, on est des sales b… ? Alors que je n’avais pas adressé la parole aux trois filles… »

« Ils frappaient en visant la tête »

Pascale, la maman, poursuit : « Plusieurs jeunes sont sortis de je ne sais où et ont commencé à frapper, à quatre, mon mari qui était assis par terre, ­sonné, essayant de protéger son visage. Ils frappaient avec leurs poings, leurs pieds, en visant sa tête. J’étais pétrifiée, j’ai crié aux gens assis en terrasse d’appeler les gendarmes. Aucun d’entre eux n’a bougé ».

Alors que Viviane essaie de porter ­secours à son beau-père, elle se fait frapper au visage. Elle se souvient : « Une des filles du bar me tenait par les cheveux pendant que les deux autres filles me frappaient. Je me suis agrippée à mon sac, il y avait tous mes papiers dedans. Lucie, à son tour, tente de s’interposer, mais elle prend un coup sur la tempe. Quant à Martin, il a disparu. Il expliquera plus tard qu’il est parti se cacher derrière un camion.

Le calvaire prend fin lorsqu’une sirène se fait entendre, annonçant l’arrivée des gendarmes. Pascale, pour qui l’agression aurait un mobile « raciste » (voir encadré), indique : « Deux jeunes qui n’ont pas porté la main sur nous faisaient le guet, ils ont prévenu nos agresseurs, qui se sont éparpillés comme une volée de moineaux. Ils nous ont dit de ne pas parler aux gendarmes sinon ils allaient nous “achever”. Les gendarmes nous ont précisé qu’il s’agissait de jeunes connus de leurs services. On est allé à l’hôpital de Gray, car mon mari ne se sentait pas bien. Le lendemain, on a déposé plainte à la gendarmerie de Mirebeau-sur-Bèze. Une chose est sûre : on ne reviendra pas de sitôt à Gray. »

Info Les prénoms des victimes ont été changés. Richard, Viviane et Lucie se sont vus prescrire trois jours d’ITT qui seront probablement prolongés. L’ensemble de la famille est allé consulter une psychologue ce lundi.

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Racisme anti-Blanc : Une dizaine de « jeunes » ont roué de coups une famille à Gray

    1. MARINEL

      Si demain on apprend qu’ils ont rendu la monnaie de leur pièce aux pourritures, personne n’en sera ému, on les félicitera même.

    2. Pinhas

      Toujours en bande ces sales nazis .

      Le coup monté fonctionne bien .

      Intimidation , victimisation , appel de renforts de rats déjà en attente pour tabasser des mécréants .

      Ces vermines sont nos ennemis et tant que l’on n’aura pas compris cela on sera à leur merci .

      Il faut que ces ordures soient dégagées une fois pour toute et très vite .

      ENCORE 1 ANS et 1 MOIS A TENIR AVEC CE RÉGIME .

      Ensuite 5 ans de remise à niveau ……………………..

    3. Jacques

      « Connus des services » et laissés en liberté, bien sûr.

      Si on mettait toutes ces raclures en taule, au pain sec et à l’eau, les fers aux pieds, n’en déplaise aux bisounours et autres anarcho-gauchistes, je suis certain que ça ferait baisser drastiquement ce genre de lâche délinquance.

      Il faudra bien en passer par là, par la porte ou par la fenêtre, ou notre pays sera définitivement foutu.

    4. Michèle Chevrier

      ça devient très dangereux de sortir c’est pour cette raison que je reste à la maison, certaines personnes sont obligées de sortir pour faire leurs courses ou aller au travail,

    5. VUILLEZ François Philippe

      il y a une croissance continue, dans la France « profonde, de l’arrogance (verbale), des petits méfaits, puis de l’agression physique, de la part de ces gens issus de l’immigration magrhébine et orientale qui se reconnaissent dans les appels religieux au meurtre du mécréant. (« Mohamed Mehra, c’est un frère! » clamait un collégien de Lure hélàs resté impuni: que faire en pareil cas?).Il faut que la population française non-islamiste trouve le moyen de se protéger tout en gardant son sang-froid comme elle le fait encore …Evitant le piège de la guerre civile mais pôur cela i l faut oser contester ouvertement les mauvais côtés de cette religion-là! .Ils existent!!

    6. Marvin

      Qu’on vient m’agresser moi et ma famille, quitte à me retrouver devant le juge, je n’hésiterais pas à sortir mon 9mm! Oui ça sauve des vies et dissuade beaucoup! (expérience connue…) On vie dans un pays classé à « haut-risque » à l’échelle internationale, nous sommes en « guerre » ne l’oubliez pas! ….

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap