toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Primaires américaines : La gauche française « Banania » découvre avec effarement que 44% des latinos ont voté pour Trump…


Primaires américaines : La gauche française « Banania » découvre avec effarement que 44% des latinos ont voté pour Trump…

Dans le Nevada, 44% des électeurs latinos ont voté pour Trump contre 29% pour Marco Rubio, dont les origines n’ont pas eu l’effet escompté.

La gauche morale a presque tout perdu sous les coups du réel. Il ne lui reste plus guère, comme fonds de commerce, que la culpabilisation de l’homme blanc. Elle se complaît dans la victimisation des immigrés présumés irresponsables dans une version paternaliste et rose vif de Tintin au Congo.

Le monde étant ce qu’il est, même les moralistes doivent bien vivre et gagner des élections. Le think tank français de gauche, Terra Nova, recommande ainsi de s’appuyer sur les minorités en partant du principe qu’elles voteront pour quelqu’un issu de leur rang ou qui défend leurs intérêts particuliers. Opposées à une majorité nationale fragmentée, elles seraient la clef de la victoire. Il est sans doute inconscient d’appuyer sur des fractures pouvant aboutir à la libanisation du pays. Passons, c’est l’avenir, pense la gauche, et on sait à quel point elle aime être dans le sens de l’Histoire, quel qu’en soit le prix à payer pour les autres. Le préjugé méprisant selon lequel les minorités ethniques ou sexuelles seraient incapables de s’intégrer au point de réagir en citoyens et non en opprimés fait pourtant long feu.

Tout est parti d’une erreur d’appréciation. Lors de l’élection de Barack Obama, la gauche française a cru que les Américains avaient élu un président noir et a voulu en tirer des leçons. Ils avaient simplement choisi un président démocrate. L’obsession raciale a faussé son jugement, lui interdisant encore aujourd’hui de saisir la portée des primaires américaines actuelles. Elles sont intéressantes en ce qu’elles apportent un démenti fracassant à toutes les thèses de Terra Nova. Le candidat Donald Trump, incarnation du WASP (White Anglo-Saxon Protestant, ndlr) triomphant dans une Amérique forte, bouscule l’establishment et pourrait même rafler la mise républicaine. Or, il incarne l’Amérique impériale, fière de ses valeurs, fermée à une immigration massive.

Un chiffre mérite d’être analysé : dans le Nevada, 44 % des électeurs latinos ont voté pour Trump contre 29 % pour Marco Rubio, dont les origines cubaines n’ont pas eu l’effet mobilisateur escompté contre un candidat qui veut copier la muraille de Chine le long du Río Grande et assimile les Mexicains à des « violeurs ». Alors, syndrome de Stockholm des minorités ? La réponse est plus simple : américanisation des immigrés, la solidarité et l’intérêt national primant sur les origines ethniques. Un latino ayant réussi n’est plus qu’un Américain très peu enthousiaste à l’idée de croiser des hordes de réfugiés économiques dans sa ville. Le constat vaut pour l’Europe, à l’exception de ceux qui ont tellement retenu les raisons avancées par certains de haïr l’Occident qu’ils tuent les spectateurs dans les salles de concert.

La gauche Banania, qui n’aime que les minorités à plaindre avec condescendance, découvre avec effarement que même les « hommes de couleur » sont des citoyens comme les autres. La régulation de la société par le lien national apparaît ainsi comme la chance historique de l’antiracisme et le cadre politique privilégié du XXIe siècle.

Essayiste





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Primaires américaines : La gauche française « Banania » découvre avec effarement que 44% des latinos ont voté pour Trump…

    1. patricia

      le probleme c est que meme les hommes de couleur de religion musulmane en france n aiment que les islamogauchistes, un latino de surcroit et chretien se sent plus americain qu un magrehbin de religion musulmane qui lui ne se sent pas francais.

    2. yoniii

      hi

      absolument patricia

      ceci dt les islamofaschisme ne votent pas pour la gauche.. ni l islamo gaucho

      mais ils votent pour les dhimmis de gauche ou dhimmis de droite ou dhimmis de centre

      les muzz considere que le monde et ce divise entre muzz ( etrree humain ) et les non muzz ( non humian exterminable a souhait )

      les muzz votent essntiement pour les dhimmis qu il utilise pour prendre le pouvoir ensiute ils le muzz extermineront tous le monde des l instant que vous n etes pas muzz

      idem pour la gauche bobo non muzz

      by

      .

    3. Jean-Francois Morf

      Quand Trump accuse les mexicains (d’assassinats, de vols et de viols), bon chrétien sait qu’il accuse les mahométans (d’assassinats, de vols et de viols).
      Même avec Trump, il faut aussi savoir lire entre les lignes!

      Trump est chrétien, fidèle à Dieu et donc infidèle à Satan.
      Les mexicains sont chrétiens, fidèles à Dieu donc infidèles à Allah.
      Les mahométans sont fidèles à Allah, donc infidèles à Dieu le père.
      Vous venez de comprendre qu’Allah, c’est Satan, l’unique, l’intolérant.
      Alors que Dieu est multiple: il partage sa tâche avec Jésus Christ, le Saint Esprit, et tous les Saints chrétiens…

    4. Cassard Philippe

      donc dans le corps de l’article je relève ceci : « américanisation des immigrés, la solidarité et l’intérêt national primant sur les origines ethniques ».
      Par miracle ce produit là-bas cette métamorphose ?
      et pas chez nous ?
      le modèle d’intégration américain ? non ce n’est pas ça.
      C’est la nature des gens. C’est Latinos et non des musulmans. Et chez nous en France l’intégration ne marche pas mais uniquement avec les musulmans. Aux Etats Unis Boston,c’était deux jeunes musulmans américains,San Bernardino idem. Comme disait Mao c’est la nature interne qui est l’aspect important. Ce qui fait un oeuf au plat, l’aspect important ce n’est pas le feu, c’est l’oeuf

    5. olivier bonnefoy

      une analyse bien simpliste.
      quel est le pourcentage de latino ayant voté? avec si possible le mix entre origines mexicaines et cubaines.
      quel est le pourcentage de latino ayant voté republicain ou democrate?
      si 10 pourcent des latinos ont voté, que 30 pourcent ont voté republicain, votre analyse ne vaut rien. désolé…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap