toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Nîmes : Un franco-algérien fiché S qui possèdait 67 drapeaux de Daesh, arrêté puis relâché, est activement recherché


Nîmes : Un franco-algérien fiché S qui possèdait 67 drapeaux de Daesh, arrêté puis relâché, est activement recherché

L’information a filtré hier : la police judiciaire d’Avignon a interpellé il y a quinze jours deux femmes à Nîmes. Il y avait notamment une mère de famille d’une trentaine d’années qui n’est autre que la sœur d’un homme arrêté en novembre à Nîmes et mis en examen depuis pour « apologie du terrorisme » et « association de malfaiteur en vue de commettre le délit d’apologie ».

Un homme chez qui il avait été trouvé, lors de cette perquisition administrative ordonnée par le préfet du Gard au lendemain des attentats de Paris, 67 drapeaux présentés comme ceux d’une organisation terroriste « Al Nosra », la branche syrienne d’Al Qaïda.

Au lendemain de son arrestation, l’homme avait été placé sous contrôle judiciaire car le juge des libertés de la détention (JLD) avait estimé que les drapeaux litigieux n’étaient pas ceux d’une organisation terroriste. La Cour d’Appel de Nîmes avait infirmé la décision du JLD mais l’individu fiché S, en a profité entre temps pour prendre la fuite. Il fait depuis l’objet d’un mandat d’arrêt. […]

Loading...

L’homme visé par le mandat d’arrêt est lui introuvable. Les policiers ont mis à jour de nombreux contacts du « fuyard » avec d’autres personnes dans de nombreuses régions de France dans le viseur des services du renseignement.

Source

Ce Nîmois de nationalité franco-algérienne avait été mis en examen pour apologie du terrorisme et participation à une association de malfaiteurs en vue de commettre le délit d’apologie du terrorisme puis placé sous contrôle judiciaire fin novembre. Il a remis son passeport et pointe régulièrement au commissariat de police. […]

Il avait acheté ces drapeaux pour les revendre, il y a deux ou trois ans. Cela ne marchait pas. Il en a revendu quelques-uns. Les drapeaux étaient entreposés, sous cellophane, dans un carton au fond de sa chambre. » […]

Les policiers ont constaté qu’il avait beaucoup voyagé. Ils ont aussi saisi une réplique de fusil d’assaut, sept téléphones portables, huit cartes et deux chéquiers. Ces documents appartiendraient à une jeune femme qui aurait rejoint la Syrie et un Nîmois soupçonné d’être un proche d’un homme proche de l’islam radical. […]

Source

Les drapeaux ont été découverts lors d’une perquisition administrative.

Learn Hebrew online

Un Nîmois a été arrêté et placé en garde à vue (qui a été prolongée) à Avignon (Vaucluse) depuis mardi matin parce qu’il avait chez lui 67 drapeaux de Daech.

Il s’agit d’un homme d’une trentaine d’années, fiché S. La police l’a arrêté chez lui, quartier de Courbessac, selon les informations de France Bleu Gard Lozère. L’opération a eu lieu lundi dans le cadre d’une perquisition réalisée à Nîmes(Gard) par l’antenne d’Avignon du SRPJ de Montpellier (Hérault). Une enquête est ouverte pour «recel de fabrication d’éléments pouvant inviter au terrorisme».

Source

Loading...






Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Nîmes : Un franco-algérien fiché S qui possèdait 67 drapeaux de Daesh, arrêté puis relâché, est activement recherché

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *