toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Menaces, bagarres, agressions sexuelles par des migrants à Tempelhof n’entrent pas dans les statistiques car le système informatique n’enregistre les réfugiés que comme victimes


Menaces, bagarres, agressions sexuelles par des migrants à Tempelhof n’entrent pas dans les statistiques car le système informatique n’enregistre les réfugiés que comme victimes

Berlin – La police doit se intervenir quotidiennement au centre d’hébergement pour réfugiés de l’aéroport de Tempelhof pour des menaces, des bagarres, des agressions sexuelles.

Mais ces nombreuses interventions ne sont pas comptabilisées dans les statistiques de la police.

Pourquoi ces incidents ne sont-ils pas enregistrés dans les statistiques ?

Un enquêteur révèle que raison se trouve dans le système informatique de la police appelé Poliks.

Le système informatique ne prévoit pas que les réfugiés puissent être saisis en tant qu’auteurs de délits. Le système n’enregistre les réfugiés qu’en tant que victimes.

Berliner Zeitung





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *