toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Chronique: Du militantisme parisien aux rangs de Tsahal, par un jeune Franco-Israélien


Chronique: Du militantisme parisien aux rangs de Tsahal, par un jeune Franco-Israélien

CHRONIQUE

Aujourd’hui, je suis commandant. J’ai 10 soldats à mes ordres, et chaque jour, nous sommes en missions en Judée Samarie, pour empêcher le terrorisme de se propager : La sécurité des civils Israéliens en dépends.

Mais, avant d’en arriver la, la route fut longue et périeuse. Je vais tenter, dans les semaines à venir, de vous décrire ce long chemin qui m’a mené en Israël, à l’armée, puis au commandement d’une classe de soldats.

Je suis Soldat, Franco Israélien, et voici mon histoire, notre histoire.

Loading...

Si tu lis cet article, c’est que tu me ressemble. Je ne te connais pas, je ne sais pas qui tu es, mais je sais qu’on se ressemble.

Comme toi je suis sioniste. Comme toi j’en ai marre de baisser la tête face à l’antisémitisme, et a son synonyme, l’antisionisme.

Je ne suis pas né de la dernière pluie, et je suis révolté de voir tant d’hypocrisie à l’égard d’Israël et des Juifs. Le discours du « je ne suis pas antisémite ! Juste antisioniste !

D’ailleurs, j’ai même des amis Juifs » tu le connais par cœur, d’ailleurs il ne t’énerve presque plus. Alors, jeune Parisien que j’étais, je décide de lutter, comme je peux. Et ainsi je commence à militer pour Israël, en France.

Je suis jeune, motivé, et disponible, jamais je ne refuse une action militante, même si cela implique une prise de risque importante, que ce soit avec la police, ou face à un groupe anti-juif bien plus important que nous. Car les juifs qui se défendent sont peu, et si nos ennemis détestent le Juif, ils haïssent plus que tout le Juif qui n’a pas peur.

Je multiplie les apparitions militantes, mais au fond de moi, je sais que le « vrai combat » il est en Israël, auprès de mes frères et sœurs de Tsahal.

Learn Hebrew online

Alors, après mon bac, je prends ma valise, embrasse fort mes parents, et décide de faire mon Alya, le retour en terre sainte.

Pendant près d’un an, je n’attends qu’une chose : mon « Tsav Rishon » (premier ordre), soit, la convocation de l’armée pour établir notre « profil ». La, je suis trimbalé de bureaux en bureaux, entre tests intellectuels, tests d’hébreu et tests médicaux.

Enfin, on me demande ce que je veux faire de mon service, et, sans réfléchir, car pour moi c’est une évidence, je réponds « Lohem » (Combattant). Mon profil est adapté, je serai combattant.

Loading...

Mais pas tout de suite… Car comme tous (ou presque…) les « Olims Hadashims » (nouveaux immigrants) je devrais passer par la case Mirve Alon : l’oulpan Militaire.

C’est une base Militaire, ou l’on est sensés apprendre l’hébreu, et la discipline militaire, au cours de 3 mois qui furent certainement les 3 plus longs, et les plus difficile de mon service jusqu’à présent…

A suivre…

Suite de cette chronique ici

© Bryan Meïr Meguira pour Europe Israël News

Bryan est un jeune Franco-Israélien qui a aidé l’équipe d’Europe Israël à livrer du matériel aux soldats israéliens lors de la guerre contre Gaza en Juillet 2014.





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Chronique: Du militantisme parisien aux rangs de Tsahal, par un jeune Franco-Israélien

    1. Julien

      Bonjour, moi aussi je suis à 200/100 pour Israël. J’ai plein d’amis virtuels et réel. Je suis en revanche contre les islamistes, terroristes. Ils ne pense qu’a donné la mort. J’aurai voulu temps apprendre l’hébreu. Car je suis pratiquant juif mais de confession catholique. Et me convertir au judaïsme. Mais la vie ne m’a pas fait de cadeaux. Je me suis marié et je me suis aperçu que c’était une famille fanatique, raciste et insultante en vers les peuples étranger surtout les juifs , sauf la mère. Ma grand mère qui était veuve trés jeune et propriétaire a caché une famille juive pendant la dernière 39/45 Cette famille reconnaissante sont venu jusqu’au début des années 60, ensuite la grand mère Mme Meyer est décédée puis quelque temps après c’est ma grand mère qui est décédé. Elle venait avec ça fille passer un mois. Je n’accepte pas que l’on tu les juifs ni la haine et ni la discrimination, ni la diffamation ne devraient exister en vers les juifs et ni Israël. Qui ont apporté beaucoup et qui ont souffert de puis des siècles, et ce n’est pas fini hélas. Je suis d’origine brésilienne, j’ai travaillé chez la famille Caplan 3 ans 1/2, Ce sont des patrons adorables. Il m’est arrivé d’aller mangé chez eux j’étais trés bien reçus. Il y avait les fils, une trentaine d’années tous plus gentils les uns que les autres. J’allais à la synagogue à São Paulo avec eux. Pour moi c’est un moment de ma vie inoubliable et formidable. Je haie les fanatiques, le terrorisme le racisme. La France est un pays dangereux dans l’Europe et d’autres pays comme les USA, la Russie. Je comprends que le Royaume Unis veuille ce retirer de l’Europe. On ne sait pas dans quel camps ils joue. D’un côté ils fournissent les armes au terroristes et de l’autre après ils vont les défendre. Comme j’ai dits dans un message, qui ne fera pas plaisir, Hitler avait dit « le monde deviendra fous » lui et sa femme l’étaient, et la il avait raison. J’adore les juifs, je leur souhaite un grand courage.
      Julien

    2. Armand Maruani

      Merci Julien ton message m’a beaucoup touché .

      Si tu vas en Israël n’oublie pas d’apporter des disques de Samba , ils pourront servir quand Tsahal enverra quelques prunes aux pieds des palos pour les faire danser .

      Quant à ta conversion je te souhaite beaucoup de courage car c’est un parcours du combattant .

      Tu es déjà parmi Nous et on t’aime comme tu es .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *