toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israël : 20% des 12 000 prostituées ont un diplôme universitaire


Israël : 20% des 12 000 prostituées ont un diplôme universitaire

Près de 12 000 femmes travaillent dans la prostitution en Israël. Pour la première fois, une enquête nationale sur la prostitution en Israël a révélé que les revenus annuels dans le commerce du sexe s’élèvent à près de 300 millions d’euros en 2014.

L’enquête menée par le ministère des Affaires sociales et de la Sécurité publique a constaté qu’il y avait entre 11,420 et 12.730 travailleurs du sexe en Israël en 2014, et que 95% d’entre eux étaient des femmes.

Selon les données publiées la semaine dernière, chaque professionnel du sexe a environ 660 clients par an.

Selon l’étude, 1.260 mineurs étaient employés en 2014. Le budget actuel du ministère des Affaires sociales consacré à la lutte contre la prostitution est de 5 millions d’euros, avec environ deux tiers de celui-ci réservé aux mineurs.

“Ces chiffres sont épouvantables, et nous ne pouvons pas rester indifférents à un tel phénomène”, a déclaré le ministre des Affaires sociales, Haim Katz.

Selon le rapport, les raisons économiques sont les premières invoquées. Deux tiers des femmes se prostituent alors q’elles se trouvent dans une situation financière précaire. Seulement 7 % sont entraînées en raison de leur toxicomanie.

Parmi ces femmes, 62 % sont des mères et 20 % ont un diplôme universitaire.

Selon les chiffres, plus de la moitié d’entre elles, soit 52 %, sont nées dans l’ex-Union soviétique. Environ 9 % des femmes dans la prostitution ont commencé avant leur 18ème anniversaire.

i24News





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Israël : 20% des 12 000 prostituées ont un diplôme universitaire

    1. capucine

      ce chiffre de 12 000 prostitués est impressionnant pour un petit pays comme
      Israël !!! c’est malheureux que les femmes qui possèdent un diplômes soient obliger de se prostituer pour pouvoir vivre et élever leurs enfants ….

    2. Armand Maruani

      Quelle tristesse d’en arriver là pour vivre et élever ses enfants !

      On pense toujours qu’on est différents des autres pays ,

      Eh bien non la dure réalité fait partie aussi du quotidien des israéliens qui se battent courageusement sur plusieurs fronts .

      J’ai ouï dire qu’il arrive parfois que des jeunes soldats rentrant de mission au risque de leur vie trouvent à la maison le frigo vide .

    3. Armand Maruani

      J’espère de tout coeur , sans passer pour un naïf , qu’avec ces nouveaux gisement de pétrole et de gaz découverts par les israéliens , on pourra aider les plus démunis .

      Oui un grand espoir de Justice pour les malheureux et les victimes du terrorisme qui ont perdu leur père , leur fils etc…..

      On peut toujours rêver .

    4. michel boissonneault

      triste réalité de voir tant de souffrance social que des femmes pour survivre économiquement sont obligé de se prostituer …. c’est de la misère humaine

    5. Yéochoua

      La souffrance sociale n’est peut-être pas le seul facteur en cause. Il peut y avoir un problème de culture ou de mentalité. Si on vous dit que la majorité est née en ex URSS, il faut tenir compte du fait que la majorité de la population israélienne n’est pas née là-bas. Et il se peut, ce que l’article ne précise pas, que les 48% restantes sont issues en partie de cette m^rmr tranche de la population.
      Une question se pose : les personnes diplômées pourraient en principe trouver un travail honorable. Le marché n’est pas tellement saturé pour que l’on soit obligé d’en arriver à ce stade. A moins aussi qu’il ne s’agisse pas de fuir la pauvreté mais de se faire des gains nettements supérieurs à la aye d’un cadre.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap