toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Genève, Suisse: Débat sur la laïcité, une élue de gauche couvre ses cheveux pour soutenir le port du voile


Genève, Suisse: Débat sur la laïcité, une élue de gauche couvre ses cheveux pour soutenir le port du voile

La séance a été suspendue devant le refus de Maria Pérez de se découvrir. Des sanctions pourraient suivre.

Il n’aura fallu qu’une vingtaine de minutes pour suspendre la séance du Conseil municipal mercredi soir. En plein débat sur la laïcité, l’élue d’Ensemble à Gauche Maria Pérez s’est couvert les cheveux, suscitant l’exaspération du président MCG de l’assemblée. Devant son refus de se découvrir, Carlos Medeiros a suspendu la séance pour cause de «provocation gratuite». C’est durant la prise de parole de Pierre Gauthier, du même groupe politique, que Maria Pérez a revêtu son foulard – immédiatement suivi par un autre membre du parti, Tobias Schnebli, qui a enroulé son keffieh en turban.

Ce qui a suscité ce comportement? La proposition du PLR d’ajouter dans le statut du personnel de la Ville de Genève un article indiquant l’interdiction pour les employés municipaux au contact du public «de signaler leur appartenance par des signes ou propos religieux», afin de répondre de façon claire à la laïcité de l’Etat inscrite dans la Constitution.

Loading...

Cette préoccupation fait suite à l’actualité: la Tribune de Genève a récemment révélé le cas d’une surveillante d’institution culturelle autorisée, temporairement, à porter le voile. Le magistrat en charge de la Culture Sami Kanaan avait ainsi choisi de prôner la tolérance en attendant que soit votée, d’ici quelques mois, la loi cantonale sur la laïcité qui interdira formellement ce cas de figure.

Mais hier soir, le débat a été avorté. Après une quinzaine de minutes de suspension, il a été décidé de renvoyer directement le texte en commission. «Des sanctions suivront, comme il est d’usage en cas de trouble à l’ordre, a indiqué Carlos Medeiros. On ne peut pas laisser faire n’importe quoi. Le débat doit pouvoir se dérouler de façon neutre sans que chacun fasse son numéro de cirque. Maria Pérez a utilisé un signe religieux dans un but ostensiblement politique. C’est une offense aux musulmans. Je crois qu’elle n’a pas mesuré la portée de son geste.»

Maria Pérez, elle, ne le regrette pas, en précisant «qu’il y a une totale mésentente sur la définition de la laïcité au sein d’Ensemble à Gauche. Beaucoup de femmes au Municipal sont choquées qu’on ramène sur le tapis ce débat sur la laïcité. Ce geste de solidarité avec les femmes qui portent le voile avait pour but de montrer l’absurdité du débat, alors que le Conseil d’Etat est à bout touchant avec son projet de loi. Ces questions retombent toujours sur le corps des femmes. Il y a plusieurs hommes qui portent la barbe dans la salle, personne ne leur demande de se raser.»

Pierre Gauthier est convaincu que le comportement de l’élue visait directement les dissensions sur la question de la laïcité au sein du parti. «Cette attitude, qui rappelle celles des fascistes des années 30, est choquante. Créer le scandale pour empêcher celui qui a un avis différent de s’exprimer, cela s’appelle de la censure. C’est encore plus surprenant venant de mon groupe politique qui défend la pluralité des idées. Ces gens n’ont aucun respect de la démocratie.»

«Empêcher le débat pour une question de vengeance personnelle, ce n’est pas rendre service à la laïcité», a réagi la cheffe de groupe PLR Natacha Buffet-Desfayes. Pour le socialiste Olivier Gurtner, «tout ce qui est de nature à perturber le débat n’est pas tolérable. On peut avoir des désaccords sur le fond mais ce genre d’attitude ne se prête pas à cet hémicycle.» Le chef de groupe PDC Lionel Ricou déplore que «l’extrême gauche ait créé la zizanie pour éviter le débat rationnel et argumenté.» (TDG)





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Genève, Suisse: Débat sur la laïcité, une élue de gauche couvre ses cheveux pour soutenir le port du voile

    1. Victoire de Tourtour

      Mais si les chrétiens arboraient une grande croix, ou un ti-shirt, comme j’en ai vu à Chypre, avec Jésus ou le Sacré-Coeur grand format , les mêmes gauchailles se mettraient à braire leur indignation.

    2. lyse

      Victoire de Tourtour, je crois qu’un compromis s’impose; porter un foulard avec, par exemple, et par le plus grand des hasards, une croix bien chrétienne ou tout autre symbole religieux autre que musulman dessus.

    3. Trannod

      ras le bol de ces connes…..faut les mettrent dans un camp de Daech a disposition de ces cons….elle va en avoir plein le .LUC

    4. philippe Hurzi

      Une attitude pareille ne pouvait venir que d’un représentant ou tante de gauche…évidemment!!! Je vis en inde depuis 2004 et ici aussi il se trouve des politiques illuminés qui défendent systématiquement les musulmans…pour des voix, quelles bassesses ne ferait pas l’homme politique… surtout lorsqu’il est de gauche, dès lors rien ne l’arrête.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *