toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Bruxelles, comment Molenbeek est devenu un État (islamique) dans l’État : drogue, banditisme et islamisme radical


Bruxelles, comment Molenbeek est devenu un État (islamique) dans l’État : drogue, banditisme et islamisme radical

Alors que Salah Abdeslam a été arrêté vendredi après-midi à Molenbeek, Pierre Vermeren, professeur, spécialiste de l’histoire du Maghreb contemporain à l’université de Paris-I Panthéon-Sorbonne, explique comment ce quartier de Bruxelles est devenu un sanctuaire de l’islamisme.

Pour la première fois, il va peut être falloir poser la question de l’économie de la drogue.

Depuis des années, la Belgique, qui subit le terrorisme islamiste, est pointée du doigt par les services de renseignement européens et maghrébins. Elle abriterait des foyers de radicalisation et de narcotrafic à Bruxelles, à Anvers et en Wallonie. Les autorités marocaines sont très inquiètes devant la radicalisation hors de contrôle de leurs ressortissants, qui versent dans le crime organisé, le salafisme voire le chiisme, en rupture complète avec leur islam. […]

Lorsque la guerre d’Algérie ralentit puis interdit la migration vers l’Algérie en 1956, la misère s’abat sur le pays, poussant les plus téméraires vers le Nord. Les houillères françaises du nord en plein boum embauchent des milliers de Marocains du Rif, où ils rejoignent les kabyles. A l’inverse de ces derniers, originaires de la région la plus francophone d’Algérie française, les Rifains berbérophones, voire hispanophones, ne pratiquent qu’un français minimaliste. Ils se réfugient dans leur religion austère et conservatrice, hermétique au réformisme musulman qui gagne le Maroc français. Pire, à l’indépendance du Maroc, quand le Rif se soulève pour ses libertés, le Rif fait l’objet d’une guerre livrée par les forces armées royales d’Oufkir et du futur Hassan II, en 1958 et 1959, aidées par l’armée française. Le Rif reçoit cette fois du napalm. […]

Loading...

Avec Anvers, la Belgique devient une plaque tournante. Le commerce et le trafic de drogue deviennent inséparables, et ces activités pallient les licenciements qui frappent en masse mineurs, sidérurgistes et salariés du textile. Les Rifains se concentrent dans des quartiers qui s’homogénéisent à Roubaix, Tourcoing, Bruxelles-Molenbeek, Rotterdam, Liège…

Une partie de cette jeunesse belge frappée par le chômage et la crise se tourne vers le fondamentalisme religieux, alors que la police belge n’a aucune expérience en la matière, à l’inverse de la police française plus expérimentée, et qui laisse travailler les services marocains auprès de leurs ouailles. […]

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Bruxelles, comment Molenbeek est devenu un État (islamique) dans l’État : drogue, banditisme et islamisme radical

    1. Roland

      Il ne faut pas oublier non plus le rôle du Parti Socialiste. Malgrés la fermeture des industries pouvant employer des maghrébins non qualifiés, Le P.S par électoralisme, continua à importer massivement des Maghrébins, très vite la double nationalité et « Votez P.S contre des allocations ». Le Bourgmestre de Molenbeek fut pendant 20 ans: Phillipe Moureaux, un socialiste marxiste. Lors de la guerre d’Algérie, étudiant à l’ULB, il cachait déjà les égorgeurs du FLN et les véhiculaient dans la voiture de son père avec plaques ministérielles, son père étant un ministre de droite ! Pendant 20 ans, le laxisme de Moureaux pour lui rester au pouvoir, la police interdite d’agir par les politiques. Cette commune de Bruxelles de 6 Km2, de 100.000 habitants compte de plus 22 mosquées, 45% de chômage, l’aide sociale qui explose. Voilà l’œuvre magnifique des socialistes avides de voix, prêts à tout vendre: Notre manière de vivre, nos traditions pour rester au pouvoir !

    2. is

      Je voudrais dire la même chose que Roland : tout ceci est vrai mais ce ne sont là que des EFFETS, la vraie CAUSE de la ruine de l’Europe qui s’accélère est d’ordre POLITIQUE: l’invasion voulue, encouragée et payée par les SOCIALISTES français qui est INCAPABLE DE REPARER LE MAL QU ELLE A FAIT. Les socialistes ne sont capables que de détruire, lorsqu’ils faut réparer ils partent en laissant les caisses vides.

    3. Pierre

      Pfff les français qui ne savent même pas bien prononcer les noms de lieux belges qui analysent ce pays dont il ne connaissent pas grand chose…
      (…) police belge n’a aucune expérience (…) – une grande partie de la police belge est d’origine arabe et de confession musulmane.
      (…) Bruxelles-Molenbeek (…) – ce n’est pas qu’à Molenbeek, suffit de venir voir et il y a Schaerbeek, Ganshoren, Anderlecht,… Mais ça évidemment on connait pas encore hein.
      Rotterdam et Roubaix sont en Belgique maintenant ??

      Y a évidemment pas que du faux mais c’est un peu facile comme article.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *