toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Belgique : Nouvel arrêté d’expulsion contre l’imam salafiste de Dison qui vit des allocations familiales. Irrité il frappe le micro d’un journaliste


Belgique : Nouvel arrêté d’expulsion contre l’imam salafiste de Dison qui vit des allocations familiales. Irrité il frappe le micro d’un journaliste

Belgique – Le secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration, Theo Francken, a pris un nouvel arrêté qui prévoit l’expulsion d’un imam qui vit à Dison. Ce n’est pas le premier arrêté, mais le religieux avait déjà introduit un recours. Cet imam de nationalité néerlando-marocaine est accusé de propagande salafiste, d’appel à la violence et à la guerre sainte. Vincent Jamoulle et David Muller ont tenté de l’interroger à ce propos.

Depuis le mois d’août de l’année dernière, un ordre de quitter le territoire a été signifié à l’imam radical Shayh Alami. Cependant, cela fait sept mois qu’il vit à Dison, près de Verviers, grâce aux allocations sociales de son épouse. « Tu ne comprends pas, je ne parle pas », lance l’individu à notre journaliste Vincent Jamoulle qui tente d’obtenir une réaction de sa part, dans une rue de la commune. Visiblement très irrité, il frappe même sur le micro qui est projeté sur le trottoir. Celui qui a publié de nombreuses prêches sur internet ne souhaite plus du tout être dans la lumière.

« Un danger pour la sécurité publique »

En annulant le 4 mars dernier le premier arrêté lui intimant de quitter la Belgique et en rédigeant un deuxième, le secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration Theo Francken souhaitait étoffé les arguments du dossier. La commune de Dison est en possession du nouveau document et l’imam controversé est sur le point de le recevoir. « Globalement, il n’y a pas d’éléments supplémentaires spectaculaires. Il est réaffirmé que l’intéressé constituerait un danger pour la sécurité publique. Ce sont surtout ses déclarations concernant notre régime démocratique, des prêches dans des mosquées qui sont visées », indique le bourgmestre de Dison, Yvan Ylieff (PS).

Un nouvel arrêté d’expulsion plutôt contreproductif

Si l’imam Alami est toujours présent dans notre pays, c’est parce qu’il a introduit un recours devant le conseil du contentieux des étrangers. Cette juridiction administrative est débordée. Avant d’être annulé, le premier recours introduit il y a sept mois n’avait pas encore été étudié. Le nouvel arrêté pris par Theo Francken risque de ne pas accélérer les choses. « On devra introduire un nouveau recours le cas échéant qui sera soumis au juge. Et en fait, on sera simplement reparti pour un tour. Donc au lieu d’accélérer la procédure, cela la retarde », assure Julien Hardy, avocat de Shayh Alami.

Avec ses attitudes menaçantes, son statut de danger pour la société et le temps qui passe, l’imam de Dison est une solide épine dans le pied du gouvernement.


Nouvel arrêté d’expulsion à l’encontre de l’imam radical Alami de Dison

 Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Belgique : Nouvel arrêté d’expulsion contre l’imam salafiste de Dison qui vit des allocations familiales. Irrité il frappe le micro d’un journaliste

    1. Pinhas

      Tolérance zéro avec ces ennemis de l’Europe et de ses valeurs et coutumes .

      Que soient chassés tous ces nazis , ces formateurs de terroristes .

      Pour ce nazi, qu’on le mette dans un avion direction la syrie et qu’on le jette hors de l’avion sans parachute .

      Il va se sentir libre et si près de son halla , qui n’existe pas .

    2. Roland

      Ces islamistes étudient à fond notre démocratie et nos droits de l’homme que eux n’appliquent pas à l’Occidentale et s’en servent pour assurer leur impunité. La démocratie à l’Occidentale ne doit pas être appliquée à ces islamistes. De plus le citoyen Belge lui paye son couscous via des allocations pour lesquelles il n’a jamais cotisé. Allez hop, expulsion avec toute sa smala…

    3. Armand Maruani

      Dehors à coups de pieds au c… à ces grosses merdes , à ces fainéants et à ces parasites .

    4. Armand Maruani

      Une minute de détente :

      Cela se passe au port de Zeebrugge
      >
      >
      >
      > Un autochtone, qui flâne pour admirer les bateaux, est accosté par un individu de toute évidence migrant.
      >
      >
      >
      > Ce dernier lui dit : Moi vouloir papiers. Comment faire avoir papiers !’’
      >
      >
      >
      > L’autochtone très serein, le prend par les épaules et le retourne vers la mer.
      >
      >
      >
      > Et lui dit avec le sourire : Tu vas dans l’eau, tu nages 100 mètres dans cette direction et c’est garanti, t’auras pas pied.

    5. Roland

      Ils ont fait mieux à Venise, ils hurlaient car pas de mosquées, autorisation de prier dans la rue, 666 noyés.

    6. BAY

      La belgique fait un peu comme la France du préchi précha concernant les fous d’allah ils doivent quitter définitivement le territoire européen et ne plus jamais y revenir, si il veut vivre en charia il y a 57 pays muzz pour ça : mais en Europe non !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *