toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Attentats islamistes en Belgique : la complaisance des politiciens belges !


Attentats islamistes en Belgique : la complaisance des politiciens belges !

Un vent favorable a déposé sur notre bureau un mail envoyé, ce 24 mars 2016, à de nombreuses personnalités belges et européennes, en ce compris des journalistes et Jonathan De Lathouwer, vice-président du CCOJB (Comité de Coordination des Organisations Juives de Belgique). Cet écrit (voir copie en fin d’article) nous vient du cœur d’un musulman sincère qui, depuis de nombreuses années (nous pouvons en témoigner), tente de lutter contre la radicalisation de l’islam en Belgique et voudrait garder cette religion dans les limites qu’elle n’aurait jamais dû quitter : une croyance personnelle – se pliant à la Loi locale – et ne pouvant s’imposer au détriment des autres philosophies.

Hamid Bénichou – c’est le nom de ce « Mensch » (mot qui désigne, en yiddish, « un type bien, une personne fiable, qui sait assumer ses responsabilités, sur qui on peut compter ») – est policier de son état et, entouré d’un petit groupe de coreligionnaires qui partagent ses idées civiques (entre autres, dans le blog « Bruxellois, sûrement ! »), il ne manque pas – avec eux – de dénoncer sans relâche les liens de l’establishment belge avec certaines organisations terroristes arabes (A ce propos, un article très intéressant sur Philippe Moureaux, ancien bourgmestre de la commune de Molenbeek – http://bruxellois-surement.blogspot.be/2016/03/ta-gueule-moureaux.html -, ainsi qu’un autre sur Pierre Galand, ancien sénateur fédéral coopté du P.S., Président de l’Association belgo-palestinienne, de la Fédération Humaniste Européenne  et âme damnée d’un multitude d’autres « Comités » et d’ONG liés, peu ou prou, avec les mouvements islamistes, dont le « Tribunal Russell sur la Palestine » –  http://bruxellois-surement.blogspot.be/2016/03/en-sollicitant-laide-du-peuple-belge-en.html?m=1 ). Hamid Bénichou, c’est aussi l’exemple de la voix qui crie dans le désert, celle que les vautours politico-médiatiques occidentaux étouffent des leurs cris (qu’ils disent « humanistes »), préférant l’appel des muezzins islamistes qui leur permettra de se repaître du cadavre des égarés de ce monde cruel.

Bien avant les attentats de l’aéroport de Bruxelles-national et du métro Maelbeek, notre mensch s’en allait de partis politiques en services de la Sûreté de l’Etat, frappant de porte en porte, proposant un dossier en béton… que personne ne voulait (et ne veut toujours pas ?) consulter. Ses propositions, visant à répertorier – de l’intérieur communautaire musulman – les mosquées intégristes, à vérifier la source de leurs fonds de fonctionnement, à repérer et à expulser les imams radicaux, ne récoltaient que sourires polis et fins de non-recevoir. Hé quoi !? Chez ces gens-là, Monsieur, on ne scie pas la branche sur laquelle on est assis et si les liens qui unissent, en Belgique (et dans d’autres pays d’Europe ?), le landernau politico-médiatique et les mouvements islamistes étaient mis en lumière, ce serait la révolution !

Il ne peut être question, pour l’oligarchie politique, que le peuple s’aperçoive que le roi est nu – ou, plus exactement, que ceux qui nous dirigent ont déjà revêtu djellabas, tchadors et babouches – car il ne faut pas donner lui donner le sentiment qu’on le trahit. D’autant que le pouvoir procure encore quelques avantages qu’il ne faut pas laisser échapper… Alors, on sort un paravent, pompeusement nommé « déradicalisation », dont la toile du mot n’est destinée qu’à dissimuler ce qui se cache derrière. J’en ai donné deux exemples dans des articles précédents, articles qui ont fait échouer ces deux projets : « Belgique : Un ministre-président finance le terrorisme ! » – http://www.europe-israel.org/2016/01/belgique-un-ministre-president-finance-le-terrorisme/ –  et « P.S. bruxellois : Intelligence… avec l’ennemi ? » – http://www.europe-israel.org/2016/01/p-s-bruxellois-intelligence-avec-lennemi/

Avant que d’autres attentats n’ensanglantent la Belgique, il serait temps de nettoyer les écuries d’Augias… même si les déchets organiques (de l’Etat) sont très haut placés. Les Chevaux de Sang Belge (BWP), Chevaux de trait Ardennais ou Brabançons qui se veulent devenir l’écheveau Pur Sang Arabe doivent être bannis de ce que notre bon roi Léopold II appelait « Le cirque d’en face » (le Parlement belge), lieu qui devient peu à peu un caravansérail et où l’on trouve moult chameaux. Il y va du « Vivre-Ensemble » et de la survie de la Nation !

« Ecrasons l’Infâme ! L’hydre abominable qui empeste et qui tue. » (Voltaire)

© Yéh’ezkel Ben Avraham pour Europe Israël News

Mail de Hamid Bénichou :

Bonjour,

Je dénonce depuis des années, la présence de l’islam radical dans certaines communes belges et plus particulièrement bruxelloises. Je le redis avec force. Certains responsables des services de sécurité belges et des éléments de l’ex-BSR (service anti-terroriste), dont je ne citerai pas les noms, sont en mesure d’en apporter la preuve. Ces communes (surtout Molenbeek) ont été des zones où circulaient librement tous les terroristes et leurs sympathisants (y compris des imams et des délinquants).

Déjà dans les années 90, elles ont été le fief de différents soutiens au GIA (Groupe Islamique Armé, rassemblant les islamistes algériens).

Qui peut dire le contraire?

Nos responsables politiques, avertis par mes cris et mes colères, n’ont pas réagi. Parce que c’était « tendance ». Et peut-être aussi parce qu’ils pensaient que, tant que notre pays laissait circuler les djihadistes sans qu’ils soient interpellés, il ne courrait aucun risque d’être attaqué. Mais il a suffi que la Belgique revoie sa copie après les attentats de Paris du 13 novembre pour qu’elle subisse à son tour, le 22 mars, deux attentats aveugles comme premier avertissement. Ces deux attaques font aujourd’hui découvrir à tous mes concitoyens la réalité et l’horreur de cet islamisme que nos responsables politiques avaient imprudemment laissé s’ancrer chez nous.

Laisser l’islamisme se développer est une profonde erreur.

La Belgique a laissé des radicaux islamistes de tout genre (des Salafistes aux Takfiristes en passant par les Djihadistes) libres de circuler et d’agir sans interpellation et elle vient de subir deux attentats qui ont fait plus de 30 morts et 300 blessés.

La présence de l’islam violent en Belgique ne date pas d’aujourd’hui. Elle remonte aux années 90, suite à l’arrivée de membres de l’ex-FIS (Front Islamique du Salut), dont certains collaboraient avec le GIA et d’autres prédicateurs étrangers parmi les plus radicaux.

Ils ont trouvé trouver en chez nous refuge, nourriture et soutien, avec souvent la complicité de certains responsables locaux.

Combien de communes belges ne sont-elles pas devenues les bases arrières des terroristes algériens et des Salafistes!

Notre pays est devenu hélas progressivement une terre d’accueil, non pas pour les Migrants mais bien pour le radicalisme musulman.

Aujourd’hui, force est de constater que nous payons ce laxisme

Il est temps de se ressaisir et d’arrêter avec ce simple « pansement » qu’est par exemple la « déradicalisation », terme « creux et non-porteur » comme aime le rappeler le spécialiste Gilles Kepel. Si nous voulons réussir le Vivre-Ensemble, il faut absolument fermer les portes.

Il faut combattre l’islam politique radical là où il se trouve, avec des hommes et des femmes qualifiés pour mener à bien ce combat et non par des des « amis des amis » qui pratiquent le mensonge, le déni et la suspicion.

Pour atteindre cet objectif du Vivre-Ensemble, il faut à la fois:

1) Faire une cartographie de tout ce qui est lié à l’islam, en passant au peigne fin les mosquées, les écoles coraniques, les associations cultuelles, culturelles ou caritatives afin de savoir qui est qui et qui fait quoi, quel sont leurs sources de financement, quelle est leur idéologie.

2) Encourager chaque musulman à développer une adhésion pleine et entière à la citoyenneté, à l’amour du pays, aux lois civiles et aux valeurs universelles.

3) Arrêter avec la victimisation et avec les revendications pour un statut spécial propre aux musulmans. Je souhaite que chaque musulman se dise au contraire: « Avant d’être musulman, je suis un citoyen comme les autres ».

4) Libérer les esprits.

5) Fermer les écoles coraniques et les repenser.

Les ICIB (http://bruxellois-surement.blogspot.be/2015/03/initiatives-citoyennes-pour-un-islam-de.html) sont disposées, dans ce cadre, à travailler avec toutes les associations sans aucun préalable. Essayons, ensemble, que la polarisation ne se fixe plus sur la compatibilité d’une religion mais bien sur le moyen d’amener tous les hommes et toutes les femmes à vouloir vivre en paix les uns avec les autres.

Hamid Bénichou





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Attentats islamistes en Belgique : la complaisance des politiciens belges !

    1. tricia

      sur la place de la bourse de Bruxelles, les drapeaux israeliens retirés et brûlés remplacés par des drapeaux palestiniens!!!

    2. Phil

      Hier, des manifestants trâités de hooligans alcolisés ont été refoulés avec les canons à haut et chargés par la police. Nous étions 450. Et oui come toujours dans notre pays, deux poids deux mesures.

      Pauvre Belgique sodomisėes par les muzz et pauvres belges cocufiés par leur propres hommes politiques et autres décideurs.

      Un belge qui ne baissera jamais son pantalon mais résistera jusqu’au fond pour défendre ses valeurs, nos valeurs communes.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap