toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Attentats islamistes de Bruxelles : Les responsables politiques belges ont fait le lit de l’islamisme en leur livrant des quartiers entiers, fermant les yeux sur cette cinquième colonne qui assassine


Attentats islamistes de Bruxelles : Les responsables politiques belges ont fait le lit de l’islamisme en leur livrant des quartiers entiers, fermant les yeux sur cette cinquième colonne qui assassine

Bruxelles ensanglantée par deux attentats islamistes ayant causé la mort de 34 personnes et blessé 200 autres. Les responsables politiques belges, notamment ceux de gauche, ont permis la création de fiefs islamistes, véritables Etat dans l’Etat, par pur calcul électoraliste car les étrangers ont le droit de vote depuis 2004.

A l’occasion des enquêtes sur les attentats de Paris, on semble découvrir que des quartiers comme ceux de Molenbeek ou Schaerbeek sont pratiquement entièrement islamisés, non pas par un Islam « modéré », mais par l’Islam intégriste pur et dur où Charia et fondamentalisme règnent.

Or depuis 2004, les étrangers ont le droit de vote en Belgique. Et par pur calcul électoraliste les responsables politiques belges ont volontairement tout donner aux musulmans pour s’assurer leur vote.

Ils ont ainsi offerts des quartiers entiers de Bruxelles aux islamistes radicaux qui ont très vite pris l’ascendant sur les musulmans modérés.

C’est un constat, il ne s’agit en rien d’islamophobie de dire que si on laisse le champ libre aux musulmans, les plus radicaux prendront le pouvoir et imposeront leur mode de vie, leur idéologie et leur terreur.

Il en est ainsi au CFCM, créé par Sarkozy, où très rapidement les plus radicaux Frères Musulmans ont fagotisés le CFCM.

Il en est également ainsi dans les fameux « printemps arabes » où les islamistes ont pris le pouvoir en Tunisie et en Egypte…

Ce constat, beaucoup d’experts l’ont fait depuis longtemps, mais le logiciel dogmatique des responsables politiques à tout fait pour occulter ce diagnostic. Il est vrai qu’en Belgique, comme en France et dans presque toute l’Europe, dès qu’on parle d’Islam on est immédiatement catégorisé comme « islamophobe ».

Dans ces quartiers islamisés comme Molenbeek près de 90 % des habitants sont musulmans, les Belges de souche ont été contraints de déménager car la situation devenait invivable pour eux. La Charia est la seule loi reconnue mais ces quartiers sont aussi le fief du banditisme, du trafic de drogue et d’armes.

Learn Hebrew online

Aujourd’hui, tout le monde semble découvrir l’étendu des dégâts de dizaines d’années de laxisme pro-islam sans jamais oser nommer la cause essentielle: c’est l’Islam radical qui prend toujours l’ascendant dans un quartier majoritairement musulman.

Avoir donner le droit de vote aux étrangers fût l’une des plus grosses erreurs de la Belgique, laissant ainsi le champ libre aux « magouilles politiques », aux calculs électoraux, aux compromissions de toute nature pour obtenir les votes de ces nouveaux électeurs.

Et c’est ce modèle que souhaite imposer François Hollande…

L’islamisation des quartiers en Belgique est pire que la situation dans les villes de Seine Saint Denis. Mais à y regarder de plus près, les « quartiers sensibles » en France ressemblent de plus en plus à Molenbeek.

En France, les responsables politiques ont jusque là opté pour la naturalisation rapide afin de courtiser les voix de ces nouveaux « français », et ce gouvernement socialiste fait tout pour accélérer les naturalisations espérant ainsi engranger de nouveaux électeurs pour les prochaines échéances. Les nouvelles lois votées en catimini en sont la démonstration.

Mais, ce calcul électoraliste conduira aux mêmes résultats qu’en Belgique: dans les quartiers à forte densité musulmane, les français de souche partiront de plus en plus et les islamistes radicaux s’imposeront partout car les musulmans « modérés » n’auront jamais le courage de résister à la violence des islamistes.

Le département d’Etat américain analyse qu’il y aurait entre 15 et 20 % de musulmans radicaux parmi l’ensemble des musulmans. Il analyse également que cette minorité apparente prend toujours le pas sur la majorité modérée. Qu’ainsi la majorité, calme et paisible, n’a au fond aucune importance car seule la minorité agissante compte par sa violence, par l’idéologie extrême qu’elle répand.

C’est exactement ce qui s’est passé en Belgique dans les quartiers islamisés de Molenbeek ou Schaerbek : si la grande majorité (qu’il est difficile de chiffrer) pratique un Islam modéré, elle a été submergée par la volonté hégémonique des musulmans radicaux qui eux veulent imposer leur idéologie.

Les islamistes radicaux font régner la terreur et les musulmans modérés courbes l’échine : Aucun imam Belge ne s’est élevé contre cette islamisation radicale par peur.

Il en sera ainsi partout en Europe. Certains quartiers français sont déjà sous la coupe de ces islamistes radicaux, accessoirement truands et trafiquants, comme dans le quartier des Izards à Toulouse comme l’a révélé l’excellent livre d’Alex Jordanov sur l’affaire Merah « Merah : l’itinéraire secret » où banditisme et islamisme sont intimement liés.

Continuer à faire le lit de l’Islam sans imposer des règles de respect des valeurs démocratiques, comme Napoléon avait imposé des règles au Judaïsme, c’est offrir l’Europe à la radicalisation.

Les courbettes électoralistes aux musulmans des élus de droite comme de gauche en leur accordant plus d’exceptions « communautaires », en fermant les yeux sur l’idéologie prêchée dans les mosquées, en offrant plus de terrains pour construire d’autres mosquées, ne font que renforcer le développement de l’Islam radical.

La France et la Belgique commencent à en payer le prix fort et ce n’est que le début d’une guerre intérieure qui finira par une guerre civile.

Sans langue de bois, les attentats de Bruxelles démontrent que les islamistes radicaux, caresser dans le sens du poils (de la barbe) par les responsables politiques, sont bien cette cinquième colonne évoquée par Christian Estrosi.

© Christian De Lablatinière pour Europe Israël News





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Attentats islamistes de Bruxelles : Les responsables politiques belges ont fait le lit de l’islamisme en leur livrant des quartiers entiers, fermant les yeux sur cette cinquième colonne qui assassine

    1. Roland

      Ce qu’il s’est passé en Belgique: En 1964, les industries lourdes produisant à fonds ont besoin de main d’œuvre non qualifiée. La Belgique passe un accord avec le Maroc afin de faire venir des immigrés musulmans du Maghreb. Mais en 1974, les industries lourdes s’épuisent, le gouvernement vote l’arrêt de l’immigration musulmane. Le Parti Socialiste voit cela très mal, son électorat historique : les travailleurs ne votent plus pour lui, face aux magouilles des « camarades élus ». Le P.S contourne donc la loi arrêtant l’immigration en instaurant le « Regroupement familial », des tribus entières arrivent en Belgique et ont les même droits sociaux que les Belges ayant cotisés toute une vie. Vos voix contre des allocations, pour survivre le P.S a besoin de « Pauvres » il les importent par milliers. Le P.S stocke ses immigrants a Bruxelles dans quelques communes qui deviennent des fiefs islamistes ou la police n’ose plus s’aventurer. Molenbbek, Scharbeek, Saint Josse, c’est la charia qui impose déjà sa loi. Il est temps que le vrai Belge se réveille.

    2. MisterClairvoyant

      Roland, la faute est PS et à toute la gauche Belgique et en France.aussi.
      Si les chrétiens en France en Europe ou au Proche Orient dans les églises et leurs médias tiendraient des propos de haine en vers l’islam et de menaces, ils seraient brûlés dans leurs églises ou lynché à sa sortie dans la rue. Il faut mettre sur écoute les mosquées et leur discours de haine antisémite etc

    3. moka

      Mystère clairvoyant, si les chrétiens du Moyen Orient auraient agis comme font les musulmans à Bruxelles ,je suis presque sûr que le sang des victimes encore non séché, les chrétiens et leurs églises seraient brûlés. Mais les musulmans peuvent commettre les pires atrocités, jamais ils subiront ce que subissent les chrétiens chez eux.En Europe, ils peuvent déambuler à l’aise sans craindre pour leur sécurité.

    4. Claude

      Et regardez maintenant une petite « erreur de transmission » (peut être) voyez le déferlement des vautours gauchistes, eux qui n’ont fait que démolir la Belgique depuis des dizaines d’années ignorants ses propres citoyens les manipulants avec les merdias… , même le merdeux tueur de kurdes s’y met. Mais quelle bassesse de la part de ces renégats. (peut être aura t-il aussi une médaille d’honneur après avoir liquidé les kurdes de Belgique ???)
      Entendez-vous l’aboiements de ces chiens, et bien pour moi la caravane passera, car ce gouvernement que l’on a actuellement malgré les bâtons dans les roues que les socialauds avance pas mal et Bravo aux deux ministres Belges.
      Socialauds répondez donc sur les transactions des Mosquées, (ASBL ,etc…)
      Et où vont les taxes hallall ??? Dans les oubliettes???

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *