toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Associated Press aurait volontairement collaboré avec le troisième Reich pour la propagande nazie


Associated Press aurait volontairement collaboré avec le troisième Reich pour la propagande nazie

L’agence de presse et le troisième Reich auraient passé un accord mutuel, AP fournissant nombre de photos pour la propagande nazie ; AP dément la collaboration.

L’agence de presse Associated Press (AP) a volontairement coopéré avec l’Allemagne nazie, se soumettant aux règles restreignant la liberté de la presse du régime et lui fournissant des images de ses archives photos pour être utilisées dans sa machine de propagande antisémite et anti-occidentale, a révélé un article académique.

Quand le parti national socialiste d’Adolf Hitler est parvenu au pouvoir en 1933, toutes les agences de presse internationale, sauf l’AP américaine, ont été forcées de quitter l’Allemagne.

Loading...

L’AP a continué à agir sous le troisième Reich jusqu’en 1941, quand les Etats-Unis sont entrés dans la Seconde Guerre mondiale.

Selon l’historienne allemande Harriet Scharnberg, la plus grande agence de presse du monde n’a été autorisée à rester en Allemagne que parce qu’elle avait signé un accord avec le régime.

L’agence de presse a perdu le contrôle de ses copies, qu’elle soumettait elle-même à la Schriftleitergesetz (loi des éditeurs), acceptant de n’imprimer aucun matériel « calculé pour affaiblir la force du Reich à l’étranger ou à domicile », a-t-elle écrit dans un article publié dans le journal académique Studies in Contemporary History (Etudes en histoire contemporaine).

Les recherches de Scharnberg ont d’abord été annoncées par le quotidien anglais The Guardian.

Selon l’article, la loi nazie dite des éditeurs a forcé les employés de l’AP à fournir du matériel à la division de la propagande du parti nazi.

L’un des quatre photographes travaillant pour la compagnie dans les années 1930 était Franz Roth, un membre de la division de propagande de l’unité paramilitaire de la SS (unités d’élite de l’armée allemande). Ses photos ont été triées sur le volet par Hitler, écrit le Guardian.

Learn Hebrew online

Il aurait remplacé, selon Harriet Scharnberg, l’un des trois photographes juifs de l’AP qui avaient dû quitter l’Allemagne pour les Etats-Unis.

ouverture avec un collage de photos de « Der Untermensch » (le sous-homme), un pamphlet de 52 pages qui utilise des photos prises par Associated Press. (Crédit : Deutsches Historisches Museum, Berlin)

Couverture avec un collage de photos de « Der Untermensch » (le sous-homme), un pamphlet de 52 pages qui utilise des photos prises par Associated Press. (Crédit : Deutsches Historisches Museum, Berlin)

Les images de l’AP apparaissent dans beaucoup des publications de propagande du régime. La majorité des images d’un pamphlet intitulé « Juifs aux Etats-Unis » ont été fournies par l’AP. Dans une autre publication intitulée « Le sous-humain », l’AP a fourni le deuxième plus grand nombre de photographies, selon Scharnberg.

Il est possible d’affirmer que l’accord de l’AP a autorisé à l’Occident un « coup d’œil dans une société répressive qui aurait autrement été entièrement cachée aux regards », écrit le Guardian. Cependant, l’accord a permis aux nazis de couvrir leurs crimes de guerre. La coopération avec une prestigieuse agence de presse américaine a permis à Hitler de dépeindre sa « guerre d’extermination comme une guerre conventionnelle », a déclaré Scharnberg au Guardian.

Loading...

« Au lieu d’imprimer des photos des pogroms de Lviv qui ont duré des jours, avec ses milliers de victimes juives, la presse américaine n’était approvisionnée qu’avec des photos montrant les victimes de la police soviétique et des ‘brutes’ criminelles de guerre de l’Armée rouge », a déclaré au journal Scharnberg, historienne à l’université Martin Luther de Halle, citant un exemple d’un travail de l’agence ayant aidé les nazis.

« Dans cette mesure, il est juste de dire que les photos ont joué leur rôle pour déguiser le caractère réel de la guerre menée par les Allemands, a-t-elle ajouté. Quels évènements étaient rendus visibles et lesquels sont restés invisibles dans les photos fournies par l’AP a suivi les intérêts allemands et le narratif allemand de la guerre. »

Répondant à l’article du Guardian, l’AP a déclaré qu’elle effectuerait des recherches sur le sujet mais a rejeté la notion d’une collaboration délibérée avec les nazis.

« Une caractérisation précise est que l’AP et d’autres organisations d’informations étrangères ont été soumises à une pression intense du régime nazi depuis l’année où Hitler est arrivé au pouvoir en 1932, jusqu’à l’expulsion de l’AP d’Allemagne en 1941. La direction de l’AP a résisté à la pression tout en travaillant pour rassembler des informations précises, vitales et objectives à une époque sombre et dangereuse », a affirmé l’agence.

Source TOI







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Associated Press aurait volontairement collaboré avec le troisième Reich pour la propagande nazie

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *