toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Alain Finkielkraut : « Je suis allé à Molenbeek. Nous étions hors d’Europe au coeur de l’Europe »


Alain Finkielkraut : « Je suis allé à Molenbeek. Nous étions hors d’Europe au coeur de l’Europe »

Je suis allé moi-même à Molenbeek. Je m’y suis promené en voiture, j’y étais avec un sénateur belge et il m’a dit : “Nous n’avons pas intérêt à nous promener à pied, on risque de nous reconnaître et nous serions alors dans une situation très désagréable, nous pourrions être insultés, voire molestés.

Donc nous avons traversé Molenbeek en voiture. Toutes les femmes étaient voilées. […] Dans les quartiers que j’ai traversés, dans les rues que j’ai vues, toutes les femmes étaient voilées, tous les gens étaient d’apparence musulmane : les femmes étaient voilées, les hommes portaient des djellabas et des burnous, les enseignes des boutiques étaient rédigées en arabe. […] Nous étions hors de l’Europe, au cœur de l’Europe.

Evidemment, devant ce phénomène, je suis étreint par le sentiment du trop tard et je me demande si la force du nombre ne réduit pas à néant toutes nos belles résolutions. […] Il y a des Molenbeek en France, en effet, mais je me demande parfois si la reconquête est encore possible. Et surtout, je me dis que la fracture risque de plus en plus de passer entre le djihadisme et le communautarisme : le prix à payer pour le combat contre le djihad sera peu à peu l’acception du communautarisme.

A partir du moment où l’islam communautaire voudra refusera le djihadisme, alors il faudra soutenir l’islam communautaire. C’est le marché que l’UOIF et ses idiots utiles nous mettent d’ors et déjà en main. Moi je crois que nous devons dire non, mais je ne vois pas ce non apparaître et je ne vois pas non plus quelle forme il pourrait prendre.





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 19 thoughts on “Alain Finkielkraut : « Je suis allé à Molenbeek. Nous étions hors d’Europe au coeur de l’Europe »

    1. Jacques

      Bien sûr M. Finkielkraut, vous avez tout compris : le djihadisme a pour vocation d’imposer le « communautarisme » musulman en France, autrement dit des zones entièrement musulmanes, régies par la charia, des enclaves islamiques en France, en Europe.
      Ce que Zemmour entrevoyait il y a un petit moment : une balkanisation de nos pays, avec de probables affrontements entre secteurs musulmans et secteurs restés majoritairement de culture européenne judéo-chrétienne.
      La suite, on la connaît : l’histoire du Liban, des Balkans, par exemple, nous l’enseigne.
      Sauf si les Européens se réveillent et portent au pouvoir des responsables déterminés à reconquérir les secteurs perdus, ce qui ne se fera pas sans douleurs, sans violence, parce que les islamistes ne connaissent que cela.
      Et bien sûr, il faudra réserver à tous les collabos qui ont permis ce scandale le sort qu’ils méritent, journalistes, politiciens, sociologues et autres pseudo-intellectuels.

    2. capucine

      c’est scandaleux que les dirigeants laissent pourrir des quartiers entiers avec de la délinquance et des djihadistes et des dealeurs de drogue et du trafique
      d’armes …il y a bien du communautarisme à Molenbeek et dans les Molenbeek à la française qui sont toutes des zones de non-droit où l’on a du mal à croire que nous sommes bien en France !

    3. Roland

      L’œuvre du P.S et de Moureaux au pouvoir pendant 20 ans dans cette commune importait des maghrébins sans conditions, même pas celle de parler une langue du pays pour rester au pouvoir. Une question quand même: La Belgique est alliée avec la France, lors de la guerre d’Algérie, Moureaux alors étudiant à l’ULB cachait en Belgique à Lustin les égorgeurs du FLN et les véhiculaient en sécurité grâce a la voiture de son père ministre M.R. La police avait peur de contrôler un véhicule ministériel. Le Belge payait l’essence et l’entretien ! Comment ce traître a l’alliance Belgo Française, complice d’égorgeurs maghrébins a t’il put faire une carrière politique en Belgique ? Ce sont les mystères du P.S,ou plutôt le clientélisme P.S prêt a vendre notre manière de vivre , nos traditions pour que les camarades s’en mettent plein les poches.

    4. Armand Maruani

      Il n’y a pas que la Belgique

      Il y a 30 ans j’étais à Barbès , nous étions à Alger au coeur de Paris .

      Des exemples comme celui ci il y en des centaines en France .

    5. ?

      la situation a commencé à devenir sérieuse, à partir du regroupement familial sous Giscard d’Estaing, puis ça a continué, puis l’élection de Mitterrand en 1980 la situation s’est aggravée, et ça continue de plus belle, surtout avec la gauche qui laisse pourrir des quartiers entiers qui deviennent des zones de non-droit. Alain Finkelkraut a raison, nous avons laissé trop faire, et il sera difficile de rétablir l’ordre. Je reste sceptique.

    6. José Fontaine

      C’est absurde et cela ne correspond à rien. De plus, les gens ont le droit de s’habiller comme ils en ont envie. Je suis un Wallon solidaire de Molenbeek j’ai apprécié certains livres de Finkielkraut mais ici, c’est le contraire de la vérité.

      Je ne suis pas bruxellois, mais je suis un Wallon solidaire de Molenbeek, totalement.

    7. zanaroff

      La France est devenue la colonie de ses anciennes colonies. Etrange distorsion du destin… Je crois même que dans certains pays arabes ils sont plus libres et heureux que dans certains quartiers de paris. Les Français vont finir par immigrer ailleurs dans un avenir proche. Moi j’ai un deuxième pays, je m’en fous. Mais les autres…. dur dur d’être français et de vivre les dernières heures d’une civilisation. J’ai même pas envie de me battre pour sauver ce qui reste. Sodome et Egypte dit le Seigneur, rien de plus, cela ne me donne pas envie de rester dans cet enfer.

    8. alauda

      @fontaine,

      Une bourgade pas trop loin de chez moi a la réputation de ressembler à ce que décrit Finkielkraut. Il faudrait que j’aille y faire un tour un jour de marché.

    9. trump

      @fontaine,

      Je ne boirai pas de votre eau……..
      Je connais Bruxelles et trop bien Molenbeek: Zemmour et Finkelkraut font mouche, arretez de vous f..tre de nos g…les

    10. Irène Kaufer

      moi aussi je connais Molenbeek, je ne m’y suis pas baladée en voiture avec un sénateur, mais j’y ai travaillé durant 8 ans, et la vision caricaturale d’Alain Finkelkraut est indigne d’un intellectuel (on a le droit de ne pas connaître un sujet, ou même d’avoir peur d’essayer de le connaître… mais alors on n’en parle, de violence parfois pas). Molenbeek a des problèmes de pauvreté, de chômage, de violence parfois, comme toute commune populaire. Elle a aussi ses charmes, sa convivialité.
      Quant aux modérateurs de ce site qui mettent en garde contre tout propos « raciste » ou « injurieux » mais qui laissent passer les remarques sur les « égorgeurs maghrébins » du FLN, on voit leur objectivité… (juste pour rappeler que la « solidarité avec la France » en Algérie, ça consistait aussi à justifier la torture… mais aïe, c’est peut-être trop injurieux d’écrire ça ?)

    11. Alexandre Buchet

      Bonjour M. Finkelkraut,
      Je ne pense pas que M. Destexhe soit la meilleure personne pour vous guider dans Molenbeek. Il ne doit pas y aller souvent et sans son GPS il doit être perdu… Je ne vous demande pas non plus de demander à M. Moureaux de vous accompagner (quoique je suis sûr qu’il l’aurait fait avec plaisir) mais la Bourgmestre (Mairesse) de Molenbeek aurait pu faire l’affaire, elle est du même parti que Destexhe…
      Sinon, pourquoi le faire en voiture? On ne voit pas grand chose et Molenbeek se prête bien à une petite balade à pieds et vous auriez vu un quartier haut en couleur mais beaucoup plus mélangé que vous ne l’imaginez. Vous êtes passé à côté d’une découverte. C’est dommage!

    12. Jacques

      Y’a vraiment des Belges qui ont de la bouillie dans le cerveau, pas possible.

      Tous les indicateurs sont dans le rouge et ils continuent à faire comme si de rien n’était, à l’instar de l’autre qui nous dit que les gens ont le droit de s’habiller comme ils veulent… mais oui bien sûr, comme en Arabie saoudite ou en Iran, ces démocraties exemplaires… mouarf !!

      Tous les spécialistes sérieux de l’antiterrorisme nous disent que la Belgique est devenue une plaque tournante du terrorisme islamique, et certains continuent à nous affirmer qu’il fait bon vivre en Belgique… le réveil sera rude.

    13. MisterClairvoyant

      Il y a longtemps que les salafistes dissent « si vous les musulmans ne pouvez conquérir la France entière pour l’islam, libérez les quartiers ou vous étés majoritaires ». (26 mosquées à Molenbeec, plus de place pour une pagode etc)
      Toutes les villes en France sont malades et méthastassées par l’islam, et la chirurgie de extirpation du mal, risque d’être de plus en plus chère, risqué et douloureux. Surtout que les nationalistes ou patriotes européens, sont plus punis pour le dire, que les djihadistes pour prêcher ou pour tuer.

    14. Christian De Lablatinière

      @Irène Kaufer : parler d’égorgeurs maghrébins du FLN n’est pas un propos raciste mais un fait historique ! De même que l’on peut parler de tortures pratiquées lors de la Guerre d’Algérie

      Votre complaisance à l’égard de Molenbeek, que vous semblez avoir connu de façon très bisounours, laisse à penser que votre amour « immodéré » pour les musulmans et Maghrébins vous trouble la vue et le raisonnement, c’est en général le fruit de la pensée unique bobo…
      Vous voyez du racisme « islamophobe » partout même à propos de faits historiques…

    15. o.icaros

      « … en effet, mais je me demande parfois si la reconquête est encore possible. »
      Si la reconquête est toujours possible mais vous savez comment cela s’était fait en Espagne. Le problème c’est qu’aujourd’hui, on préfère s’effacer, jusqu’à mourir, plutôt que d’offenser ou de stigmatiser l’autre. Le « plus jamais ça » a inscrit dans notre Adn le refus de l’exclusion.

    16. MOLIERE

      Toutes les villes de France ont leur marché folklorique avec femmes voilées et hommes en pyjamas c’est même plus la peine d’aller au Maroc nous avons les odeurs et les chants ici . Nous avons même des couillons qui trouvent islamophobe de parler d’égorgeurs sans parler de torture . C’est bien vrai mais ces andouilles n’ont pas vu de leurs yeux des gens égorgés ou vu des gens déchiquetés par des grenades et il n’y avait pas de cellules psychologique à l’époque . Dans ma ville l’envahissement est tel que même des coiffeurs musulmans pour se distinguer des autres mettent des inscriptions  » hallal  » en arabe sur la vitrine . Comme s’il y avait du hallal dans une coupe de cheveux . Nous somme dans le délire le plus complet

    17. alauda

      La colonie de ses colonies… et la nation dans la nation.

      A défaut de statistiques ethniques, on entend de ci de-là des chiffres : « Le nombre de Français ayant un lien direct avec l’Algérie avoisine les sept millions», a déclaré le 3 février, Bernard Emié, l’ambassadeur de France en Algérie, en visite dans le wilaya de Tlemcen. »

      On se repasse la bande vidéo depuis le début de la colonisation (1830) et là, oh quelle surprise !, on trouve une estimation moyenne de 5 millions d’habitants AVANT que les méchants colons de Français n’aient mis le pied dans ce pays. Il n’y aura pas de véritable décollage de la natalité avant les années 1870.

      Moralité : en 150 ans, les Algériens se seront multipliés (au bas mot) par 10.

      Les problèmes de pauvreté etc sont à chercher dans ce babyboom : pareille croissance démographique sur 5 ou 6 générations n’est pas tenable.

    18. bernie

      Tout à fait d’accord avec Jacques mais où sont-ils et qui sont-ils les « responsables déterminés à reconquérir les secteurs perdus ? »
      Des noms !!! Un seul me suffirait pour 2017.
      Je crois qu’ils sont nombreux en Arabie Saoudite, au Qatar etc…. plus occupés à chercher des fonds pour leurs campagnes électorales qu’à chercher des solutions pour nous débarrasser de l’islamisme qui va nous engloutir.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *