toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Grande-Synthe : Dans le camp de migrants, les bénévoles pro-migrants couvrent les passeurs


Grande-Synthe : Dans le camp de migrants, les bénévoles pro-migrants couvrent les passeurs

Dans le camp de Grande-Synthe, il y a ce qui se dit et ce qui se passe. Une bagarre, dont deux versions circulent, pose la question du rôle joué par les bénévoles. En ne dénonçant pas des faits de violences, certains couvrent les passeurs par crainte d’être refoulés du Basroch et de ne plus pouvoir aider les migrants.

(….) Pourtant, une bagarre a eu lieu. « Elle a opposé deux groupes de migrants qui voulaient changer leurs tentes d’emplacement, à cause des conditions climatiques », confirme Éric Fouard, le procureur de la République de Dunkerque. Lui tient ses sources des forces de l’ordre, qui sont intervenues suite à l’appel à l’aide d’une bénévole. Mais elles n’ont pas eu vent de l’utilisation d’une arme ni de l’existence d’un blessé. Sans quoi, « e lles l’auraient cherché et il aurait été exfiltré. S’il voulait sortir du camp, c’était le meilleur moyen. »

Pour le sous-préfet, Henri Jean, la bagarre « n’est pas allée plus loin que ça ». Il parle cependant de tensions actuelles dans le camp. « Beaucoup de migrants ont compris qu’ils étaient trompés par les passeurs ou qu’ils étaient maintenus dans le camp. » La météo de ces jours-ci n’arrange rien. Pour ce qui est du blessé, il n’existe officiellement pas mais personne n’exclut qu’il puisse y en avoir un. « Il faut que les éléments remontent. Il faut que les associatifs arrêtent le double jeu, on ne leur demande pas de jouer les collabos. » Pour lui, ça ne fait pas un pli, en ne dénonçant pas les actes de violences, voire l’identité des passeurs, ils laissent faire.

(….) Du côté des associations présentes de longue date au Basroch, il est clair que les migrants refusent généralement d’appeler les pompiers en cas de blessure « par peur d’une enquête de police ».

On confirme aussi la présence permanente dans le camp des « petites mains », le plus bas échelon des passeurs, les têtes de réseaux œuvrant généralement depuis l’Angleterre. Ces premiers maillons de la chaîne des esclavagistes sont souvent des migrants qui n’ont pas réussi à passer. Pour se faire de l’argent, ils ont accepté de devenir passeurs. Eux ont déjà tout perdu (leur famille, leurs espoirs de vie meilleure…) et n’ont plus rien à perdre. « Leurs menaces n’arrivent jamais à nous arrêter », témoigne une responsable d’association.

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Grande-Synthe : Dans le camp de migrants, les bénévoles pro-migrants couvrent les passeurs

    1. Jacques

      Bien évidemment que ce sont les activistes de No Border et assimilés les plus coupables dans cette affaire, quand ils promettent monts et merveilles aux étrangers – surtout aux crevards des pays en situation d’anarchie, comme le dit bien Aldo Sterone – et cela sur notre dos ; logique qu’une fois arrivés, ces parasites en puissance, y compris leurs passeurs, soient couverts par les traîtres à la France et à l’Europe que sont ces anarchistes d’ultra-gauche ! Tout se tient, ils ont au moins le mérite de la cohérence !

    2. capucine

      pourquoi la police ne réagit pas et laisse faire les bénévoles pro-migrants qui couvrent les passeurs de migrants … il faut renvoyer les migrants mettre en prison les passeurs et leur complices bénévoles même si se sont des gauchistes français … ces gens sont là pour profiter du système français et alloc et de la cmuc etc.. ils ont tous les droits et passent avant les SDF qui peuvent crever dans la rue sans l’état ne s’en occupe dans la plus grande indifférence !!

    3. français pas naif

      Les No Bordées sont des racailles car ils alertent les migrants de la présence des forces de l’ordre quand ces parasites descendent en ville faire des émeutes

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap