toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Etat islamique : un Syrien de 15 ans raconte comment il a décidé de devenir une bombe humaine « mon père m’a encouragé »


Etat islamique : un Syrien de 15 ans raconte comment il a décidé de devenir une bombe humaine « mon père m’a encouragé »

Abou Ammarah Al-Omari, 15 ans, membre syrien de l’EI en attente de sa mission-suicide, évoque sa décision juste avant l’opération. « C’est mon père qui m’a encouragé et m’a donné une arme », dit-il, ajoutant que son inscription à une « opération-martyre » était « la meilleure sensation au monde ».

Le père exprime sa fierté en son fils et l’aide à monter son « étalon », la voiture dans laquelle il se fera exploser.

La vidéo a été mise en ligne le 19 février 2016. Extraits :

Loading...

Voix-off : Sur la terre du califat, une nouvelle génération prend forme, une génération qui vit entre les flammes des bombardiers, le bruit des canons et des avions. Cette génération a appris à aimer le rugissement des appareils explosifs, et les flammes des voitures piégées. Elle vit de l’idée de la gloire et est éduquée au sacrifice de soi. Sur la terre du califat, un père encourage son fils en ces termes : « Va, fils. Atteins [le Paradis] avant moi. Je t’aime, mon fils, mais mon amour pour la religion d’Allah est encore plus grand. Va, fils, et nous nous rencontrerons là-bas, où la vraie vie commence. Mon fils, je te fais mes adieux ici, afin que nous nous rencontrerions là-bas. »

Membre de l’EI : Nous avons entendu parler d’un jeune d’Alep, qui a été élevé avec la foi dans le cœur, et dont l’âme pure aspire à voir le visage de son Dieu. Il s’est donc inscrit pour une opération-martyre. Il attend à présent son tour parmi les aspirants au martyre. Lorsque nous sommes arrivés à la maison d’accueil, nous avons rencontré plusieurs aspirants au martyre. Nous avons cherché Abou Ammarah. Il s’est avéré que c’était un garçon de 15 ans. Nous nous sommes assis au sommet d’une colline et avons commencé à poser des questions à Abou Ammarah.

Abou Ammarah : J’ai rejoint l’Etat islamique quand j’avais 14 ans. Après quelque temps, je me suis inscrit pour une opération-martyre. C’est mon père qui m’a encouragé et qui m’a donné une arme.

Partisan de l’EI : Comment t’es-tu senti quand tu t’es inscrit pour une opération-martyre ?

Abou Ammarah : C’était la meilleure sensation au monde, mais j’espère que l’opération-martyre elle-même sera encore plus forte.

Partisan de l’EI : Ton père est au courant, n’est-ce pas ?

Learn Hebrew online

Abou Ammarah : Oui, c’est lui qui m’a encouragé à le faire.

Partisan de l’EI : Que veux-tu dire aux croisés ?

Abou Ammarah : Je veux leur dire : Repentez-vous, car sinon, nous vous enverrons des hommes qui aiment la mort autant que vous aimez la vie, ô ennemis d’Allah. Mon souhait est d’être au Paradis avec le Prophète Mahomet, et qu’Allah m’accepte comme martyr.

Loading...

Voix off : Après l’interview, nous avons demandé à Abou Ammarah de rencontrer son père, qui lui a appris la signification du courage et du sacrifice.

Père d’Abou Ammarah : C’est vrai, c’est difficile à faire. Mais si nous mettons cela sur la balance face à la religion et à l’occasion de rencontrer Allah, cela devient facile. Tout parent qui se soucie de son enfant doit le sauver du feu de l’Enfer. A la grâce d’Allah, cette opération est la clé du Paradis. Je conseille à tous ses frères d’emprunter cette voie, avec l’aide d’Allah.

Voix off : Les heures d’Abou Ammarah en ce monde sont comptées. Il les consacre à enseigner le Coran à ses frères. Ses frères le suivent dans sa voie, ayant rejoint l’académie des « lionceaux», qui leur permettra de devenir de forts moudjahidines, avec l’aide d’Allah. Finalement, Abou Ammarah a rejoint son « étalon ». Son père vérifie la voiture pour contrôler que tout est en place. Il veut s’assurer que son fils atteindra le Paradis en toute sécurité. Il aide son fils à monter son « étalon », dans une scène que des mots sont impuissants à décrire. Il lui enseigne comment diriger son « étalon » et lui montre la voie vers le Paradis, lui rappelant que la religion d’Allah a besoin du sacrifice de héros. Le chevalier se déplace vers sa cible, pour rencontrer son Dieu.

MEMRI





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *