toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Document inédit : « Ce que j’ai pu observer en Allemagne au sujet de la race juive » : le témoignage de Simone Veil à l’âge de 20 ans


Document inédit : « Ce que j’ai pu observer en Allemagne au sujet de la race juive » : le témoignage de Simone Veil à l’âge de 20 ans

Le 4 mars 1947, l’Assemblée Nationale reçoit l’étudiante Simone Veil qui décrit la vie entre jeunes femmes de confession juive à Auschwitz. En creux, l’idée de « race juive » telle qu’elle était débattue dans la France de la Libération.

Carte de scolarité de Simone Veil à Sciences-Po

1947, Simone Jacob vient d’épouser Antoine Veil. Elle prend le nom de son mari et s’appelle désormais Simone Veil, de ce nom qui accompagnera tout son parcours politique plus tard. Elle est étudiante à Sciences-Po, qu’elle a intégré en octobre 1945. Elle était alors un peu en retard sur la rentrée universitaire : début janvier 1945, alors que ses congénères se préparaient à la rue Saint-Guillaume, elle se trouvait encore au camp de concentration d’Auschwitz.

Née à Nice en 1927, Simone Jacob avait été arrêtée par la Gestapo puis déportée en mars 1944, le bac tout juste en poche. D’Auschwitz, Simone Veil décrira par exemple dans son autobiographie Une vie (2007, Stock) ceci :

Dans les registres du camp, chaque femme était enregistrée à son numéro avec le prénom de Sarah !

D’Auschwitz, elle viendra surtout livrer ce témoignage à l’Assemblée nationale, le mardi 4 mars 1947. Simone Veil a alors vingt ans, on l’interroge dans l’Hémicyle « en tant que déportée raciale« . La jeune femme commence par ces mots le récit qu’elle a préparé :

Loading...

bannière DON 561

Je voudrais seulement apporter ici le témoignage de ce que j’ai pu observer en Allemagne au sujet de la race juive.Ecoutez ce document sans équivalent :

Cette archive de l’Assemblée nationale a ensuite été rediffusée à la radio publique dans le cadre de l’émission « Réponses à tout – le racisme » produite en mars 1947 pour « tenter de corriger les effets de la propagande nazie« . Plusieurs experts de l’époque, souvent anthropologues, y discourent de l’idée de races humaines différentes, et s’élèvent notamment contre l’existence d’une « race juive« . Voici pour mémoire ce document radiophonique qui trahit largement le contexte de l’époque et son opinion publique :

Document audio ici





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *