toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Carnaval de Cologne, les réfugiés se plaignent « Il y a une ambiance plutôt anti-islam et plus raciste actuellement »


Carnaval de Cologne, les réfugiés se plaignent « Il y a une ambiance plutôt anti-islam et plus raciste actuellement »

Depuis les agressions sexuelles de la Saint-Sylvestre commises à Cologne et dans toute l’Allemagne par des jeunes Maghrébins et des migrants, les relations des réfugiés avec la communauté allemande se sont détériorées.

Des événements qui ont pour conséquence une stigmatisation de l’ensemble des étrangers et notamment les réfugiés. RFI a recueilli des réactions au carnaval de Cologne.

« On vient d’être contrôlés juste parce qu’on a les cheveux noirs. » Shevan Kanat se prépare à reprendre le train avec ses copains pour Bochum où ils habitent tous. Ces jeunes Kurdes syriens ont obtenu l’asile en Allemagne et se produisent régulièrement avec un groupe de musique folklorique de leur région Koma Kurdistan. Si ces jeunes condamnent fermement les agressions de la Saint-Sylvestre, ils regrettent qu’elles aient détérioré les relations entre étrangers et Allemands.

« Il y une ambiance plutôt anti-islam et plus raciste actuellement. On ne peut plus vraiment parler avec les Allemands parce qu’ils ne veulent plus avoir de contact avec des étrangers. Tout à l’heure, certains nous ont regardés de travers durant le carnaval en se demandant « mais qu’est-ce qu’ils viennent faire ici ? » », Zanna Hassan, 16 ans.

Le groupe Koma Kurdistan vient de se produire durant le carnaval, placé sous haute sécurité, comme ils l’ont fait ailleurs pour faire connaître la culture kurde et œuvrer à un meilleur dialogue avec la population allemande. « On s’est bien amusés. Ils ne nous connaissaient pas et pourtant beaucoup d’Allemands ont dansé avec nous », poursuit Zanna Hassan.

Loading...

En deux ans environ, le jeune homme qui ne parlait pas un mot d’allemand, a acquis un niveau impressionnant et potasse pour son bac. Il a son propre appartement et a réussi à faire venir ses parents.

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Carnaval de Cologne, les réfugiés se plaignent « Il y a une ambiance plutôt anti-islam et plus raciste actuellement »

    1. michel boissonneault

      c’est bien que ce festival est anti-islam car il y a de la bière et les femmes veulent avoir du Plaisir sans ce faire violer …. merci au force policière qui est maintenant attentif

    2. Ingrid

      Pauvres chéris, compatissons avec ces pauvres migrants, c’est vraiment dur à vivre pour eux, de voir les Allemandes peu aimables, et peu enclines à être violées… eh oui l’effet de surprise de la St Sylvestre est passé..

    3. capucine

      Tout ça c’est la faute de la chancelière si l’ambiance en Allemagne n’est pas au beau fixe !! si les migrants ne sont pas contents qu’ils retournent chez eux !!

    4. Jacques

      Je vais encore citer Aldo Sterone, qui connaît bien la psychologie de ces clandestins dits « migrants » : il est normal et logique que vous soyez stigmatisés, vous qui venez de pays qui produisent, non des prix Nobel, non de grandes avancées scientifiques et médicales, non des organismes à but humanitaires, non des artistes universellement reconnus, mais : la dictature, le terrorisme, les agressions sexuelles, l’anarchie, bref de pays en situation d’échec économique, social, spirituel – et qui avez de très fortes chances d’amener avec vous la mentalité qui prévaut dans vos pays d’origine.
      C’est si vous veniez de pays de la première catégorie et que vous soyez quand même stigmatisés que l’on pourrait effectivement sans doute parler de racisme et d’injustice. Une communauté qui ne produit que des choses néfastes ne doit pas s’étonner d’être stigmatisée, principe de réalisme oblige !
      Alors c’est dommage pour les quelques uns, rares, qui ne sont pas comme cela, qui voudraient vraiment s’intégrer à leurs pays d’accueil ; mais pour ceux qui sont entrés illégalement, en forçant les frontières, reconnaissez que c’était parti sur de très mauvaises bases ! Et que donc vous récoltez ce que vous avez semé…

    5. alauda

      @Capucine,

      Donc si je résume, les producteurs, se plaignant de la censure au nom d’«une atteinte […] à la liberté d’expression et au droit d’information inhérents à toute société démocratique», se tournent vers le Tribunal administratif de Paris qui devra statuer si ce film peut entrer ou non dans le cadre des programmes de l’Éducation Nationale !!!

      Une grosse entourloupe encore que ces professeurs invités à organiser des projections sur un sujet aussi sensible sans même avoir vu le film !!!

      Quand je pense que j’ai vu début des années 1970 « Nuit et Brouillard », expurgée de la scène où l’on voit les képis français participer aux rafles, alors que la guerre était finie depuis presque un quart de siècle, mais qu’on propose aujourd’hui dans ce film la vision des djihadistes SANS LA MOINDRE DISTANCE CRITIQUE, je me dis que l’on en revient au temps de la collaboration avec l’ennemi.

    6. Roland

      Marre du mot raciste employé par tous ces gens avec qui nous n’avons aucunes affinités qui nous sont imposés. Si les mécréants devaient se « Réfugier » dans un pays musulman, comment seraient t’ils accueillis ? 25.000.000 de chômeurs en Europe, il en faut encore ? Le surdoué potasse son bac, mais papa et maman sont déjà là, de quoi vivent t’ils ? STOP à l’invasion.

    7. Pinhas

      Merde , on ne peut plus violer ?

      Pourtant c’était bien parti fin 2015 .

      Bon alors que faire sinon aller au zoo pour se farcir des singes comme nous disent les muzz .

      Merde c’est un gorille de 450 kg et il me veut , au secours .

      Brassens avait raison  » Gare au gorille  »

      Qu’on les enferme dans des cages ces salauds ça fera de l’animation pour les visiteurs et ils serviront au moins à quelque-chose .

      Ha ! la vie des bêtes c’est pas toujours facile ….

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *