toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Belgique : 120 djihadistes partis en Syrie continuent de percevoir des allocations sociales


Belgique : 120 djihadistes partis en Syrie continuent de percevoir des allocations sociales

Willy Borsus, ministre en charge de l’Intégration, ne décolère pas. 120 djihadistes présumés partis se battre en Syrie ou en Irak continuent à percevoir des allocations sociales, notamment de la part des CPAS ce qui facilite leur départ.

Willy Borsus prépare une circulaire imposant aux Centres Publics d’Action Sociale (CPAS) de livrer certaines informations pour couper les vivres aux terroristes. « A moins qu’un juge d’instruction nous le demande, nous ne pouvons pas »répond dans les journaux du groupe SudPresse le président du CPAS de Molenbeek.

Source

Loading...




Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Belgique : 120 djihadistes partis en Syrie continuent de percevoir des allocations sociales

    1. alauda

      Attentats à Paris – Plainte contre la Belgique pour « inaction »: établir une faute directe sera difficile
      http://www.msn.com/fr-be/actualite/national/attentats-%C3%A0-paris-plainte-contre-la-belgique-pour-inaction-%C3%A9tablir-une-faute-directe-sera-difficile/ar-BBoqlq3

      Et pourtant, la réponse par voie de presse du Président du CPAS de Molenbeek, Roland VANDENHOVE, fournit un exemple criant d’inaction, en l’occurrence de rétention d’information… qu’il semble justifier par les lois et règlements. Le cas de figure est intéressant !

      Un président (fonctionnaire) travaillant dans le SOCIAL se planque derrière la JUSTICE (autre fonction publique) pour ne pas fournir de renseignements sur des gens qui sont prêts à s’en prendre aux intérêts supérieurs de la nation, comme à ceux des voisins des Belges…

    2. alauda

      Cela n’a pas vraiment de rapport avec le sujet, mais je viens d’écouter une vidéo diffusée sur RTBF dans laquelle Farida Tahar débat avec Richard Miller, un politique de sensibilité libérale, à propos de la laïcité.

      Présentée comme une élue PS sur la commune de Molenbeek, Farida Tahar souhaite intervenir, comme le souligne le journaliste, non pas comme élue socialiste, mais « comme femme portant le foulard » et en tant qu' »administratrice du collectif de lutte contre l’islamophobie ». – Le spectateur est déjà embrouillé par les niveaux de lecture : une femme lamda mais politiquement encartée, mais engagée pour la défense de ses intérêts de musulmane….

      Parmi les points abordés :
      La question du port du foulard tient une bonne place. Farida Tahar ne semble pas convaincue de la nécessité de ne pas le porter dans les services publics… Sourire aux lèvres jusqu’aux oreilles, elle critique la laïcité à la française et craint pour la Belgique un modèle de « laïcité laïciste extrémiste » (sic !).
      Après une œillade appuyée aux «valeurs nobles du libéralisme», séductrice, elle en vient à défendre son foulard vert comme une liberté individuelle : « peut importe que les raisons de le porter soient culturelles ou religieuses ».
      Tout de suite après avoir dit en minaudant « Nos aïeux se sont battus pour ces libertés », elle se pose en féministe ! – Le petit nuage de la carabistouille entoure d’un hallo merveilleux ses pseudos-ancêtres qui se seraient battus afin qu’elle puisse porter un voile que les féministes, nos aïeules occidentales, se sont ingéniées à enlever. Richard Miller, expert en féminisme, lui oppose ce combat des femmes contre la soumission aux hommes.
      Après quoi, la bouche plus serrée, elle se lance dans son sport favori : la victimisation mais « sans tomber dans une posture victimaire »… : « les actes islamophobes sont LEGIONS » « l’islamophobie est rampante, galopante »…, statistiques à l’appui, mais sans un mot pour les victimes bien réelles des attentats. A 13’, alors qu’elle est sur le plateau pour débattre de la laïcité et qu’elle a donc préalablement accepté de se montrer dans ce débat, elle critique, la bouche tordue par un mouvement agressif réprimé, l’agenda politique qui a placé la question de la laïcité sur fond d’alerte de niveau 3 : « C’est une erreur, Monsieur ! ». Puisque des deux, il est le seul à parler des différentes sensibilités qui cohabitent sur le territoire, alors qu’elle ne parle que de la sienne, le député fédéral lui dame le pion en posant l’exigence de neutralité : retirer le foulard mais pas seulement dans l’espace public.

      En conclusion et cerise sur le gâteau, la jeune femme s’insurge que  « la connaissance scientifique ne pourra pas être remise en cause », ni faire l’objet de « débat dans les écoles » (sic !). – On dit aux jeunes : passe ton bac d’abord, tu ramèneras ta fraise espagnole après des études universitaires véritablement scientifiques.

      Nota bene : licenciée en sciences sociales (ISFSC), la conseillère communale s’est ensuite formée pendant 4 années en sciences islamiques à l’Académie européenne des sciences islamiques et culturelles de Belgique (Alkhayria Belgica).
      Un parcours qui explique bien des choses en somme !

    3. français pas naif

      Et combien de cas comme cela en France? Cela doit dépasser très largement le millier ! La soeur de Merah, islamisee à bloc, est où à été en SYRIE en gardant ses allocations! Je suis sûre qu’elle les touche encore, cette truie !

    4. Francois

      La solution est simple : pour TOUTES les allocations sociales liées à la résidence en Belgique, soit les aides des CPAS, la GRAPA, le chômage, les indemnités de mutuelle, les allocations pour handicapés, il devrait y avoir accès dans les deux sens vers la banque carrefour ! Un accès vers la police précisant le taux (isolé, chef de famille, cohabitant) afin de pouvoir vérifier la résidence effective ET la composition réelle du ménage, et un accès de la police vers l’organisme payeur de la part de la police pour signaler une absence du territoire ou une composition de ménage ne correspondant PAS à celle déclarée au registre national / à l’organisme payeur !!!!
      Si on fait cela, je suis certain que en un premier temps, minimum 30% des allocation d’isolé payées « sauteront » avec des sommes à rembourser astronomiques !!!!! (en particulier pour la GRAPA et les allocations pour personnes handicapées !)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *