toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Attentats de Paris : Une commission d’enquête parlementaire débute enfin ses travaux afin d’analyser les failles de l’antiterrorisme


Attentats de Paris : Une commission d’enquête parlementaire débute enfin ses travaux afin d’analyser les failles de l’antiterrorisme

La commission d’enquête sur les attentats du 13 novembre dernier à Paris démarre ses travaux ce mardi afin d’analyser les failles de l’antiterrorisme.

La commission d’enquête de l’Assemblée sur les attentats du 13 novembre se met en place ce mardi. Elle sera présidée par le député du Rhône Georges Fenech (les Républicains, LR) et aura pour rapporteur le député des Hauts-de-Seine Sébastien Pietrasanta (PS), déjà auteur d’un rapport en 2015 sur la «déradicalisation», comme le rappelle Le Figaro.

La commission Fenech est une initiative de la droite parlementaire. Elle voit le jour en vertu d’un «droit de tirage» qui permet à l’opposition d’obtenir la mise en place d’une telle formation une fois l’an. Les Républicains avaient déjà utilisé ce joker pour constituer la commission Ciotti qui avait planché, l’an dernier, sur les réseaux djihadistes, dans la foulée des attentats de Charlie Hebdo.

Objectif avouée de cette commission : analyser les failles de l’antiterrorisme et tenter de mettre à jour les erreurs commises en amont des attaques du 13 novembre. « Nous allons forcément analyser les circonstances qui ont permis à des kamikazes de passer à l’acte, alors qu’ils étaient fichés. Il s’agit de comprendre pourquoi l’État n’a pas pu intervenir plus en amont pour les stopper », explique dans les colonnes du quotidien l’un des 30 députés qui feront partie de la commission.

Premières auditions le 15 février

Dès lors quel champ d’investigation pour la commission ? Plutôt large dans les faits, comme le rappelle Le Figaro : « la commission peut même recourir à la contrainte, si une personne requise pour des explications tente de se soustraire ». Mais dans les faits, le secret-défense ou même le secret professionnel peuvent lui être opposée, ce qui complique la marge de manœuvre des parlementaires.

Les premières auditions débuteront ce lundi –associations et familles des victimes en tête- avec une probable remise du rapport final à la fin de la session parlementaire, mi-juillet.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap