toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Une journaliste s’est promenée seins nus à Montréal sans se faire agresser. C’est encore possible (PHOTOS)


Une journaliste s’est promenée seins nus à Montréal sans se faire agresser. C’est encore possible (PHOTOS)

L’autre jour, je me suis promenée seins nus.

Non, je ne suis pas une Femen, je ne suis pas une mère qui allaite et je ne suis pas non plus une fillette de trois ans à la piscine.

Je suis journaliste. Et à ce titre, j’ai décidé de documenter ce qui se produit, concrètement, quand une femme se promène torse nu l’été.

J’ai donc pris une marche dans le centre-ville de Montréal, sur Sainte-Catherine, avec un photographe à quelques mètres de moi – lui aussi torse nu – qui immortalisait la réaction des passants. Je portais des shorts normcore et j’avais mis mon t-shirt dans ma poche arrière, avec mon calepin de notes. Ne craignez rien pour moi, j’avais mis de la crème solaire.

J’ai croisé environ 200 personnes et comme vous pouvez le constater, il n’y a pas eu beaucoup de péripéties qui ont entravé ma route. J’ai eu droit à quelques regards amusés, quelques regards surpris, mais dans l’ensemble, on m’a surtout témoigné beaucoup d’indifférence.

Voilà la liste des choses qui sont arrivées :

  • Des gens m’ont souri
  • Beaucoup de gens m’ont ignorée
  • Quelques personnes se sont retournées sur mon passage
  • Un homme m’a interpellé avec un « hey bébé »
  • J’ai entendu un rire sur mon passage
  • Deux jeunes femmes m’ont demandé des indications vers un magasin

Voici maintenant la liste des choses qui ne se sont pas produites :

  • Personne ne m’a agressée sexuellement
  • Personne ne m’a insultée
  • Personne ne s’est mis à se masturber en public en me voyant
  • Personne ne m’a fait de menaces
  • Personne ne m’a regardée avec mépris, haine ou dégoût

Si j’ai fait cette petite expérience, c’est que plusieurs histoires concernant la nudité du torse féminin ont attiré mon attention cet été, comme cette histoire qui a dégénéré d’une petite fille de trois ans qui ne voulait pas porter son haut de costume de bain à la pataugeoire.

Quand on lit sur le web les commentaires de plusieurs internautes à propos de ces histoires (mais aussi l’opinion de ce sexologue interviewé par le Journal de Montréal), ça semble vraiment très grave d’être seins nus quand on est un être humain né avec un vagin. Selon ces avis, les femmes – et la société en général – courent un grand péril si on commence à voir des seins féminins hors d’un contexte pornographique. Viols, séances de masturbations publiques, dévaluation du corps… voilà quelques-unes des menaces évoquées.

On explique ceci en affirmant que les hommes sont attirés sexuellement par les seins des femmes. Soit. Mais j’aimerais aborder ici un problème logique important à propos de cette explication, c’est-à-dire que beaucoup de gens n’en ont rien à faire, sur le plan sexuel, des seins des femmes et qu’au contraire, c’est le torse masculin qui les excite. Personnellement (je vous fais une confidence, ça reste entre nous?), le torse nu d’un bel homme peut éveiller en moi un désir sexuel très franc. Et je sais que je ne suis pas la seule femme dans cette situation.

source





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Une journaliste s’est promenée seins nus à Montréal sans se faire agresser. C’est encore possible (PHOTOS)

    1. michelm.m

      Non mais qu’est-ce qu’elle cherche à prouver? La plupart des gens sont bien élevés et ne vont pas lui sauter dessus. Pourquoi ne va t-elle pas à Cologne voir si elle peut se balader de la même façon. Encore une imbécile de gaucho.

    2. sarah

      Dans les deux mois d’été alors, parce qu’après, ça pèle dès Septembre..
      Elle est jeune. Cela lui fera des souvenirs pour dans 30 ans.

    3. michel boissonneault

      vive montreal , une ville souriante avec ses citoyennes , malheureusement de moins en moins belle car nous avons 30 000 itinérants + la corruption a tout les niveaux + la construction qui avance pas avec ses cônes orange partout + les hausses de taxe et d’impôt avec moins de service donc pour compenser ont garde le moral avec nos femmes qui sont libre de s’habiller comme elles veulent mais a titre d’infos …. la température aujourd’hui est – 7 degré donc j’ai la certitude que cette jolie personne a les seins sous un manteau d’hiver

    4. haBIBI

      Les « journaleux », pris dans un processus de décadence générale avancée, ne savent plus quoi faire pour qu’on les regardent !
      Si seulement ils pouvaient encore être des journalistes compétents et éthiques.

    5. MARINEL

      Ce test aurait donné un résultat équivalent dans toutes l’Europe lorsqu’il n’y avait pas encore de musulmans colonisateurs.
      Dans les années 1980 les femmes étaient topless sur les plages et il n’y avait rien de Grave.

    6. nani

      N inporte quoi c est quoi ces manieres? Ca fait honte aux femmes et c est indigne. Provocation de basse intention si elle se pense evoluee en agissant ainsi elle dessert absolument la cause des femmes.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap