toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Suisse : Les migrants dont l’épouse est mineure créent un problème « juridique ». En Syrie, le nombre de fillettes mariées est passé de 13% à 30%


Suisse : Les migrants dont l’épouse est mineure créent un problème « juridique ». En Syrie, le nombre de fillettes mariées est passé de 13% à 30%

Les migrants qui arrivent en Suisse avec une épouse mineure créent un précédent. Il ne s’agit pas forcément de mariage forcé.

La Suisse affronte une nouvelle situation juridique avec l’arrivée de migrants et de leur épouse, parfois mineure. Le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) a confirmé à 20 Minuten qu’il était désormais confronté à cette problématique, sans pouvoir dire le nombre de cas en l’absence de statistiques.

Au début décembre 2015, la Cour européenne des droits de l’homme avait reconnu que la Suisse n’avait aucune obligation de reconnaître le mariage avec un enfant. Elle tranchait le cas d’un couple de jeunes Afghans domiciliés à Genève, dont le mari est frappé d’une décision de renvoi en Italie. Son épouse était âgée de 14 ans.

Des mariages suivis de près

Il n’existe pas de jurisprudence en Suisse, les autorités jugeant au cas par cas. La loi a été durcie en 2012 et un couple marié à l’étranger peut désormais voir son union non-reconnue en Suisse si un des mariés est mineur.

Ces dossiers sont jugés extraordinairement complexes par les autorités, car une jeune épouse de 17 ans arrivant en Suisse n’est pas forcément consciente que son union n’est pas conforme à la loi en Suisse. Raison pour laquelle ces couples sont souvent suivis de près et les services de protection prêts à agir.

Bond des mariages précoces

La législation helvétique est en revanche très claire dès qu’il s’agit de mariage forcé ou si la mariée est trop jeune, puisque le Code pénal interdit les relations sexuelles avec des mineurs de moins de seize ans. Mais les passeurs connaissent également la loi et recommandent souvent aux migrants de ne pas déclarer leur âge véritable.

Stella Jegher d’Amnesty International estime qu’il ne faut pas se fixer uniquement sur l’âge, car le véritable objectif doit être de détecter les mariages forcés. Elle redoute que les femmes mineures se voient dénier le droit au regroupement familial si leur mariage n’était pas reconnu. «C’est parfois bien plus traumatisant pour elles d’être séparées de leur conjoint que de rester avec lui», prévient-elle.

La situation dans certains pays a également provoqué un regain des mariages d’enfants. En raison de la guerre civile en Syrie, le nombre de fillettes mariées est passé de 13% à 30%, selon un rapport de la fondation «Save the Children». (nxp)

Source





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Suisse : Les migrants dont l’épouse est mineure créent un problème « juridique ». En Syrie, le nombre de fillettes mariées est passé de 13% à 30%

    1. michelm.m

      Non mais arrêtez là. La Loi est la Loi. Vous nous emmerdez avec vos hésitations foireuses. Tout les pays Européens ont des Lois strictes, qu’ils les appliquent.

    2. Radada

      La photo de femmes hindoues est-elle vraiment appropriée pour de migrants ?
      Les soi-disant réfugiés sont quasi tous musulmans.
      Les musulmans ont tué 80 millions d’hindous et ceux-là s’en souviennent !

    3. FANNY

      Amnesty international continue à dire des bêtises : ce qui est traumatisant est d’être obligée de se marier, surtout quand les femmes sont encore adolescentes ou des fillettes et non de me pas être  » regroupée » svec un conjoint non choisi et souvent 2 à 3 fois plus âgé, au contraire

    4. Armand Maruani

      Ce n’est pas possible , non seulement ils viennent nous emmerder mais en plus ils nous compliquent la vie .

      Quelle plaie cette pourriture , ils veulent nous imposer à tout prix leur mode de vie à nos frais .

      Qu’ils aillent au diable eux et leurs morues .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap