toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Statues couvertes à Rome pour l’iranien Rohani : « La civilisation européenne trahie. Il s’agit d’un signe de soumission »


Statues couvertes à Rome pour l’iranien Rohani : « La civilisation européenne trahie. Il s’agit d’un signe de soumission »

Des statues ont été camouflées pour la visite à Rome du président iranien. Pour Louis Manaranche, cacher, chez soi, des statues antiques au motif qu’elles ne sont pas conformes à la tradition culturelle de l’hôte que l’on accueille, c’est trahir l’identité européenne.


Louis Manaranche est agrégé d’histoire et président du laboratoire d’idées Fonder demain. Son livre Retrouver l’histoire est paru en 2015 aux éditions du Cerf.


Depuis quelques jours, les réseaux sociaux s’emparent avec une frénésie de l’expression jusqu’alors un peu oubliée «À Rome, fais comme les Romains». Le contexte de cette redécouverte est le camouflage, au musée romain du Capitole de plusieurs statues antiques jugées trop dénudées pour le président de l’Iran, Hassan Rohani, en visite officielle dans la Ville éternelle. Il est de bon ton de railler la pudibonderie iranienne qui s’offusquerait de la nudité de corps admirablement figurés par un art qui fait une part de la renommée des Antiquités grecque et romaine. Il n’est pas certain que cet angle d’attaque soit le plus pertinent. Chaque civilisation a un rapport à la corporéité qui lui est propre et qui, de surcroît, évolue. S’il est intrinsèquement illégitime de dissimuler entièrement le corps d’une femme et de lui ôter quelque chose de sa dignité de personne en ne la considérant que comme un objet de tentation, appréhender la décence et la pudeur de manière différente selon les lieux et les époques n’a rien de scandaleux.

Loading...

Une autre attitude l’est et l’est d’autant plus qu’elle a été celle d’Européens. L’injonction à vivre comme les Romains vient des racines les plus profondes de notre culture, de l’intersection entre l’héritage romain et la nouveauté chrétienne, venue de l’extérieur du continent. Saint Ambroise, évêque de Milan au IVe siècle, est supposé avoir fait ce conseil à son disciple saint Augustin, originaire d’Afrique du nord, afin qu’il sache se faire plus aisément accepter comme disciple du Christ dans des contrées aux mœurs différentes. Ce n’est aucunement anecdotique. L’Europe s’est construite sur (et parfois contre) la foi d’Ambroise et d’Augustin et autour d’une vision du monde et de l’homme qui en découlait. En cette matière, aucun relativisme n’a droit de cité. En revanche, l’Europe est unie dans l’idée que la culture, c’est-à-dire la manière d’habiter et d’incarner l’humanité, est propre à chaque région du monde. L’Européen considère qu’il n’y a rien à porter comme un absolu dans ses propres mœurs et voit dans celles des autres, tant qu’elles honorent la nature humaine, une particularité à respecter. La réciprocité est naturellement attendue.

Cette attitude tient ensemble une fermeté de convictions et une profonde tolérance. Elle dessine un chemin exigeant de discernement entre le fondamental et le secondaire et incite l’autre à la même disposition. Dans ce contexte, cacher, chez soi, des statues antiques au motif qu’elles ne sont pas tout à fait conformes à la tradition culturelle de l’hôte que l’on accueille, c’est trahir l’identité européenne. Il ne s’agit pas seulement du reniement d’un rapport hérité à sa culture. Il s’agit aussi d’un signe de soumission à l’idée que la culture de l’autre peut légitimement être un absolu à visée hégémonique. Surtout, ne faisons plus comme les Romains!

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Statues couvertes à Rome pour l’iranien Rohani : « La civilisation européenne trahie. Il s’agit d’un signe de soumission »

    1. choiuka

      l’europe est déja sopumise à tous ces mollahs,la france en premier,et ce léche babouches d’hollande,quand à ce rachar de fabius,D…,va lui envoyer les dix plaies comme aux egyptiens

    2. Mona Teuer

      Une nouvelle « Giornata particulare » .. qui ne se déroule pas en Italie il y a 70 ans ! Désormais ce sont des faits avérés tous les jours qui se recoupent et sont complémentaires dans tous nos pays européens : nous vivons le basculement partout en Europe du plongeon dans une véritable guerre cultuelle et culturelle menée sans plus aucune retenue par l’Islamisme radical et ses ramifications dites « modérées » qui ne trouve en face d’eux que la soumission intellectuelle, la veulerie et/ou le déni de nos dirigeants. Impensable et pourtant réel le silence d’une femme Ministre de la République Française ( l’Education Nationale )sur le plateau de Canal + qui face aux propos d’un extrémiste islamique ne répond rien, rentre les épaules et baisse les yeux!! -.L’agression organisée de Finkielkraut dans l’émission « des paroles et des actes » par une crypto-islamiste. L’insulte envoyée à Elisabeth Badinter par un fonctionnaire petit télégraphiste du président de l’Observatoire de la Laïcité. Ces événements marquent qu’un tournant grave vient d’être franchi.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *