toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Salafistes, film interdit par France 3: « Les gens ont besoin de savoir ce qu’est l’islamisme radical »


Salafistes, film interdit par France 3: « Les gens ont besoin de savoir ce qu’est l’islamisme radical  »

François Margolin et Lemine Ould M. Salem sont les co-réalisateurs du film « Salafistes », documentaire qui suscite la polémique. « Si on a risqué notre vie pour cela, explique François Margolin, c’est pour montrer ce que pensent ces gens. Eux savent très bien ce qu’on est, ce qu’on pense. Certains ont vécu ici. On voulait savoir ce qu’ils avaient dans la tête« .

Le réalisateur reconnait toutefois qu’il y a toujours un risque « qu’il y ait des gens qui soient fascinés« .

Montrer les salafistes « tels qu’ils sont », dans leur violence au quotidien: c’est l’objectif de « Salafistes », documentaire sans voix off ni commentaires, qui doit sortir en salles mercredi mais est menacé d’interdiction aux moins de 18 ans.

Le film « Salafistes » sortira début 2016 dans les salles de cinéma françaises. Autour d’Olivier Galzi, le journaliste Lemine Ould M. Salem, le réalisateur François Margolin et l’islamologue et philosophe Ghaleb Bencheikh débattent de cette volonté qu’ont les salafistes d’Ansar Dine, d’AQMI et du groupe Mujao de vouloir communiquer sur leur vision de l’islam.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Salafistes, film interdit par France 3: « Les gens ont besoin de savoir ce qu’est l’islamisme radical »

    1. Laurence Salmon

      BIZZARE LES AUTORISATIONS DU GOUVERNEMENT POUR CE FILM

      IL PASSE QUE DANS 1 SALLE A PARIS ET 2 SEANCE
      CAD 1 séance/JOUR ET HORRAIRE DE MERDE !

    2. alauda

      Vidéo 2, iTélé.
      Perso, je partage le point de vue de la journaliste.

      1. L’absence de contrepoint pose un gros problème : la voix des victimes n’existe pas, et pour cause, puisque les réalisateurs ont eu l’aval des djihadistes. On n’imagine pas que les bourreaux puissent donner leur autorisation de tourner micros et caméras vers ceux qu’ils persécutent.
      2. Lanzmann soutient le film, ce qui se comprend de son point de vue. Cependant, il a tourné Shoah des décennies après la fin de la Seconde Guerre et son film est sorti en 1985, soit après 40 ans d’un travail de mémoire colossal auprès du public (via l’école, les cérémonies, les médias…). Là, on est dans le feu de l’action. On sait que des gens se radicalisent* et sont tentés de passer de l’autre côté.
      3. La journaliste se demande ce que cela apporte de voir des scènes atroces. Déjà des images fixes sont abominables. Alors des scènes filmées, ce sont l’horreur et le cauchemar assurés. Le risque en plus, c’est que certains* adhèrent à ce message non-filtré.
      4. La différence et grande entre un film qui passe en salle et une diffusion sur une chaîne grand public de la télévision. On peut mettre tous les avertissements du CSA que l’on veut, dès lors que ça passe à la télé, n’importe qui peut le voir, à commencer par des enfants. Sait-on combien d’enfants de moins de 15 ans jouent à Call of Duty, tout en sachant très bien que ce jeu vidéo de guerre est interdit aux moins de 18 ans ?
      On n’a pas besoin de savoir ce qu’est l’islamisme radical sous cette forme-là. Et surtout les enfants et les adolescents doivent être protégés de cette violence. Ils s’en avalent assez avec la fiction.

    3. Laurence Salmon

      HYPOCRISIE DE F PELLERIN !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      « mon role c’est de me préoccuper de l’impact d’un film sur la jeunesse  »

      et le coran , les résaux sociaux , les mosquées salafistes , les littératures antisémites , mein kampf qui ressort , est ce qu »elle se préoccupe de la jeunesse ???

      NON !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    4. Laurence Salmon

      et les journaleux qui incitent au djihad qu’est ce qu’elle en fait ???

      IGNOBLE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *