toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’islam crée-t-il des dépressions nerveuses incitant au meurtre ?


L’islam crée-t-il des dépressions nerveuses incitant au meurtre ?

En écoutant les descriptions concernant le terroriste qui a agi à Valence, je n’ai pu m’empêcher de penser à une vieille plaisanterie.

C’est l’histoire d’un homme qui se rend au commissariat de police et qui déclare qu’un individu s’est introduit chez lui, l’a ligoté sur une chaise, a tout saccagé, a violé sa femme avant de la tuer, a volé tout l’argent qu’il a trouvé, et est reparti sans dire un mot. L’homme ajoute à sa déposition que l’individu n’ayant pas indiqué quelles étaient ses motivations, nul ne peut savoir quelles étaient celles-ci.

Dans le cas présent, on pourrait rire si ce n’était sinistre.

Un Musulman qui visite régulièrement des sites djihadistes, qui reprend à son compte des idées djihadistes, fonce sur des soldats en faction, déclare qu’il voulait tuer des soldats et être tué, ce qui correspond à une action de djihad au terme de laquelle celui qui a mené l’action est censé devenir shahid, martyr, et trouver un contingent de vierges au paradis d’Allah, puis déclaré, puisqu’il n’est pas mort et a été arrêté, qu’il a eu un instant de folie. La justice française ne croit pas à l’instant de folie et l’accuse de tentative de meurtre, mais pas d’acte terroriste djihadiste. Sa famille déclare qu’il était déprimé. Le terrorisme djihadiste est écarté de l’équation.

Ou bien la justice et la police françaises ont reçu l’ordre de prendre les Français pour des crétins, ou bien les juges et policiers chargés de l’enquête sont des crétins

Deux hypothèses sont envisageables : ou bien la justice et la police françaises ont reçu l’ordre de prendre les Français pour des crétins, ou bien les juges et policiers chargés de l’enquête sont des crétins. Je ne sais quelle est l’hypothèse pertinente : j’opterais plutôt pour la première.

Le terrorisme djihadiste n’a pu être écarté de l’équation pour Mohammed Merah, Medhi Nemmouche, les frères Kouachi, Amedy Coulibaly, Yassin Salhi, mais on a parlé de leur enfance malheureuse et dans plusieurs de ces cas, la famille interrogée a déclaré aussi qu’il s’agissait d’individus déprimés. Seifeddine Rezgui, le tueur de Sousse en Tunisie a lui-même été présenté par sa famille comme « déprimé ». L’hypothèse de la dépression a été évoquée pour la défense de Nidal Malik Hassan, le djihadiste de Fort Hood au Texas, ou celle de Mohammad Abdulazeez, le djihadiste de Chattanooga, Tennessee, ou celle de Syed Farook, l’un des deux djihadistes de San Bernardino.

Si la dépression est impliquée, on pourrait dire que l’islam est la seule religion qui pousse des déprimés à tuer au nom de Dieu

L’excuse par la dépression, ou par le coup de folie, est grotesque, ignoble et aussi insupportable que l’excuse par l’enfance malheureuse. Et si la dépression est impliquée, on pourrait dire que l’islam est la seule religion qui pousse des déprimés à tuer au nom de Dieu.

La pusillanimité des dirigeants politiques français est consternante et ne cesse de gagner du terrain. Dans combien de villes a-t-on renoncé aux crèches de Noël ou, même, à la simple célébration de Noël cette année ? Combien de marchés de Noël ont-ils été appelés marché d’hiver pour ne pas risquer d’attirer des « déprimés » prêts à tuer au nom de Dieu ? Combien de messes de minuit ont vu leurs fidèles transformés en dhimmi, et entrer dans l’église « protégés » par des Musulmans ?

e0e77004-665f-4637-8b78-ff6f5837b61e

La pusillanimité des dirigeants d’autres pays d’Europe est tout aussi consternante, et celle d’Angela Merkel en Allemagne est sans doute la plus consternante de toutes : c’est ce qui lui a valu le titre de femme de l’année décerné par plusieurs sites et magazines. La pusillanimité de l’administration Obama et des Démocrates au Etats Unis est également consternante, mais plus grave encore, vu le statut planétaire des Etats Unis.

Learn Hebrew online

L’islam radical a déclaré la guerre à la civilisation occidentale et à la civilisation tout court. L’islam radical est un totalitarisme qui se moque de la pusillanimité de ceux qu’il considère comme ses ennemis.

Ou bien le monde occidental rejettera la pusillanimité, ou bien l’islam radical continuera à tuer. Et, je regrette d’avoir à le rappeler, mais je le dois, tous les adeptes de l’islam radical sont musulmans, et quiconque prend al Quran à la lettre est à même de rejoindre l’islam radical. Or, al-Quran exige d’être pris à la lettre, et c’est censé être la parole de Dieu.

Ceux qui penseraient encore que les adeptes de l’islam radical sont des marginaux devraient consulter les sondages qui montrent quelle proportion de Musulmans dans le monde soutiennent le djihad le plus violent, ils auraient des surprises douloureuses.

Ceux qui penseraient encore que le terroriste de Valence était, juste, déprimé et que c’est un hasard si, après avoir visité régulièrement des sites djihadistes, et repris à son compte des idées djihadistes, il a foncé sur des soldats en faction, déclaré qu’il voulait les tuer et être tué, et mourir en shahid ont vraisemblablement pris une trop forte dose d’antidépresseurs ou sont des électeurs socialistes.

Ceux qui ne savent pas que l’Etat Islamique a demandé à tous les Musulmans de la terre de faire exactement ce que le djihadiste de Valence a fait ont un cerveau hors d’usage et ont voté François Hollande en 2012, et s’apprêtent à faire la même chose en 2017. Certains d’entre eux font sans doute partie de ceux qui souhaitent un renouvellement profond de la vie politique française et qui, du coup, se tournent vers Alain Juppé.

© Guy Millière pour Dreuz.info





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “L’islam crée-t-il des dépressions nerveuses incitant au meurtre ?

    1. Armand Maruani

      Comme d’habitude excellente analyse de Monsieur Milliere .

      Je voudrai rajouter un petit détail qui prend de l’importance au fur et à mesure que le djihadiste en herbe grandit .

      L’une des responsables est la mère de famille puis les fréquentations des cités où le gamin est admiratif de voir les grands bourrés de fric avec nanas et voitures de sport . Un jour ou l’autre il se rapprochera d’eux et demandera un job . A partir de ce moment il est cuit à vie car on n’en sort jamais .
      Quand un des leurs tombe , qui choisit l’avocat ? Vous pensez que ce sont les parents ? eh bien  » NON  » ce sont les voyous qui ont leur avocat pour avoir accés au dossier .

      Et quand le gamin  » tombe  » ils lui envoient le nécessaire pour  » cantiner  » .
      Et à sa sortie il reprendra du service et s’il trahit ses  » employeurs  » c’est la mort qui l’attend .

      Le djihad c’est pareil avec la drogue ils font bon ménage .

      Quant à la mère de famille elle porte une responsabliité comme je l’ai écrit au début car elle  » fabrique  » un petit caïd , il ne débarasse jamais la table , c’est pour les filles , il ne fait jamais les courses , il obtient tout ce qu’il veut etc…

      Et un jour fier de lui , il reviendra plein les poches pour remercier sa chère maman qui le défendra bec et ongles contre ceux qui oseront le critiquer .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *