toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’année 2015 analysée par Alain Finkielkraut


L’année 2015 analysée par Alain Finkielkraut

« Les manifestants du 11 janvier ont enterré l’esprit soixante-huitard dont Charlie était l’un des derniers fleurons. (…) Face à un ennemi redoutable, la fête est finie, la Nation redevient une patrie aimée. Mais, tandis que le peuple descendait dans la rue de manière extraordinaire, les habitants des quartiers restaient chez eux. » Alain Finkielkraut.

L’écrivain et philosophe Alain Finkielkraut était l’invité d’Olivier Galzi mercredi soir. Il a livré son analyse sur l’année 2015.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “L’année 2015 analysée par Alain Finkielkraut

    1. MARINEL

      Fourest Caroline, Zemmour Erick, Bouti Malek, Onfray, finkielkraut, Fondez un nouveau parti, ce sera celui de la clairvoyance, de la lumière, du progrès, moi je vote pour vous !

    2. MisterClairvoyant

      C’est sûr, qui manque un parti des médias avec des vrais intellectuels, face à la médiocrité ambiante des messages de la classe politique, qui est surtout clientéliste, et leurs projets d’avenir, ne sont que des promesses et des mensonges connus d’avance.

    3. rs

      D’accord avec ce qui vient d’être dit.
      Parler vrai et ne plus baillonner la vérité.

      Finkielkraut a raison, les habitants des quartiers sont restés chez eux, sinon ils ne se sont pas fait entendre.

      Le seul discours que j’entends, c’est qu’il s’agit de français contre d’autres français.
      D’ailleurs à la télé un interlocuteur invité à donner son avis a bien dit que pour qu’il n’y ait pas d’attentats il suffit que la France laisse l’EI se débrouiller sans intervenir. C’était probablement son souhait pour qu’il défende ce point de vue. De toute évidence il ne soutenait pas la politique gouvernementale et appréciait très modérément la liberté de Charlie Hebdo.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *