toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Israël: Regards sur la Street Food du Shouk Ha’ Carmel à Tel Aviv


Israël: Regards sur la Street Food du Shouk Ha’ Carmel à Tel Aviv

Israël, creuset de tant de cultures et de tant de traditions, n’aurait-il pas son grand marché de fruits et légumes, kaléidoscope d’aliments orientaux et occidentaux ? Bien sûr que si !

Il s’offre à vous sur Carmel Street, à Tel-Aviv, tous les jours de la semaine, sauf le samedi, même si sur la première partie, au contour de la rue Allenby, s’exposent d’abord les stands de vêtements et de chaussures, ou encore ceux des fleuristes. Mais soudain, la magie opère !

Vous y trouvez tout ce que votre imagination peut savourer. Base de l’alimentation israélienne : la pita. Elle servira d’écrin aux fallafels, kebabs et autres chwarma. Ce pain rond et moelleux – dont le nom vient probablement du grec ancien « pektos » qui signifie « solide »- vous accompagne tout au long de vos découvertes.

Loading...

Depuis ces montagnes de fromages, crèmes au beurre, typiques de l’Europe de l’Est, jusqu’aux gâteaux orientaux, rendez vous du miel et du sucre, vous hésitez alors entre le zlabia frit, le makroud aux dattes ou le baklawa aux amandes.

Ah ! … Sans oublier : la halwa, cette pâte qui a tant voyagé, issue de plusieurs traditions culinaires : la Turquie, le Maghreb, l’Inde, la Russie et même les Balkans. Son nom s’inspire du mot arabe « douceur ». Fourrée de fruits secs, de raisins et de dattes, les plus anciens Israéliens en raffolent.

Le Souk Hacarmel (prononcez Shouk pour faire comme les Israéliens) vous entraine ainsi dans tous les continents.

Quelle ambiance, quelle atmosphère, quelles saveurs ! Il mérite bien le nom de souk pour son intempérance, la vitalité de ses vendeurs, se faufilant dans l’enchevêtrement des petites ruelles, apostrophant le passant, pour vendre l’amoncellement de leurs mets.

La folie alimentaire s’étale à profusion : des dizaines d’étalages de fruits et légumes beaux, frais, abordables, tels le colorabi et ses tentacules, les petits concombres, les ananas minuscules qui côtoient les stands de boucherie, de poissonnerie… sans oublier ces fameuses boulangeries druzes offrant leurs énormes pains plats, cuits sous les yeux du client, selon les méthodes traditionnelles.

Au delà de la nourriture, la culture
Près du souk, rue Nahalat Binyamin, vous terminez votre randonnée par la visite d’un marché d’artisanat inédit où de nombreux créateurs rivalisent d’idées avec leurs bijoux, objets de décoration, faits en céramique, verre ou bois, accompagnés parfois d’un violoniste inattendu.

Learn Hebrew online

Source





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *