toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

États-Unis: Donald Trump s’attaque aux infidélités de Bill Clinton qui vient soutenir sa femme Hillary


États-Unis: Donald Trump s’attaque aux infidélités de Bill Clinton qui vient soutenir sa femme Hillary

L’ancien président américain Bill Clinton fera campagne lundi dans le New Hampshire (nord-est) afin de soutenir pour la première fois sa femme Hillary, favorite du parti démocrate dans la course à la Maison Blanche.

Bill Clinton doit se rendre à Nashua dans une université locale avant de rejoindre la mairie d’Exeter, ont indiqué des médias locaux. Hillary Clinton est devenue la cible privilégiée de Donald Trump, favori des républicains pour la présidentielle, qui auparavant éreintait davantage les rivaux de son propre camp. Des conseillers d’Hillary Clinton ont expliqué que Bill Clinton allait parler de la manière dont sa femme pourrait remporter les élections primaires dans cet Etat début février. Hillary Clinton avait remporté le New Hampshire en 2008 quand elle concourrait contre Barack Obama.

Dans le viseur de Donald Trump

Donald Trump avait le mois dernier dénoncé le « terrible bilan » de Bill Clinton en matière de femmes, dans une allusion à des rumeurs sur ses infidélités, y compris quand il était président. « Hillary se trompe si elle pense qu’elle peut faire venir son mari avec son terrible bilan en matière d’agressions contre des femmes, tandis qu’elle-même joue la carte du féminisme contre moi », a-t-il tweeté récemment.

Les scandales à caractère sexuel qui ont entaché les mandats de Bill Clinton comme gouverneur de l’Arkansas (1983-1992) ou président des Etats-Unis (1993-2001) sont une « cible justifiée » en 2016, a estimé Donald Trump. Les républicains au Congrès avaient essayé en vain de démettre Bill Clinton de ses fonctions présidentielles en 1998 après sa liaison avec une stagiaire, Monica Lewinsky. Le New Hampshire est le premier Etat à accueillir des primaires sous la forme d’élections à bulletin secret. Avant lui, l’Iowa (centre) accueillera le 1er février la première primaire sous forme de « caucus », qui est une consultation publique à main levée.

Loading...

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “États-Unis: Donald Trump s’attaque aux infidélités de Bill Clinton qui vient soutenir sa femme Hillary

    1. michel boissonneault

      je considère que c’est une mauvaise stratégie car Trump va perdre le vote de millions de femme ….. moi a sa place j’attaquerais son bilan financier comme ses très mauvaise décision comme avoir donner carte blanche a la Cie de prêt
      * * Fanny May * * qui dans sa logique a autorisé des millions d’américain a acquérir une maison même si ils ne pouvaient en avoir les moyens …résultat les banques ont conçu des fonds toxique qui a pêter en pleine gueule de G W Bush qui est la crise des * * SUPRIME * * sans oublier bien sûr les 16 000 postes couper a la CIA ….. c’est la raison pour lequelle ils ont jamais vu venir le 11 septembre …..tu parle d’une économie …. économiser 20 milliards pour finalement nous couter plus de 2000 milliards pour la lutte contre les islamistes.

    2. ppp.משה ז

      2’000 milliards, c’est le prénom !

      Effectivement, Trump risque bien de perdre face à Miss Clinton !

      Mais Trump n’est-il pas un sous-marin démocrate ?

    3. Armand Maruani

      Je pense qu’on va assister à un Show à l’américaine où la finale aura lieu au Caesar Palace de Las Vegas .

      Ladies and gentlemen …….

      Aprés le  » Yés I can  » de l’abruti sorti d’une madrassa on va passer au John Wayne de la politique qui va tirer sur tout ce qui bouge .

      Si ce n’était l’avenir de la planète qui se jouerait je pense qu’on va bien se marrer avec Donald .

    4. Michel P.

      Je pense qu’ils sont aussi « Cat »
      l’un que l’autre. Quand aux Américains on voit tout de suite que Descartes n’est pas né chez eux?

    5. Armand Maruani

      Les pipes du Jura lui auraient couter moins chères .

      Je m’adresse à Bill naturellement .

      Trump lui , a les moyens pour être plus discret .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *