toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Angoulême : Un clip de rap appelle à « Tirer à vue sur les flics » et à la décapitation de Marine Le Pen


Angoulême : Un clip de rap appelle à « Tirer à vue sur les flics » et à la décapitation de Marine Le Pen

Dans un clip, ils invitaient notamment à couper la tête de Marine Le Pen, et à tirer « à vue sur les porcs, ces flics ».

 

Tom et Rémy, deux rappeurs amateurs charentais, comparaissait ce mercredi devant le tribunal d’Angoulême. En février et mars 2015, sous le nom de Poposte et Rémy, ces deux jeunes gens, âgés respectivement  de 25 et 19 ans, avaient publié sur internet deux vidéos. Dans « Tirs à Vue » et « Première Dinguerie », les deux rappeurs prenaient pour cible Marine Le Pen, demandant à voir sa tête « découpée et rangée dans un sac », mais aussi les policiers (« toujours le sourire quand un flic crève », « j’aime quand un flic va à l’enterrement d’un de ses collègues »). Sous le feu des critiques, Poposte et Rémy avaient retiré leur clip de la plateforme Youtube, ce qui n’avait pas empêché le procureur de la République d’Angoulême d’ouvrir une enquête judiciaire.

Ce mercredi, Tom et Rémy ont exprimé leur regret au tribunal d’Angoulême. « A force de trop écouter un type de rap, on répète les mêmes choses sans vraiment penser ce que l’on dit »,  affirme Tom, penaud. « Cela ne reflète pas ce que l’on pense », ajoute Rémy. Les deux garçons admettent même avoir plagié « les rappeurs que l’on aime », citant Booba ou Kaaris.

J’veux la tête de Marine découpée, rangée dans un sac
Je veux les voir qui tapinent tous ces pédés de la Bac […]
Toujours le sourire quand un flic crève […]
J’aime quand un flic va à l’enterrement de ses collègues
Armes de guerre, on vient tout quer-bra […]
Clic, clic, coup de kalash, c’est toit qu’on arrache

Des regrets qui ne vont pas émouvoir Me Dassa-Le Deist. L’avocat de Marine Le Pen, partie civile dans cette affaire, dénonce des « propos haineux, un appel au meurtre qui porte en germe les prémices d’un possible passage à l’acte ».

Me Béthune de Moro, qui représentait les forces de l’ordre, également partie civile, met en garde, le tribunal contre la tentation d’une relaxe : « Ce serait leur accorder un blanc-seing pour pouvoir recommencer ».

Pour le Parquet, Marion Vauquelin dissèque les propos « sans humour, sans aucun second degré » des deux jeunes gens et rappelle qu’en France, « on n’a pas le droit d’appeler au crime sous couvert de la liberté d’expression ».

Elle requiert trois mois de prison avec sursis pour les deux rappeurs et demande à ce qu’ils effectuent un stage de citoyenneté. La défense insiste de son côté sur l’absence d’éléments intentionnels : « Ces deux-là n’ont pas voulu inciter à tuer des gens. Le rap est un genre de musique populaire qui s’appuie sur le rejet et le ressentiment. Leur groupe de rap est confidentiel. C’est une bêtise« , insiste Me Lacoste. Le délibéré sera rendu le 2 mars.

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Angoulême : Un clip de rap appelle à « Tirer à vue sur les flics » et à la décapitation de Marine Le Pen

    1. Alauda

      On ne se rend pas compte du rôle joué par ces groupes dans la diffusion de messages haineux auprès des jeunes. Je me souviens de NTM et des graffitis qui ont sali ensuite les murs de France, des décennies durant. Il y a eu un procès qui n’a pas touché les paroles des morceaux mais a concerné des propos tenus en concert contre la police.
      « La défense insiste de son côté sur l’absence d’éléments intentionnels », mais cela va bien. On n’est plus dans l’intention quand on appelle au meurtre et à la décapitation dans une chanson qui sera reprise par quantité de voix. Qu’est-ce que la défense fait de la responsabilité ?

      Récemment, j’ai vu passer dans une chorale ce vers de Niagara : « Lancer des pierres au bord de Gaza, je ne regrette pas. » (chanson « J’ai vu »)
      Je suis désolée, je n’ai pas envie de chanter ça, parce que je sais maintenant ce que c’est qu’une intifada, parce que j’ai vu les attentats, en France comme en Israël. Ceux qui ont programmé cette chanson ne savent pas ou font semblant de ne pas savoir. Ou bien il y a un infiltré qui fait passer un message antisémite subliminal.

      Reste qu’en France, comme en Israël, ce sont les forces de sécurité qui protègent les populations. Le rappeler est faire acte de salut public.
      Il y en a un certain nombre, chez les gauchistes, qui ne voient pas clair, y compris chez les avocats. C’est leur boulot, sans doute, mais à force de tout couvrir du voile pudique de la « bêtise » attribuée à une jeunesse en révolte, on finit par créer une génération de petits tyranneaux, crétins et abrutis, qui se la pètent sur les planches de salle de concert en rêvant de décrocher le jack-pot de la célébrité.

      Dans la vraie vie, quand un produit est avarié dans les rayons, le commerçant le jette. Il n’a pas le droit d’empoisonner la clientèle.

    2. Armand Maruani

      Quand on n’a pas de talent on sème la haine pour exister et si demain ils traduisent leur chanson en arabe ils seront assurés d’un grand succès .

    3. Rouyer

      PAS DE SURSIS, c’est leur donner une légitimité, de la prison ferme pour ces provocateurs. Le RAP c’est vraiment une musique (si tant est qu’on peux appeler cette merde une musique).

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *