toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Alyah: ces juifs de France qui tiennent le coup


Alyah: ces juifs de France qui tiennent le coup

L’Alyah des juifs de France continue d’intéresser les médias européens, phénomène présenté comme non-sans danger et particulièrement difficile. Pourtant, d’autres critères pèsent dans la balance. Un témoignage symptomatique de ce que vivent l’essentiel des juifs qui décident de partir en Israel.

Mère seule avec enfants, couples sans argent, célibataires trentenaires, enfants en cours de scolarité, retraités, familles nombreuses, millionnaires ambitieux: la question de l’Alyah touche toutes les familles juives de France et pour cause, la France mute et Israël ressemble de plus en plus aux juifs de France. Depuis quelques années une droitisation de la communauté juive pour des questions essentiellement sécuritaires s’est prolongée sur la question identitaire. De français de droite beaucoup de juifs de France sont devenus des juifs de droite puis enfin, des juifs. Israel promet une identité forte et une sécurité à toutes épreuves par les juifs pour les juifs. De quoi redonner fierté et enracinement à un peuple qui s’est accommodé essentiellement des désirs et délires de ses hôtes durant plusieurs siècles.

L’attaque contre le supermarché cacher par des musulmans radicalisés il y a un an avait accentué le mouvement de départ de familles juives françaises vers Israël. Un reportage de la chaîne RTS présente le quotidien d’une famille émigrée de France qui ne regrette rien.


Reuven TAL pour Europe-israel.org

Source: rts.ch







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 12 thoughts on “Alyah: ces juifs de France qui tiennent le coup

    1. .m.משה ז

      Fuyez, sachez que ce ne sont pas vraiment et seulement des ordures de daseh qui s’en prennent aux juifs de France !

      La France n’est pas sous le contrôle de daesh, mais des frères musulmans, eux financés, encadrés et protégés par les gouvernements français et leur propagande identique à celle des années 40 !

      Les juifs de France sont des inconscients de rester en France !

      Vous n’avez pas seulement à faire aux islamistes, mais à toute la bande de collabos en place dans la politique et les médias, ne soyez pas aveugles, ouvrez les yeux !!!!

      8’000 des nôtres sont arrivés en Israël en 2015, je dis que c’est plus, ils sont maintenant à l’abri du pire, heureux, travaillent, vivent, ne soyez pas les derniers, rendez-vous à la Souchnout de vos villes et fuyez la France !!!!!!

      Ca fait 5 ans que je vous répète de partir, et regardez !!!!

    2. michelm.m

      Mais vous êtes marrant vous Moché et Jg, et avec quoi vient-on, sans appart sans argent, sans travail et surtout quand on te dit ma la hasotte, qu’est-ce que je peux pour toi, c’est fini… Il faut penser aux gens qu’y ne peuvent pas venir, j’ai pas dit qu’il ne voulais pas venir. Moi le premier je serais près à revenir. On a tous un tas d’emmerdes à régler avant.

    3. FANNY

      Mais enfin, c’est fou: cessez votre propagande. tout le monde n’a pas envie d’aller vivre en Israel, entre autres parque nous avons bâti notre vie ici et sommes heureux.
      Notre culture est occidentale et non mélangée, en partie orientale en Israel: je ne pourrais et ne voudrais jamais m’adapter.

      Si ceux qui en ont envie partent et se plaisent, tant mieux pour eux. Mais cessez de harceler les autres qui ont leur vie et leurs racines en France et s’y plaisent. Vous devenez pénibles à la fin. Et les raisons pour lesquelles nous préférons rester en France malgré les problèmes nous concernent personnellement, et vous n’avez rien à nous conseiller. C’est notre vie !

      C’est aux politiques qu’il revient de nous protéger et c’est notre devoir de le leur rappeler et de nous faire entendre, voire en nous défendant nous-mêmes et en organisant des groupe d’auto-défense. Ils existaient dans l’après-guerre lorsque j’étais enfant et ado, il faut les recréer si l’état se montre incapable de nous protéger. Défendons-nous nous-mêmes là où nous avons choisi de vivre.

    4. .m.משה ז

      Vous étiez aussi de celles qui faisaient le même discours en 1939, les juifs qui ont quittés la France en 1939, ont laissés une prodigue descendance, ils n’ont pas finit dans les camps de la morts accompagnés par des fonctionnaires français !

      C’est vous qui faites de la propagande, la propagande de la mort !

    5. FANNY

      Non, crétin. Je fais partie des Juifs du baby-boom nés après le retour de leurs parents des camps, et qui ont choisi de revenir en France, comme moi je choisis de rester en France, et je ne vois pas en quoi ce que je dis serait de la propagande.

      je me battrai avec la LDJ et les autres pour vivre là où j’en ai envie. Vous vivez où vous voulez. Tous les Français ne sont pas antisémites et il y a aussi des imbéciles en Israel. Et je n’ai de leçon à recevoir de personne ! Pour qui vous prenez-vous? en Israel aussi, il y a malheureusement des attentats … et des Arabes musulmans, et plein de femmes portant la burqa:pour moi, cela n’est pas plus réjouissant ! alors: « LAISSEZ MOI VIVRE »

    6. FANNY

      J’ajoute : l’état d’esprit n’est absolument pas le même qu’avant 39. À l’époque, les Juifs se cachaient la réalité et obéissaient. Maintenant nous nous défendons et n’obéissons pas !

    7. .m.משה ז

      Et l’assassinat de M. Alain Gozlan est déjà passé à la trappe !

      Incroyable, un juifs militant est assassiné et ça passe comme un fait divers, pas une infos, le blackout total !

      Quand à Fanny, elle n’a plus que les insultes comme les racailles, qu’elle reste avec les siens !

    8. Debout

      Bien qu’il soit tard dans cette soirée, j’ interviens à nouveau, en tant que non juif, catholique d’origine, et non-croyant.
      Les dialogues que nous lisons ici montrent bien les questionnements de nos amis juifs de France et d’israël. Ces interrogations douloureuses sont légitimes et doivent être respectées, dans un sens comme dans l’autre !. Comme lors de toutes les grands crises historiques -a fortiori maintenant avec tous les paramètres de la mondialisation, de l’immigration et d’une situation conflictuelle- le tissu social de notre pays risque de se désagréger. Essayons de rester quand même solidaires entre juifs, non juifs, croyants et non croyants, mais toujours hommes et femmes de bonne volonté, notamment dans une France meurtrie mais certainement pas majoritairement antisémite. Je suis déjà peiné des dissensions existant entre les mêmes types de communautés. J’ aurais le coeur encore plus attristé et déchiré si je voyais nos amis juifs d’ici et ailleurs -déjà inquiets, molestés et attaqués- se disputer pour la question de l’alyah ou pas. La question est très difficile. A chacun de se décider en son âme et conscience, tout en essayant de respecter les autres !. Car dans les deux cas, les positions sont respectables !….Avec la grande tourmente qui a l’air de venir, restons le plus unis, mes amis ! …..
      « Solitaire mais solidaire », disait Camus. Je suis, aussi, solitaire mais solidaire !!!……
      Ce n’est pas un prêchi-prêcha que j’ écris là, mais quelque chose qui vient du plus profond de mon coeur !….

      Amitiés et Shalom à tous !! 😀

    9. .m.משה ז

      Debout, ne connaissez-vous pas la culture « juive », nous ne sommes pas catholique et n’avons pas de tabou sur les débats contradictoires, tout cela pour autant que les intervenants soient juifs dans le cadre de cette discussion ?!?

      A trop vouloir la paix ont finit par ouvrir les portes de l’enfer et la France n’est pas en paix avec ses juifs.

      Debout, le plus dangereux, comme le soulevait Primo Lévy, ce ne sont pas les débats ou les quelques tribuns, les plus monstrueux dans la barbarie, sont ceux qui restent silencieux, c’est à dire 98% de la population française dans le cas présent, surtout qu’en plus ils sont manipulés par une propagande digne de goebels.

      Et je trouve très présomptueux de la part d’un non-juif de venir suggérer à des juifs de faire la paix entre eux, mais le débat doit resté ouvert quoi qu’il arrive !

      En ce qui me concerne, je n’ai pas du tout l’impression que tous les intervenants dans ce débat soient juifs, ce n’est pas un reproche, tout au contraire. Toutefois, il serait plus équilibré que les non-juifs déclarent leurs obédiences confessionnelles, mais le truchement d’échanges sur des plateformes aussi ouvertes implique justement des failles en la matière, et quelque part tant mieux !

      En Israël, sur les plateformes et dans la rue, les débats sont très contradictoires et virulents, 100 fois que sur ce blog, à mon avis un peu trop feutré et superficiel. Il ne s’agit pas de se renier ou de se détester, mais d’accepter la différence ou les différences et ne pas faire ce que justement Primo Lévy dénonce !

      Pour comparaison, des centaines de milliers, voir des millions de juifs sont arrivés en Israël dans un état dramatique, songez à ces familles qui ont fuient à pieds et marchés dans les déserts soudanais pendant des semaines ou des mois pour arriver au risque des attaques de tous types dans des aéroports les accueillants en guenilles et affamés !

      Je ne parlerais même pas des juifs ayant fuis l’Europe en d’autres circonstances et qui furent les pionniers de cet Israël d’aujourd’hui et que le monde entier envie !

      Il y a encore beaucoup de places en Israël et il est encore relativement facile d’y accéder et y être accueilli, c’est l’une des tâches principale d’Israël, par contre, en cas de catastrophe, comme ça a toujours été le cas pour les juifs dans leurs errances et si elle ci est d’ampleur, il ne sera pas toujours aussi facile qu’en 2016 de faire son Allyah !

      A peine 70 ans après la Shoah, les juifs sont à nouveau désignés comme cible principale dans la société française et cela malgré tous les beaux discours et les grandes promesses, les polices françaises, malgré que coulibali ait déclaré quelques instant avant, que si les kouashis sont tués, il tuerait les otages dans l’hypercasher, ça n’a pas empêcher cette police d’abattre sans raison impérieuse les kouachi et en plus de diffuser l’information sur des chaines télévisées, c’était un miracle que coulibali ne regarde pas son écran à ce moment !

      Non, les juifs ne peuvent plus faire confiance aux autorités françaises et je ne vais pas raconter tous les détails des affaires ayant fait que des juifs aient été assassinés en France et les implications des frères musulmans dans l’état français !

      Bien à vous

    10. .m.משה ז

      Dernier constat, il est beaucoup plus difficile et coûteux pour Israël de devoir défendre ses juifs en dehors d’Israël que de les accueillir, c’est tout le problème !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *