toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

USA : Le Congrès américain sanctionne les banques liées au Hezbollah et à la chaîne al-Manar


USA : Le Congrès américain sanctionne les banques liées au Hezbollah et à la chaîne al-Manar

Le Congrès des États-Unis a adopté hier à l’unanimité une loi de sanctions contre les banques finançant sciemment le Hezbollah, organisation qualifiée de terroriste par Washington et alliée de l’Iran, que les parlementaires veulent indirectement affaiblir.

La Chambre des représentants a adopté la loi unanimement, comme le Sénat l’avait fait le 17 novembre.

« Nous devons envoyer un message clair aux entreprises qui sont liées avec ce groupe terroriste : prenez vos distances ou vous en subirez les conséquences de la part des États-Unis », a déclaré Eliot Engel, membre démocrate de la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants.

Loading...

Les élus ciblent aussi, déjà désignée comme une organisation terroriste par les États-Unis et qu’ils cherchent à couper des opérateurs satellitaires qui la diffusent. Sous 90 jours, Washington devra désigner dans un rapport au Congrès les opérateurs qui gardent des liens avec al-Manar.

« Il est scandaleux que cette chaîne continue d’être diffusée par des opérateurs satellitaires du monde entier. Nous devons exposer la vraie nature de cette organisation pantin », a dit Eliot Engel.

Barack Obama promulguera la loi, a confirmé à l’AFP un haut responsable de l’administration démocrate, satisfait de pouvoir « intensifier la pression contre l’organisation terroriste Hezbollah ».

La mesure ordonnerait au président américain de prescrire des réglementations afin de sanctionner les institutions financières étrangères qui feraient des transactions avec le Hezbollah ou blanchiraient des fonds pour l’organisation.

L’administration américaine sera sommée de fournir au Congrès une série de rapports afin de mettre en évidence les réseaux internationaux du Hezbollah, notamment en Amérique latine, en Afrique subsaharienne et en Asie. L’exécutif devra notamment énumérer les pays qui soutiennent le Hezbollah ou dans lesquels le groupe maintient une importante base logistique.

« Le Hezbollah a dû étendre sa portée car la plupart des banques libanaises ne veulent pas faire affaires avec lui », explique à l’AFP un spécialiste de la législation à la Chambre des représentants.

Learn Hebrew online

Le Congrès devra être informé des éventuelles banques centrales étrangères liées financièrement au groupe.

Et le président Barack Obama devra, sous 120 jours, soit d’ici à avril, rendre des rapports décrivant les activités du Hezbollah dans le trafic de drogue ainsi que ses possibles activités criminelles transnationales comme le trafic d’êtres humains.

Les États-Unis ont désigné le Hezbollah comme organisation terroriste pour la première fois en 1995.

Loading...

Source





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “USA : Le Congrès américain sanctionne les banques liées au Hezbollah et à la chaîne al-Manar

    1. michel boissonneault

      merci M. Obama …. cela vous a pris 7 ans pour réaliser que le hezbollah est une menace ….. si je ne serai pas cynique je penserais que vous avez été complice

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *