toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Trop de familles israéliennes sous le seuil de pauvreté


Trop de familles israéliennes sous le seuil de pauvreté

Selon un rapport, en 2014, ce sont les enfants israéliens et les familles qui ont véritablement payé le prix de la défense contre le terrorisme arabe.

Selon les chiffres du bureau Central des Statistiques (CBS), 1.7 million d’israéliens vivent dans la misère — soit environ 22% de la population — incluant 776.500 enfants israéliens.

Les chiffres sont apparus dans le rapport annuel sur la pauvreté, publié en début de mois de décembre par l’Institut de l’Assurance Nationale sous la direction du Professeur Shlomo Mor Yosef et le Ministère des Services Sociaux  dirigé par le ministre Haim Katz.

Le rapport qui citait les données de CBS rassemblées en 2014, montraient que 1.709.300 personnes — soient 444.900 familles — vivaient en dessous du seuil de pauvreté.

Loading...

Un individu est considéré comme vivant sous le seuil de pauvreté avec un revenu mensuel de NIS 3.077 [New Israeli Shekel] soit 680 à 700 Euros par mois ou $200 par semaine. Une famille de cinq personnes est classée “sous le seuil de pauvreté” avec un salaire mensuel de NIS 9.230 et en-dessous [environ 2000 Euros]; un couple qui gagne moins de NIS 4.923 [1000 Euros] par mois vit aussi sous le seuil de pauvreté.

Sur l’ensemble des familles israéliennes frappées par la pauvreté, 17,5% sont  des juifs religieux Hareidi, et parmi eux plus de la moitié des familles sont dans une grande misère.

En dépit de ces chiffres sombres, la progression de la misère s’est ralentie quelque peu, si on compare sa progression de 2,4 % en 2014 à la progression du revenu moyen par personne à la même époque.

Mais pour certains cette pauvreté a été plus fortement ressentie en 2014. Israël avait été forcé une fois de plus de prendre les armes pour se défendre contre les milliers de roquettes de missiles et de mortiers au cours de la guerre de l’été 2014 contre Gaza, le Hamas et ses alliés terroristes.

Ce cauchemar a non seulement coûté des milliards de dollars à l’Etat juif; son coût a été énorme en termes de nombres de blessés, de personnes grièvement atteintes et traumatisées à vie, d’une souffrance accrue chez les enfants, les parents et les familles entières qui ont payé le prix fort.

Image à la Une : Rocket crossing! Photo Credit: Asher Schwartz

Learn Hebrew online

© Nancy pour Europe Israël News – Traduction et adaptation

Source: The Jewish Press – Décembre 2015. D’après  Hana Levi Julian

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Trop de familles israéliennes sous le seuil de pauvreté

    1. nani

      C est bien de le constater faut peut etre reflechir au fait qu’en reduisant encore les allocations familiales des familles (surtout que c est des familles nombreuses qu’il s’agit) on les a encore plus prive de l’aide et du pain quotidien alors la justice sociale ca commence par la sinon c est pas la peine les sondages

    2. nani

      Tous ces laches politiques dont Lapid et Netanyaou que j apprecie par ailleurs ne peuvent meme pas comprendre ce que meme 500 shekels en moins representent pour des familles…et meme lorsque les 2 travaillent les salaires ne suffisent pas. Meme un enfant possede une logique qu’eux n’ont meme pas.

    3. Elia

      Les prix des denrés alimentaires sont devenus très chers, sans parler des prix des logements ! Une vie très difficile, pour ne pas dire impossible pour ceux qu n’ont rien !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *