toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Terrorisme : L’État islamique menace deux nouvelles villes américaines


Terrorisme : L’État islamique menace deux nouvelles villes américaines

Le niveau d’alerte a été relevé à Genève, en Suisse, où au moins quatre personnes liées à la mouvance djihadiste sont activement recherchées. Des documents obtenus de source policière par des médias suisses indiquent qu’une menace terroriste pèserait aussi sur des villes canadiennes et américaines.

Les autorités genevoises considèrent la menace terroriste « sérieuse » et « imminente », précise la Tribune de Genève. Le pouvoir judiciaire a d’ailleurs lancé une enquête.

« Nous sommes passés d’une menace floue à une menace précise », a affirmé une porte-parole du département de la sécurité.

Ce sont les services de renseignement américains qui ont alerté les autorités suisses, leur transmettant des informations sur au moins quatre individus soupçonnés d’être des sympathisants du groupe armé État islamique (EI), rapporte le quotidien. Le site web du média a publié leur photo, sur laquelle on les voit levant le doigt à la façon des combattants de l’EI.

Une note de la police genevoise identifie trois villes « particulièrement menacées actuellement », selon le quotidien, qui a pu la consulter : Genève, mais aussi Toronto et Chicago.

Le quotidien Le Matin affirme de son côté avoir mis la main sur la photo d’un autre suspect, dont le signalement proviendrait aussi de la CIA. Sur son site web, le média affirme qu’il « aurait évoqué de futurs attentats à Genève, Vancouver et Ottawa » dans une vidéo.

L’enquête menée par la police de Genève se fait en étroite collaboration avec les services nationaux et internationaux.

Les autorités canadiennes se font rassurantes

Aucune menace significative n’a été signalée au gouvernement, a assuré le ministre fédéral de la Sécurité publique, Ralph Goodale, interrogé par les journalistes à son arrivée à la Chambre des communes. Aucun élément n’amène « en ce moment » le gouvernement à relever le niveau d’alerte, a-t-il soutenu.

Toutes les personnes responsables de la sécurité du pays « font leur travail adéquatement pour s’assurer que tout est sous contrôle », a-t-il ajouté.

Interviewés par Radio-Canada, le ministre de la Sécurité communautaire de l’Ontario, Yasir Naqvi, ainsi que le maire de Toronto, John Tory, ont pour leur part dit ne pas avoir reçu d’avertissement sur d’éventuelles menaces.

La GRC prend très au sérieux les menaces

Pour sa part, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) dit prendre très au sérieux les informations rapportées par des médias européens selon lesquelles des villes canadiennes feraient l’objet de menaces terroristes.

Dans un communiqué, la GRC a déclaré que la sécurité des Canadiens était sa priorité. La police fédérale a affirmé qu’elle travaillait de concert avec ses partenaires afin de surveiller la situation et de détecter les possibles menaces.

La piste belge

Selon La Tribune de Genève, deux autres individus seraient entrés sur le territoire suisse à bord d’un véhicule utilitaire immatriculé en Belgique, dans la nuit de mardi à mercredi, mais on ignore si les deux groupes ont un lien entre eux. La voiture aurait été aperçue à Genève, mais aurait ensuite quitté la Suisse.

Plusieurs des auteurs des sanglants attentats de Paris du mois dernier venaient eux aussi de Belgique.

D’après Le Temps, l’un des deux occupants du véhicule serait d’ailleurs un ami de Salah Abdeslam, l’un des auteurs présumés de ces attaques, qui est toujours recherché. Le fugitif, dont le frère Brahim était l’un des kamikazes de Paris, fait l’objet d’un mandat d’arrêt international.

Dans un premier temps, le département de la sécurité genevois avait indiqué dans un communiqué que les suspects étaient recherchés « dans le cadre des investigations menées suite aux attentats de Paris ».

Évoquant une « formulation maladroite », la police fédérale a ensuite corrigé le tir, affirmant ne disposer d’aucune information les reliant directement à ces attentats. Elle a cependant fait état d’un possible « lien avec le terrorisme ».

La Suisse renforce les contrôles

À Genève et dans les régions environnantes, la sécurité a été renforcée autour des sites considérés comme sensibles, notamment sur les lieux de la trentaine d’organisations internationales qui siègent à Genève.

De nombreux gardes armés de fusils automatiques patrouillent notamment au siège européen des Nations unies, une mesure inhabituelle. Selon Le Matin, les autorités craignent d’ailleurs qu’une rencontre sur la Syrie qui doit y avoir lieu demain entre les délégations américaine et britannique ne soit ciblée par les terroristes.

Des policiers supplémentaires ont aussi été déployés dans les rues, à l’aéroport, à la gare, mais aussi dans les synagogues et autres lieux de rassemblement. Les médias suisses rapportent que la communauté juive de Genève a été invitée à la plus grande prudence.

Les autorités ont également accru la surveillance aux frontières.

Selon des médias français, les autorités françaises enverraient des renforts près de la frontière au cours des prochaines heures.

Après les sanglants attentats de Paris du 13 novembre, les très nombreux points de passage entre la France et la Suisse donnaient déjà lieu à des contrôles renforcés.

source





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Terrorisme : L’État islamique menace deux nouvelles villes américaines

    1. michel boissonneault

      je suis citoyen Canadien et je trouve la situation ridiculement drôle car l’absurde est que les Canadiens ont voter majoritaire Libéral qui est Pro-Muzz , qui est Pro-EI comme preuve le premier mars prochain le canada sur ordre de justin trudeau …les frappes contre EI en syrie se termine ….les stupides s’imaginent que l’état islamique n’attaquera pas le Canada …. malgré 2 attentats comme le parlement Canadien

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap