toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Prélèvement d’organes autorisé sur des captifs vivants selon une fatwa de l’État islamique


Prélèvement d’organes autorisé sur des captifs vivants selon une fatwa de l’État islamique

Des soldats américains ont découvert une fatwa donnant une justification religieuse à cette pratique

L’État islamique (EI) a autorisé le prélèvement d’organes dans une fatwa datée du 31 janvier 2015, ont découvert les forces spéciales américaines dans des documents récupérés lors d’un raid mené en Syrie, selon l’édition de vendredi du New York Times citant l’agence de presse Reuters.

Ce document indique qu’il est admis de prélever des organes sur un détenu non musulman ou un apostat dans le but de sauver la vie d’un Musulman, même si cette opération est fatale pour le captif qui la subit.

L’authenticité de cette fatwa n’a pas encore été attestée. Des responsables de l’administration américaine ont expliqué qu’elle se trouvait parmi des documents trouvés par les forces spéciales lors d’un raid mené en mai dernier dans l’est de la Syrie.

« La vie et les organes de l’apostat n’ont pas à être respectés et peuvent être impunément retirés », peut-on lire dans cette fatwa n°68 émanant de la « commission des recherches et des fatwas de l’Etat islamique ».

Ce document ne prouve pas que le trafic d’organes est autorisé mais il donne une justification présentée comme religieuse à une pratique dont le gouvernement irakien a accusé le groupe djihadiste. L’ambassadeur irakien aux Nations Unies, Mohamed Ali Alhakim, a annoncé que ce texte devrait être examiné par le Conseil de sécurité des Nations Unies comme preuve potentielle de la pratique du trafic d’organes par l’État islamique, afin de financer ses activités.

Des sources officielles américaines ont déclaré que les Etats-Unis ont déjà récupéré sept téraoctets de données stockées sur des disques durs, des clés USB, des CD, des DVD ou des documents imprimés lors de différents raids menés contre l’organisation terroriste.

C’est la première fois qu’un document éclairant sur le fonctionnement interne de l’organisation islamiste est rendu public, à l’exception des documents liés au trafic d’antiquités.

Source

Source

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Prélèvement d’organes autorisé sur des captifs vivants selon une fatwa de l’État islamique

    1. yoniii

      hi

      decidement les non muzz occidentaux y comprie les service de la rmée son d une nullité crasse…

      1) depius 1400ans la sharria dit clairement que les non muzz ne son pas considére come des etre huamin

      2) et que le genocide des non muzz et legale

      3) l islamofaschisem a deja exterminer genoicderf 80 millions d indhou etc

      deduction

      on peut faire subire les pire chose au non muzz
      en toute legalité selon la sharria

      par ailleur les muzz disent souvent  » nous somme des etre humain  » en parlant de eux biensur

      pourquoi cette distainction curieuse

      si de faite les non ne considerais pas l autre  » non muzz  » comme n etant pas des  » etre humain  »

      et si les muzz ne considére pas les non muzz comme des etre humain
      alors les muzz son de faite autoriser a leur faire subire les pire chose en toute legalité

      piont bare

      by

    2. Debout

      Pour ceux qui le sauraient pas encore (mais je pense que sur ce site, tout
      le monde le sait), ISLAMISME = NAZISME !!

      Pendant la 2ème Guerre Mondiale, sous la direction d’Himmler, et aussi
      notamment du « docteur » (!) Mengele, des expériences atroces furent faites
      dans les camps :

      « Les expériences pratiquées par les médecins nazis se sont déroulées hors des protocoles scientifiques et des codes déontologiques admis et reconnus par la communauté scientifique et médicale internationale. Elles exposaient les cobayes humains à des conditions cruelles voire barbares pour les plus extrêmes d’entre elles avec des apports scientifiques contestables voire inutiles ».

      Après la guerre, le code dit de Nuremberg allait encadrer les travaux mé
      dicaux sur l’Homme :
      Le « code de Nuremberg » est une liste de dix critères contenue dans le jugement du procès des médecins de Nuremberg (1946-1947).

      Je le disais ailleurs : il y a déjà le Tribunal International de la Haye, mais il
      faudra peut-être y inclure un jour y inclure une instance de jugement des criminels islamistes, y déférer ceux qui sont faits prisonniers, les juger sommairement et les exécuter ensuite.

      Pour toutes les victimes : RIP.

    3. c.i.a.

      C’est une normalité pour les muzz, la liste des horreurs de la charia est interminable et dire d’après les muzz, que c’est moi, qui ne connais rien à cette merde d’islam!!!
      Encore! une foie, je met au défi n’ impote quel muzz,  » modérés  »ou extrêmiste de me trouver quoi que ce soit de BONS dans l’islam?! BONNE CHANCE! ET JOYEUX NOËL à tous musulmans!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *