toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’Iran refuse de remplir ses obligations découlant de l’accord sur le nucléaire et exige que les États-Unis lèvent les sanctions d’abord


L’Iran refuse de remplir ses obligations découlant de l’accord sur le nucléaire et exige que les États-Unis lèvent les sanctions d’abord

A la dernière minute, l’Iran refuse de remplir ses obligations en vertu du JCPOA. Selon l’accord, c’est désormais au tour de l’Iran de respecter des obligations spécifiques, et une fois que l’AIEA confirmera que cela est chose faite, l’Occident prendra des mesures pour alléger ou suspendre certaines sanctions. [1]

Cependant, l’Iran exige à présent d’opérer un changement essentiel à l’accord : les États-Unis doivent lever d’abord les sanctions et alors seulement, l’Iran respectera ses obligations.

Lors d’une interview du 18 décembre 2015 au New Yorker, le ministre iranien des Affaires étrangères Javad Zarif a déclaré que certaines questions politiques doivent encore être résolues, allusion aux sanctions, avant que l’Iran ne respecte ses engagements. Il a ajouté que l’Iran « ne démantèle rien, mais désinstalle seulement certaines centrifugeuses et reconstruit le réacteur d’Arak ».

Extraits de l’interview : [2]

Où en est l’accord nucléaire iranien ? Quel est votre calendrier pour achever les étapes annoncées de démantèlement dans le cadre du programme ?

Zarif : Nous ne démantelons rien. Nous désinstallons certaines centrifugeuses et reconstruisons le réacteur d’Arak, le modernisons… [3] Les autres activités que nous devons mener à bien ne prendront pas plus de quelques jours, moins de deux semaines.

Y a-t-il une date prévue pour l’application [de l’accord] ?

Zarif : Eh bien, nous devons encore résoudre quelques problèmes politiques… L’autre partie a des obligations et nous devons nous assurer qu’elles seront respectées avant d’entamer l’étape finale de notre mise en œuvre… Ainsi, une fois celles-ci finalisées, nous entamerons les mesures concrètes à appliquer de notre côté. Donc, je ne parle pas de deux semaines à partir d’aujourd’hui. Je parle de deux semaines à compter du moment où nous résolvons toutes les difficultés.

Quels sont, selon l’Iran, les défis restants avant l’application [de l’accord] ?

Learn Hebrew online

Zarif : Je pense que le défi le plus important restant est cette mentalité à Washington selon laquelle les sanctions étaient un atout, et certaines personnes veulent même trouver un prétexte pour les maintenir ou une excuse pour les réintroduire. J’ignore s’ils ont regardé le rapport sur la façon dont les sanctions produisent effectivement exactement l’inverse de leur objectif.

Environ une trentaine de sénateurs ont écrit une lettre au président, l’appelant à ne pas lever les sanctions.

Zarif : Ils ne veulent pas que le président accepte le plan global d’action conjoint en premier lieu. Plus d’une trentaine de membres de notre parlement refusent que nous appliquions le JCPOA. Donc, je pense que nous sommes à égalité.

Notes :
[1] Voir MEMRI en français, L’Occident allègera-t-il les sanctions même si l’Iran ne remplit pas ses obligations découlant du JCPOA ?, 22 décembre 2015.

[2] Newyorker.com, le 18 décembre 2015.

[3] Tous les points de suspension figurent dans l’interview originale.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “L’Iran refuse de remplir ses obligations découlant de l’accord sur le nucléaire et exige que les États-Unis lèvent les sanctions d’abord

    1. Yehuda

      ils n’ont pas signe l’accord netani.yaou sait son copain obumba a fait un media show et aidé pour realiser l arnaque qui donne le nucleaire au mollar

    2. Aazam-zanganeh Fereidoun

      NOUS AVONS DEMANDEZ A BILDELBERG COMMISSION, POUR PARTICIPE A CET RÉUNION POUR LE CHANGEMENT DE REGIME EN IRAN, VOUS CONSTATE LA DEMANDE EN ANNEXE
      Centre Iranien des Droits de l’Homme
      Case Postale 352
      1211 GENEVE 19 – SUISSE Genève, le 1er décembre 2015

      Commission de Bildenberg

      Concerne : changement de régime en Iran

      Mesdames, Messieurs,
      Je vous informe qu’il n’est pas nécessaire de vous énumérer que la préparation du « complot »politico-économique dans les années 1971 et réalisé depuis 1979, jusqu’à ce jour, a coûté la vie à plus de 8 millions d’êtres humains, dont 2 millions, concernent l’Iran et des millions de réfugiés du Moyen-Orient.
      Comme vous le savez pertinemment, la mise en place d’un régime fasciste religieux par l’intermédiaire d’un individu nommé Khomeiny, a fini par mettre à feu et à sang tout le Moyen-Orient.
      Je ne veux pas porter l’accusation contre les acteurs de ces évènements qui sont des personnalités politiques aux Etats-Unis, en Europe ou ailleurs, mais il me semble qu’il est temps avant d’arriver à l’échéance des 40 ans de ce « complot » de 2019, de nous permettre de faire un changement de régime en Iran.
      Les points forts pour un pays en destruction et faillite sont :
      • Changement de la constitution pour un régime laïque, démocratique et nationaliste persan
      • Liberté totale pour toutes les religions et reconstruction de tous les temples, églises et synagogues
      • Reconstruction de toute l’infrastructure industrielle, bancaire et agricole
      • Liberté totale pour des médias et ouverture des prisons pour libérer les intellectuels, journalistes, étudiants et la majorité des femmes
      • Reconstruction des instances juridiques avec la collaboration des droits français et suisses
      • Liberté totale pour des croyances – soufisme – maçonnique – et autres…
      • Suppression des polices secrètes et réformes fondamentales de l’armée et annulation de divers groupements paramilitaires, religieux et kamikazes
      • Renforcement des pouvoirs syndicaux
      • Transformation des mosquées ou des places de civisme et des cours politiques
      • Réforme dans tous les secteurs d’éducation et universités
      • Reconstruction de diverses activités culturelles, cinématographiques, etc.
      • Reconstruction d’infrastructures pétrolières et d’autres industries, ainsi que les négociations pour l’exportation du pétrole et du gaz avec diverses compagnies mondiales
      • Réforme fondamentale de la justice et des droits de l’homme bafouée par 37 ans de dictature religieuse et des millions de victimes
      • Reconnaissance et bonnes relations avec tous les pays du Golfe et des Etats-Unis
      • Reconnaissance de l’Etat d’Israël
      • Liberté totale pour toutes les religions, y compris, Bahai, Juive, Chrétienne et autres…
      • Reconnaissance officielle de la religion Zoroastrienne de la Perse Antique.
      Les responsables politiques et leurs collaborateurs qui ont détruit l’Iran seront traduits devant les Tribunaux Nationaux Iraniens, y compris le Tribunal Pénal International, (TPI)pour des crimes et destruction de 37 ans de terrorisme en Iran.
      Nous souhaitons participer à votre réunion en 2016 ou 2017 représenté par notre délégué du Centre Iranien des Droits de l’Homme à Genève.
      Nous espérons que notre revendication sera prise en considération et dans l’attente, nous vous prions d’agréer, Mesdames, Messieurs, l’expression de nos respectueuses salutations.

      Le Président

      Fereidoun Aazam-Zanganeh

    3. Maguid

      Vous êtes bien bon, Cher Monsieur Gilles Pratte. C’était à prévoir, peut-être, pour certains, mais, pas pour Sidi Houssein Obama. Vous ne m’enlèverez pas de l’esprit que, non seulement, il le savait, mais encore qu’ils le souhaitait

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *