toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le chef de l’armée suisse appelle à s’armer pour faire face au terrorisme islamiste


Le chef de l’armée suisse appelle à s’armer pour faire face au terrorisme islamiste

L’ancien chef de corps, promu à la tête de l’armée suisse en 2009, a tiré la sonnette d’alarme concernant l’aggravation des déséquilibres sociaux, de la menace terroriste et des risques liés aux flux migratoires.

Commentant pour la première fois la situation depuis les attentats du 13 novembre, André Blattmann a dénoncé une «explosion de l’insécurité durant ces deux dernières années», en parallèle d’une réduction du budget de la défense. «Même si nous n’avons pas encore été directement touchés par les événements de la guerre dans le monde d’aujourd’hui, nous pouvons déjà en ressentir les effets», a-t-il affirmé.

Le haut-gradé militaire a déclaré : «la menace terroriste augmente, les guerres hybrides sont de plus en plus fréquentes, les perspectives économiques s’obscurcissent, et les flux migratoires causés par ces guerres et problèmes économiques ont déjà pris une proportion insoupçonnée, aggravant la concurrence sur le marché du travail».
Pour le chef de l’armée suisse, «le mélange est de plus en plus explosif» et «les fondements de la prospérité sont une fois encore remis en question». Selon lui, la situation n’est pas sans rappeler les années de l’entre-deux-guerres, et les citoyens suisses doivent s’armer pour faire face aux défis qui les attendent.

Ces commentaires ont été vivement critiqués par les politiques de gauche et les Verts dans le pays, notamment Beat Flach qui a affirmé que ces déclarations étaient «exagérées» et que «tout va bien dans le pays».

André Blattmann a été à l’initiative de plusieurs exercices préparant la Suisse à réagir à diverses menaces, dont l’un imaginait la sécession d’un territoire français, qui déciderait de s’attaquer à son voisin. Dans une interview donnée l’année dernière, le chef de l’armée a affirmé stocker chez lui plusieurs dizaines de pack d’eau minérale ainsi que des réserves de nourriture afin de faire face en cas de catastrophe naturelle ou de crise humanitaire liée à des troubles.

source





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Le chef de l’armée suisse appelle à s’armer pour faire face au terrorisme islamiste

    1. sarah

      La Suisse a ses banques et elle n’a pas vesoin d’armée. Elle n’à qu’à cacher l’argent de l’EI comme elle le faisait avec l’argent des nazis en 194O et elle ser

    2. sarah

      La Suisse a ses banques et elle n’a pas besoin d’armée. Elle n’à qu’à cacher l’argent de l’EI comme elle le faisait avec l’argent des nazis en 194O et elle sera tranquille. Lol.

    3. michel boissonneault

      il est un vrai patriote qui aime son pays , il a le courage de dire et prévenir la menace éminente islamique ….. et oui Sarah la suisse était complice des nazies tout comme la suède , l’Espagne , le Portugal incluant pétain avec ses fonctionnaires pro-nazi même il y avait eu des français volontaire dans l’armée allemande qui ont combattu en Russie ….. de mémoire c’était le régiment Charlemagne
      les ennemies du passé sont maintenant tous unie contre l’islam

    4. ppp.משה ז

      La Corse, la Suisse, les pays de l’ex-bloc de l’Est, les populations de l’ensemble des pays européens, mais qui sont ces traîtres qui tentent de nazifier le continent ?

      Peut être ces socialistes qui attendent de faire alliance avec le fn ???

    5. ERIC

      Sarah, la Suisse n’a as été irréprochable pendant la seconde guerre, mais ce sont plusieurs dizaines de milliers de réfugiés – juifs en particulier – qui y ont trouvé asile. La Suisse a protégée son indépendance alors même que les nazis semblaient devoir l’emporter. Peu de gens savent que les forces aériennes suisses ont battues l’aviation nazie alors que la France était en train d’être envahie et que Goering pensait que son armée de l’air ne ferait qu’une bouchée des suisses: au bout de quelques jours de combat, il a changé d’avis! Et quand une délégation nazie a clairement menacée la Suisse d’invasion si elle continuait à refuser le passage des troupes allemandes, le général commandant des forces suisses a sobrement répliqué « essayez… »

    6. ppp.משה ז

      Eric, exemple démocratie, alors que barak-hussein fustige les non-musulmans aux USA de posséder des armes, chaque soldat suisse garde son arme de combat dans sa maison avec des munitions !

      Alors qu’en France, seuls les ennemis de la nation possèdes des ak47 !

      Le gouvernement a essayé de faire croire à sa population qu’il n’y que quelques milliers d’ak47 dans les banlieues françaises alors qu’il y en a certainement plus d’un million, voir 2 !

      En fait en France, contrairement à la Suisse, ce sont les envahisseurs qui sont armés !

    7. ERIC

      PPP, j’espère qu’il n’y a pas un million d’armes en de mauvaises mains, car le dixième serait suffisant pour semer le chaos. D’autant que les mystérieuses affaires de vols de drones au-dessus des centrales, du vol d’explosifs à Miramas et des attaques contres les citernes près de Marseille ne sont toujours pas résolues ; je crains donc que ne se prépare quelque chose de grande ampleur. Peut-être devrions-nous écouter ce militaire helvète?

    8. Patrice Monod

      Sarah. Ce n’est pas la Suisse mais bien une élite haut plaçée et les banques seules qui ont trafiqué avec les nazis. Le peuple ignorait tout. Et la propagande pro-nazie en Suisse était menée par des gens détestés comme Pilet-Gaulaz par exemple.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *