toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Goldnadel : un front républicain contre «l’islamo-gauchisme ?»


Goldnadel : un front républicain contre «l’islamo-gauchisme ?»

C’était mon premier article dans le Figaro. Presque trois décennies. Il s’agissait d’une sorte d’adresse à ma communauté d’origine dont l’organe prétendument représentatif avait réagi avec alacrité aux déclarations de l’ancien président Giscard d’Estaing, selon qui les Français considéraient désormais l’immigration excessive comme une invasion. J’incitais le judaïsme organisé à la réflexion.

J’écrivais notamment que «les responsables juifs ne devaient pas se montrer d’un réalisme d’acier s’agissant d’Israël et d’un angélisme de plume s’agissant de la France».

Comprendre la nécessité pour l’État juif de défendre fermement ses frontières et de se prévenir démographiquement d’un mortel «droit au retour» des Arabes de Palestine mais accepter de voir celles de la France ouvertes à tous les vents, sans craindre pour sa sécurité ou son identité.

Je confessais, en tant que fils d’immigrés, ne me sentir aucune solidarité naturelle avec un ouvrier islamiste de chez Talbot.

Enfin, je prévenais du leurre mortel, de ne monter la garde avec une vigilance obsessionnelle qu’en scrutant jour et nuit la seule ligne de front National au risque d’être pris à revers par l’immense armée islamo -gauchiste.

J’expliquais que la bête immonde avait toujours su faire peau neuve pour tromper son pauvre monde.

Le président du Crif de l’époque me tança amicalement, avec ce brin de condescendance, qui affectait à l’époque les gens de gauche qui croyaient incarner l’intelligence et la générosité.

Les 30 années qui viennent de s’écouler ne m’ont, hélas, pas cruellement démenti, et la communauté nationale-juive comprise-a depuis largement pris la mesure de la bêtise xénophile et de la vanité de la démagogie gauchisante qui auront par leur terrorisme intellectuel permanent favorisé le terrorisme criminel.

Voilà pourquoi, après Ilan Halimi, après Merah, après Nemmouche, après l’hyper-casher, après le vendredi 13 novembre, lire encore sous la plume du président du CRIF un appel à voter contre le seul FN «populiste», sans la moindre référence aux dangers de l’extrême gauche populiste, m’aura plongé dans un état d’hébétude sidérée.





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Goldnadel : un front républicain contre «l’islamo-gauchisme ?»

    1. YEHOUDA

      a tous mes frères qui sont encore sous le joug de ce syndrome !
      cap sur youtube ! le son a fond les manettes !!!!!!!!!
      SHMOOLIK – EN HAUT DES CIMES (LIVE)

    2. bentata

      Aujourd’hui en France c’est sous la gauche en totalité anti sioniste et donc antisémite que l’on assassine les juifs .Comment des représentants de la communauté juive peuvent ils sciemment appeler à voter pour cette peste rose,rouge et verte en ne réservant son courroux qu’au FN . C’est se rendre complice de ces meurtres favorisés par la bien pensance de cette gauche et des médias . Il est temps de ne plus se tromper d’ennemis .Aujourd’hui l’ennemi c’est la gauche ,pas le FN .

    3. TRUDELLE Jean-Claude

      Je lis toujours avec délices notre ami – je suis membre de FRANCE ISRAEL qu’il préside- qui a eu raison, parce qu’il suffit de lire les signes des collusions, compromissions pour en déduire l’exact pronostic de ce qui allait suivre et que nous vivons à notre âme défendant. J’ai toujours dénoncé l’inertie de l’U.M.P. qui se refusait à une alliance, dans les urnes, avec le F.N. et restait sans voix face à la collusion P.S./ extrême gauche antisémite : est-il moralement plus condamnable d’accueillir les votes de citoyens qui ne sont ni des fachos ni des antisémites que de solliciter sans honte ceux des extrémistes de gauche vilonets, intolérants et au total proches du fascisme

    4. Alauda

      « Un front », cela sonne extrêmes qui se rejoignent, FDG/FN, qui luttent front contre front, comme les bêtes à cornes. Il faudrait trouver autre chose. Une alliance patriote, sans connotation nationaliste.

    5. Labadie

      S’il n’y avait que deux mots à retenir de l’excellente intervention de GWG, ce serait que nous avons besoin d’une « gauche responsable ». Je ne suis pas de ce bord mais ce serait tellement nécessaire ! Les échanges pourraient enfin permettre un cheminement de réflexion raisonnable à tous les écervelés qui s’agitent dans la sphère communicante, qu’il s’agisse du CRIF ou de toute autre entité censée représenter une communauté fut-elle juive, chrétienne, agnostique, laïque ou autre, sans parler des inévitables « journalistes ». On peut toujours rêver, hélas !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap