toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Des laboratoires turcs fabriquent de l’héroïne pour l’Etat islamique destinée à être vendue en Europe


Des laboratoires turcs fabriquent de l’héroïne pour l’Etat islamique destinée à être vendue en Europe

Des laboratoires turcs travaillent pour l’État islamique en raffinant de l’opium en héroïne de haute qualité pour être vendue dans les rues européennes, selon les révélations explosives faites par le chef du département anti-drogue de Russie.

Moscou, Viktor Ivanov a déclaré aux journalistes qu’il a trouvé des preuves concluantes que les laboratoires de médicaments turcs aident le groupe Etat islamique.

La Russie a constamment accusé la Turquie et son président Recep Erdogan d’aider et de financer l’Etat islamique dans les derniers mois.

Les relations entre Moscou et Ankara sont gelées à la suite de l’attentat contre un avion de chasse russe sur la Syrie, que Vladimir Poutine a comparé à un acte de guerre.

Les dernières révélations sont censés être fondées sur les résultats d’une enquête sur le trafic de drogue menée par les enquêteurs russes et afghans.

M. Ivanov a déclaré lors d’une réunion du comité anti-drogue à Moscou: « La cargaison a voyagé à travers Badakhshan-Doshi-Bamiyan-Herat, puis encore à travers l’Iran et la Turquie, où l’opium a été traitée dans des laboratoires bien équipés … en héroïne de haute qualité, et était doit être envoyé en l’Europe et en Russie.« 

« La flambée des combattants de Daesh correspond à l’augmentation annuelle du trafic de drogue dans le Moyen-Orient, ce qui est confirmé par le nombre croissant de saisies d’héroïne dans la région.« 

L’opération aurait débuté mi-Décembre et a été conçue pour palier aux itinéraires fermés du trafic d’héroïne à destination de la Russie et de l’Europe.

La police a arrêté un camion afghan voyageant vers la Turquie qui transportait 600 kg d’opium destinés aux laboratoires turcs, où il serait transformé en héroïne aux fins d’être vendue dans les rues de Grande-Bretagne.

Selon les enquêteurs du FKSN (Service fédéral de contrôle des drogues), l’Etat islamique aurait utilisé le trafic de drogue quatre fois plus que l’année dernière. Les terroristes pourraient de plus en plus se tourner vers la vente de stupéfiants pour palier aux pertes de profits dues aux frappes aériennes qui détruisent de plus en plus les champs pétrolifères sous leur contrôle.

Un rapport d’un think tank indépendant a calculé que le Califat des djihadistes a diminué de 14 % cette année en raison de frappes aériennes et des gains importants par les forces kurdes.

© Moshé Anielewicz pour Europe Israël News







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Des laboratoires turcs fabriquent de l’héroïne pour l’Etat islamique destinée à être vendue en Europe

    1. Laurence

      les pays arabes sont vraiment pas recommendable
      ils ont toutes les tares pour détruire le monde
      et l’europe traite avec ça !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap