toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Attentats de Paris: Un journaliste jordanien « Les valeurs républicaines françaises ne s’appliquent pas au monde musulman »


Attentats de Paris: Un journaliste jordanien « Les valeurs républicaines françaises ne s’appliquent pas au monde musulman »

Abd Al-Hadi Al-Majali Raji, chroniqueur pour le quotidien jordanien Al-Rai, a répondu dans un article au discours du président français François Hollande du 27 novembre 2015, prononcé à la mémoire des victimes des attentats de Paris.

Al-Majali écrit que la France et l’Occident usent de deux poids et de deux mesures, puisque les valeurs de la République française, qu’Hollande défend sans relâche dans ses discours, ne seraient pas respectées face à la communauté musulmane. 

Extraits : [1]

Avant-hier, le président français a prononcé un discours important, dans lequel il a parlé de la vie et des valeurs de la République [française], de la musique et du bonheur, et des meurtriers qui ont essayé de dévoyer la religion – tout en soulignant que la France ne serait pas vaincue. Il a également noté que la détermination du peuple français à continuer de vivre et de profiter [de la vie] perdurera, et redoublera même, tout en dressant la liste des valeurs de la République.

Président Hollande, [le terrorisme] qui a frappé la France est un crime vil et méprisable, et [ses auteurs] sont des animaux et des loups sauvages, qui non seulement ont perturbé la vie des gens, mais ont également déformé et détourné la religion, et ont ôté des vies.

Mais je demande, Monsieur le Président, où étaient les valeurs de la République lorsque les bombes pleuvaient sur Sarajevo au début des années 1990, quand les Serbes l’assiégeaient et commettaient toutes sortes de crimes ?

L’Europe est restée silencieuse face ces visions d’horreur, et [plus tard] les assassins ont été traduits en justice devant la Cour pénale internationale, vêtus de costumes élégants et de cravates italiennes, ont eu l’occasion d’apparaître dans les médias, et de nombreux Serbes ont été autorisés à brandir leurs portraits et à les présenter comme des héros.

Où étaient vos valeurs républicaines quand une force des marines [américaines] a capturé Saddam Hussein, quand le monde s’est montré clément et a autorisé de le juger dans une base militaire américaine ? Pourquoi les assassins serbes ont-ils été jugés à La Haye, vêtus de costumes élégants, [autorisés à] se défendre et traités avec dignité, alors qu’un président arabe a été exécuté au son d’appels d’encouragements communautaires [chiites] et dans le silence honteux du monde ? Pourquoi les valeurs républicaines n’ont-elles pas été respectées alors ? Pourquoi Saddam Hussein n’a-t-il pas été traduit en justice devant le tribunal de La Haye, comme les dirigeants serbes ?

Où sont les valeurs qui ont révélé la honte de la coalition [internationale qui opérait] en Libye [en 2011] ? Selon des informations, ce sont des avions européens et américains qui ont localisé [Mouammar] Kadhafi et conduit les [rebelles libyens] jusqu’à lui. Ils ont permis aux médias et aux chaînes télévisées de le montrer tout nu et de montrer son corps maltraité. Pire encore : son corps a même été montré étendu dans une ville libyenne devant une foule de gens, [dont des] enfants, après avoir été maltraité de la plus vile manière. Où étaient les valeurs [républicaines] alors ?

Pourquoi Kadhafi n’a-t-il pas été traduit en justice devant le tribunal de La Haye ? Ou bien les dirigeants européens, en tant qu’Européens, méritent-ils d’être traités avec dignité, tandis que les dirigeants arabes sont emprisonnés ou massacrés, et que des photos violant leur honneur sont montrées [dans les médias] ? Sont-ce là les valeurs européennes de tolérance ?

Président Hollande, et qu’en est-il de [Yasser] Arafat, décédé dans l’un de vos hôpitaux français et dont nous ignorons les circonstances de la mort [?] Avant sa mort, son lieu de résidence [Ramallah] était assiégé et l’électricité et l’approvisionnement en eau coupés. Ils voulaient le tuer et ils ont violé tous les accords. Plus tard, ils lui ont permis d’effectuer son dernier voyage [à l’étranger] pour rencontrer son créateur… Où sont les valeurs de la République qui, à ce jour, [ne vous ont pas poussés] à nous révéler la raison de la mort d’Arafat ?

Comment se fait-il que les dirigeants arabes sont tués, jugés et assiégés par les moyens les plus méprisables, alors que les dirigeants serbes ont été traités par l’Europe avec compassion et humanité…? Où sont les valeurs républicaines ? Où sont-elles ?

Et aujourd’hui, [le président syrien] Bachar Al-Assad doit-il subir le même sort que Kadhafi et que Saddam ? Sera-t-il assiégé dans son palais et tué par [Jabhat] Al-Nosra ou par Jaish Al-Sham ? Est-ce là ce que requièrent les valeurs de la République et l’époque actuelle en Europe ?

Depuis les 60 dernières années, l’Europe se répand en excuses face à Israël pour l’Holocauste, rampant devant lui, lui versant des [dédommagements] et baissant honteusement la tête devant les dirigeants israéliens. Nous avons eu 1 000 Holocaustes. L’EI n’a pas laissé un seul enfant irakien indemne. Il a décapité et brûlé [les gens et les lieux]. En Syrie, la mort est vaine ; [des méthodes] encore pires que la crémation ont été utilisées : les gens là-bas sont enterrés vivants…

En Libye, le sang brille d’un rouge aussi vif que le soleil ardent qui se lève sur Benghazi. Dans une Egypte perplexe, les soldats sont devenus une cible et les massacrer est devenu un devoir religieux. Des cheikhs ont émis des fatwas à cet  effet. Pourtant, personne ne présente d’excuses pour l’effusion de notre sang ni ne demande pardon. Ils ne présentent leurs excuses [qu’à] Israël, et même quand Israël nous massacre, ils s’excusent encore.

Monsieur, depuis que vous êtes devenu président de France, dans tous vos discours, vous ne parlez de rien d’autre que des valeurs de la République. Qu’en est-il de notre sang ? Qu’en est-il de nos têtes, de notre vie et de notre bonheur ? Ou peut-être ces valeurs ne s’appliquent-elles pas à nous ? Ces questions me tuent, me massacrent, et j’ignore comment finir [mon article]. Mais le sang arabe répandu partout termine mon article [pour moi]. Vive les valeurs !

Notes :
[1] Al-Rai (Jordanie), 1er décembre 2015.

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Attentats de Paris: Un journaliste jordanien « Les valeurs républicaines françaises ne s’appliquent pas au monde musulman »

    1. capucine

      Les valeurs républicaines françaises ne s’appliquent pas au monde musulman !
      c’est bien dommage que ça ne leur conviennent pas aux musulmans , il n’y a qu’ eux d’ailleurs qui sont toujours en train de se plaindre à cause de leur religion
      qui passe avant tout , ils ne vivent pour ça , ne respirent que pour ça !!
      et ils nous emmerdent rien que pour ça !! alors stop ça suffit …..
      les français ont des valeurs et des coutumes qu’il ne faut pas changer à cause d’eux !!

    2. Jean-François Duhamel

      Monsieur le journaliste jordanien:
      Lorsque quelqu’un dit que les valeurs d’un pays ne s’applique pas à lui ou à ses congénères, ce quelqu’un ou ses congénères n’a rien à faire dans ce pays en question et encore moins à remettre en question ces valeurs.
      La France ne doit plus avoir à se préoccuper des autres, sinon d’abord de ses propres problèmes, parce que charité bien ordonnée commence par soi-même.
      Le peuple Français choisit lui même sa destinée, on a une grosse lessive à faire chez nous et on la fera. Les islamistes n’ont rien à dire sinon que demander d’où ils peuvent prendre l’avion pour quitter la France au plus vite.

    3. Pinhas

      Donc cela signifie que les musulmans ont leurs propres lois ?

      Que ces musulmans pissent sur la France et sa culture .

      Que ces musulmans se croient au dessus de tous .

      Har ! ze zont des nazis , voila la vrai raison .

    4. Armand Maruani

      Qu’il aille dans son gourbi avec ses morues voilées et qu’il ne nous fasse pas chier .

      On est heureux comme on est et apparemment vous êtes des millions à vouloir venir chez nous .

      Où est l’erreur ?

    5. Rony d'Alger

      Il faut dire, et répéter qu’arafat n’est pas mort empoisonné comme l’ont attesté des collèges d’experts, des professeurs de médecine, mais compte tenu du secret médical il est impossible à ces médecins de révéler la cause exacte de la mort du chef de l’ATAR ( Autorité Terroriste Arabe de Ramallah ). Connaissant ses mœurs et ses rapports sexuels fréquents avec des hommes de son entourage, comme l’ont attesté des chefs de services secrets des ex-pays communistes de l’Est, il est manifeste qu’il est mort du sida.

    6. Roland

      Quand ils palpent les « Valeurs » des allocations sociales, ils respectent les « Valeurs » pourtant. La situation devient de plus en plus tendue, Pour ma part, 8 ans de vacances d’hiver à Hammamet Yasmine, puis vu la dégradation: 2 ans à Agadir. Fin d’année 2015, vacances d’hiver en Espagne. Plus 1 Euros pour ces gens ils deviennent de plus en plus avide de plumer le mécréant. Ils élèverons des biquettes dans leurs hôtels vides.

    7. Jean-François Duhamel

      Bien pour ça que l’on doit faire en sorte de leur couper les allocations. Il faut frapper là où ça fait mal. qu’ils n’aie plus envie de rester dans un pays qui n’a pas de « valeurs » pour eux.
      @Roland
      Et encore, ils seraient capables de prendre leurs biquettes en otage pour forcer les pseudo intellectuels de gauche à leur verser des rançons.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap