toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Vivre sous la menace terroriste quotidienne : Apprendre de l’exemple israélien


Vivre sous la menace terroriste quotidienne : Apprendre de l’exemple israélien

Conséquence des massacres du 13 novembre, les Français vont devoir s’adapter au péril. Comme en Israël, dont les habitants ont appris à gérer le danger permanent qui les menace.

«Nous allons vivre longtemps avec cette menace.» En plantant ce sévère décor, Manuel Valls a demandé à la nation de se préparer à d’autres tragédies ou, au moins, à supporter une ombre mortifère, une tension permanente pour une longue durée.

Dans Paris, les premiers jours après les massacres ont été marqués par un changement brutal d’atmosphère, mélange de crainte et de prudence. Les transports en commun, notamment le métro, ont vu leur affluence s’amoindrir, les restaurateurs déplorent moins de consommateurs et les grands magasins moins de clients. La vague d’attentats de 1995, liée à la guerre civile algérienne, dont le bilan s’était élevé à 8 morts et 200 blessés, avait déjà provoqué ce genre de réaction: salles de cinéma désertées, restaurants …

Quel est le pays qui a la plus grande expérience sur son sol des actes terroristes et des plus sanguinaires ? La réponse est  sans conteste : Israël.

Israël devient l’exemple de sécurité numéro un, du savoir faire pour protéger ses citoyens de la principale menace de ce siècle : le terrorisme islamiste.

Israël est reconnu pour son haut niveau technologique dans tous les domaines: sciences, innovations, High Tech, économie, agriculture, médecine, armement…

Israël est aussi reconnu pour ses compétences en matière sécuritaire: de nombreux Etats ou sociétés privées font appel aux services de sécurité israéliens.

Depuis qu’a commencé, début octobre, la vague d’agressions islamistes au couteau, les armes ont fait leur apparition. Ce fut d’abord des militaires en faction. Puis les soldats disparurent, déployés ailleurs, aux entrées des quartiers arabes. Des gardes privés prirent le relais. Et voilà que des pères de famille accompagnent femme et enfants, fusil automatique à la main ou en bandoulière.

Au cours de ces semaines marquées par des attaques quotidiennes à l’arme blanche dans le pays, les Israéliens ont fait comme d’habitude. Ils ont rehaussé leur plan Vigipirate intime : changé les parcours, évité les lieux publics, privilégié les livraisons de nourriture, surveillé les passagers dans les bus. C’est mille petites précautions. Tel ce diplomate israélien qui quitte le ministère plus tôt pour conduire sa fille à un rendez-vous.

En Israël, chacun participe à la surveillance, chacun se sent impliqué et solidaire.

Dès qu’un terroriste islamiste tente de tuer quelqu’un, c’est soit un policier, soit un militaire, soit un simple citoyen qui tente de le maitriser, voire de l’abattre selon la dangerosité.

Il est vrai que presque chaque israélien, femme ou homme, accomplit un service militaire puis des périodes de réserves régulières.

A présent ce sont les français qui se tournent vers Israël, afin d’apprendre aussi vite que possible comment se protéger, comment acquérir les bons réflexes, les bons comportements face à la barbarie islamiste de cet ennemi commun.

En Israël, les services de sécurité se trouvent à l’entrée de chaque centre commercial, de chaque cinéma, de chaque salle de spectacle. Les sacs sont ouverts, les vigiles sont armés et sont équipés de détecteur de métaux. La population coopère de bon gré à ces contrôles.

C’est ce que vont devoir apprendre les français.

Déjà le RAID s’est inspiré des méthodes israéliennes pour renforcer sa compétence en matière d’intervention.

La France devrait s’inspirer du modèle sécuritaire israélien qui a su mettre fin à la vague d’attentats kamikazes du début des années 2000. Si l’on compte encore quelques attaques difficilement prévisibles au couteau ou à la voiture bélier d’individus isolés, Israël a su mettre fin au terrorisme organisé qui envoyait des kamikazes se faire sauter dans les boites de nuit ou les bus.

Le renseignement est essentiel dans la lutte contre le terrorisme islamiste, mais il ne suffit pas comme on le constate amèrement en constatant que pratiquement tous les islamistes étaient fichés « S ». Il est nécessaire de prendre les devants avant que le terroriste ne commette des attentats comme le font les Israéliens en perquisitionnant, en arrêtant, en auditionnant les éventuels candidats au terrorisme.

C’est ainsi qu’on démantèle des cellules terroriste avant qu’elles ne commettent des attentats sanglants.

Il est intéressant de noter que la France a également adopté le principe des représailles israéliens en frappant massivement des positions de Daesh à Raqqa le lendemain des attentats du 13 novembre…

Cette fois nul ne pensera ni n’écrira que la riposte française est « disproportionnée » comme l’on qualifie habituellement toute riposte israélienne sur les positions du Hamas…

Si la France doit s’inspirer du modèle israélien, elle devra revoir sa copie en matière diplomatique pour ne plus toujours stigmatiser Israël dans sa lutte contre le terrorisme islamiste palestinien…

© Sandra Wildenstein pour Europe Israël News





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Vivre sous la menace terroriste quotidienne : Apprendre de l’exemple israélien

    1. Jacques

      Il y a beaucoup de chemin avant de réussir à faire comme Israël en France !

      D’abord notre justice est beaucoup trop laxiste !

      Ensuite il faut que nos forces de l’ordre soient beaucoup plus respectées par les Français eux-mêmes, et qu’elles ne soient plus traînées dans la boue, voire au tribunal dès qu’un délinquant se casse un ongle !
      Elles doivent être armées, avoir le feu vert pour abattre tout terroriste identifié comme tel, et pas être obligé de faire dix sommations avant de lui envoyer du gaz lacrymogène, laps de temps pendant lequel les flics peuvent se faite « kalasher » vint cinq fois !

      Il faudrait aussi que les gauchistes de tout poil, qui détestent notre pays et s’arrangent toujours pour excuser les voyous et autres assassins islamistes de tous leurs crimes, et donc pour les encourager, aient moins de pouvoir dans ce pays, à commencer par au sein des médias. Et là, y’a du boulot… beaucoup de boulot. Pas un hasard si la France fut divisée comme jamais entre 39 et 45. La racaille pullule dans les sphères politiques et médiatiques, sans doute beaucoup plus qu’en Israël.

      Bref, on est très loin du compte, ou pour le dire autrement, notre handicap est de dix kilomètres dans une course de cinq kilomètres !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap