toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Suisse: une initiative populaire exige de fermer la frontière suisse


Suisse: une initiative populaire exige de fermer la frontière suisse

Les Jeunes UDC et les souverainistes veulent rétablir un contrôle complet des allées et venues sur le territoire.

L’initiative qui tombe à pic. Alors que l’Autriche, après l’Allemagne et la Slovaquie, annonçait lundi vouloir rétablir les contrôles à ses frontières, une nouvelle initiative populaire propose que la Suisse fasse de même. Les autorités doivent «protéger les frontières de manière autonome et poursuivre des contrôles frontaliers systématiques», réclame le texte présenté hier à Berne.

L’initiative est portée par l’Action pour une Suisse indépendante et neutre (ASIN), les Jeunes UDC et l’association «Sicherheit für alle!» fondée par l’ancien conseiller national UDC Ulrich Schlüer. Le MCG et la Lega tessinoise la soutiennent également.

«Le timing est idéal, même les pays européens se rendent enfin compte qu’il est dangereux de laisser les frontières ouvertes», se félicite le conseiller national Luzi Stamm (UDC/AG), vice-président de l’ASIN. Et d’ajouter: «Si les pays voisins ferment leurs frontières, les migrants essaieront de venir en Suisse, c’est pourquoi nous n’avons plus le choix

«Schengen s’effondre»

Les initiants ne croient pas que les Accords de Schengen et Dublin soient adéquats pour résoudre la crise actuelle des migrations. «Schengen est un accord de beau temps, il y a dix ans que je le dis et voici qu’il s’effondre», lançait hier Oskar Freysinger (UDC/VS) sur Twitter.

De son côté, le groupe UDC réclame une session spéciale sur la sécurité aux frontières. Dans une lettre envoyée au Conseil fédéral, le parti demande que la frontière soit «immédiatement sécurisée par les corps de gardes-frontière», assistés de l’armée. Tant l’initiative que les demandes du groupe UDC sont vivement rejetées par les autres partis.

«L’UDC mélange tout, cette initiative est ridicule, tonne Christophe Darbellay, président du PDC suisse. L’Allemagne et les autres pays rétablissent un contrôle provisoire aux frontières: c’est une disposition prévue par les Accords de Schengen en cas de situation exceptionnelle. Cela n’a rien à voir avec le fait de s’isoler et de l’inscrire dans la Constitution.»

Isabelle Moret (PLR/VD) ironise: «L’UDC veut mettre des soldats tous les dix mètres le long de la frontière? Je leur souhaite bon courage! dit la Vaudoise. Schengen et Dublin sont les seules réponses possibles à cette crise.» Luzi Stamm persiste: «On mettra tout le personnel qu’il faudra, cela coûtera toujours moins cher que des dizaines de milliers de requérants d’asile!»

Cesla Amarelle (PS/VD) se déclare «sidérée que l’UDC est à ce point incapable de saisir l’importance de ces accords. Schengen permet de poursuivre les criminels dans toute l’Europe.» Le sénateur Robert Cramer (Verts/GE) rappelle que «sans ces accords, la Suisse deviendrait un sanctuaire pour les mafias. Ceux qui veulent les dénoncer deviendraient sans le vouloir des complices d’activités criminelles.»

Interrogée hier à Bruxelles sur la réintroduction de contrôles aux frontières suisses, la présidente de la Confédération, Simonetta Sommaruga, a réaffirmé que ce point n’est pas à l’ordre du jour du Conseil fédéral: «La Suisse n’est pas dans une situation exceptionnelle.» (24 heures)

source: 2’suisse





Journaliste pigiste Franco-israelien, titulaire d'un master d'histoire du Moyen-Orient à l'université de Jérusalem



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Suisse: une initiative populaire exige de fermer la frontière suisse

    1. yoniii

      hi

      la gauche , la droite siucidaire , capitularde , s auto siucidant , s auto converissant a la religioàn de leur nouveau maitre muzz

      et les patriotes ..
      le clivage ce situe entre c est deux la

      ceux qui accepte leur aneantissment

      et ceux qui combatte cet aneantissment civlisationel

      bruno betlheim

      a demontré que la dhimmitude comment par les elite , une partie de l etat , une partie de la pupolation de souche

      l occident doit conté que sur les patriotes

      a condition qu ils prennent les arme pour etre en meure de vritblement dicté leur volonté

      byi

    2. Pinhas

      Il serait temps !!

      Que toute l’Europe ferme ses frontières et reprenne les contrôles .

      Fini la passoire à terroristes .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap