toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Moi arabe libanais : « Pourquoi je ne soutiens pas la cause palestinienne »


Moi arabe libanais : « Pourquoi je ne soutiens pas la cause palestinienne »

1eIggFOm

Fred Maroun est un canadien d’origine arabe libanais, qui a vécus au Liban jusqu’en 1984 et qui a subit la guerre pendant 10 ans.

Les ennemis d’Israël offrent une solution très simple pour résoudre le conflit israélo-arabe: la fin de « l’occupation ».

Malheureusement, sans un accord solide sur la sécurité avec les Palestiniens, Israël ne peut mettre fin à une « occupation » justifiée. Israël ne peut pas se permettre d’avoir son aéroport principal et ces grandes villes à quelques kilomètres de lance-roquettes terroristes parce que cela détruirait son économie.

Malheureusement, ce sont les Palestiniens qui ont choisi cette situation, celle d’être « occupés » et ils ont aussi choisi de le rester. C’est difficile à croire, mais les preuves sont accablantes:

Le plan de partition des Nations Unies de 1947 a fourni un État palestinien qui comprenait quelques Juifs avec une grande majorité de populations Arabes. Il y avait aussi un État juif qui comprenait une majorité des Juifs et avec une minorité Arabe.Les Palestiniens auraient pu avoir leur propre Etat, et ils auraient quand même eu une influence considérable dans l’État juif. Il n’y avait aucune nécessité pour quiconque d’être déplacé. Il n’y avait aucune nécessité pour la « Nakba ». La « Nakba », comme « l’occupation », était un choix palestinien.

Après la guerre de 1947/1948 au cours de laquelle les Juifs ont été victimes d’un nettoyage ethnique de Jérusalem-Est, de judée et samarie et de Gaza, ces territoires avaient comme résidents seulement des non-juifs. La Jordanie contrôlait la judée et samarie et Jérusalem-Est, et l’Égypte contrôlait Gaza. Les Palestiniens avaient eu 19 ans, de 1948 à 1967, pour créer un État palestinien sans Juifs.

En Juillet 2000, au sommet de Camp David, le Premier ministre israélien Ehud Barak a offert aux Palestiniens un État qui comprenait Gaza, 95% des terres de Judée et Samarie (avec échange de territoires), et Jérusalem-Est comme capitale.

En septembre 2005, Israël a achevé le démantèlement de ses implantations et retiré tous ces soldats de la bande de Gaza, les Palestiniens ont eu l’occasion de démontrer leurs capacités à avoir un état à Gaza ​​en vivant en paix avec leurs voisins, tout en développant leur propre économie.

En septembre 2008, le Premier ministre Ehud Olmert a offert aux Palestiniens un État dans les mêmes conditions que celui offert par Barak en Juillet de l’an 2000.

.Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a, sur plusieurs années, dit et redisait sa volonté de négocier une solution à deux Etats sans conditions préalables, le plus récemment en septembre 2015.
Pour chacune de ces possibilités, la réponse palestinienne était sans équivoque: «Non».

Même « occupés », les Palestiniens ont obtenu de nombreux avantages qu’ils n’auraient jamais eus autrement:

Ils n’ont pas besoin d’agir de manière responsable dans la gestion d’un état.

Ils obtiennent la sympathie pour leur cause alors qu’Israël est vilipendé pour être l’occupant.

Ils reçoivent de nombreuses formes financières et autre aide humanitaire, non seulement de l’Occident mais aussi en provenance d’Israël.

Ils entretiennent le faible espoir que la souveraineté juive peut être éliminée du Moyen-Orient et que les Juifs peuvent être contraint de fuir pour sauver leur vie.

Ils sont jugés par un niveau bien inférieur à Israël parce que, en plus d’être Arabes (qui sont les bénéficiaires d’une bigoterie de faibles attentes), ils sont aussi un peuple « occupé ».

Bien sûr, les Palestiniens avaient des excuses plausibles pour chaque occasions et ils ont dit non à leur propre état, mais il est clair que d’avoir leur propre état n’a jamais été une priorité pour eux. Leur priorité était, dans tous les cas, le refus d’accepter un Etat juif de toute forme ou de toutes tailles.

Ainsi, les Palestiniens restent un peuple « occupé », par choix. Ils choisissent d’être contrôlé par Israël. Ils choisissent de ne pas avoir la liberté et la dignité. Ils choisissent de vivre avec des Checks-points israéliens. Ils choisissent de dépendre de l’aide israélienne et de la charité internationale. Ils choisissent de rester la cause la plus célèbre du monde.

Chaque jour depuis le 29 novembre, 1947, il y a exactement 68 ans, les Palestiniens ont choisi la haine, le terrorisme, et d’être dépendant d’un Etat indépendant jusqu’à aujourd’hui.

En revanche, les Juifs ont accepté le plan de partage de 1947 des Nations unies, malgré de fortes réserves, ils ont évacué la bande de Gaza en dépit de la douleur, que cela a causée a de nombreux Israéliens, ils ont offert des accords de paix qui ont été douloureux d’accepter pour la plupart des Israéliens, et le Premier ministre israélien qui continue d’accepter la notion de deux états malgré la crédibilité décroissante de ce concept parmi les Juifs. Parce que, contrairement aux Palestiniens, les Juifs tiennent à leur Etat-nation, et ils sont prêts à faire des compromis pour le garder.

Comme un Arabe qui se sent une parenté avec le peuple palestinien, je voudrais soutenir la cause palestinienne. Comme une personne de gauche qui éprouve de la sympathie envers les faibles et les défavorisés, je tiens à soutenir la cause palestinienne. Mais je ne le fais pas, et aucune personne raisonnable le devrait.

Si  la fin de « l’occupation » signifié l’obtention de la création d’un Etat palestinien, alors je l’appuierais, comme que je soutiens le droit d’Israël à exister.Mais ce n’est pas l’objectif de la cause palestinienne. L’objectif de la cause palestinienne est la destruction de l’Etat juif, et ceci est quelque chose que je ne pourrais jamais soutenir.

sources





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 10 thoughts on “Moi arabe libanais : « Pourquoi je ne soutiens pas la cause palestinienne »

    1. Jacques

      Dans un monde parallèle, il serait passé au journal de 20 heures en France, à la place de la truie L. Shahid. Dans un monde parallèle…

    2. pour m'Alice

      pour m’etre baladée dans le moyen orient à une époque moins troublée , je peux confirmer qu’il est loin d’etre le seul à mépriser les palos, arafat était détesté de tous ceux qui avaient les moyens d’utiliser leur cerveau , il n’y a qu’à voir comment ils sont traités au Liban et en Syrie ! Pour les arabes les palos ont leur utilité juste quand ils emmerdent les Israeliens

    3. MOLIERE

      Il se dit de gauche , comment se fait-il que les journaleux gauchistes français ne lui tendent pas le micro ? Ah oui j’oubliais lui n’est pas antisémite alors que les autres ….

    4. David Belhassen

      Mr Fred Maroun ne sait même pas qui il est !
      Il n’est pas un « arabe libanais », mais un descendant d’un Hébreu du nord d’Israël (appelé par les Grecs « Phénicie »), arabophonisé de force lors de la conquête arabo-islamique en 635 après J.-C !
      Quant au nom du pays « Liban », il vient de l’hébreu « Laban », qui signifie « blanc » en raison des neiges qui couvrent ses montagnes en hiver. Or en arabe, « blanc » se dit « obiod » et n’a donc aucun rapport étymologique avec « Liban ».

    5. deborah

      « .Mais ce n’est pas l’objectif de la cause palestinienne. L’objectif de la cause palestinienne est la destruction de l’Etat juif, et ceci est quelque chose que je ne pourrais jamais soutenir. »
      Voilà pourquoi, moi aussi, je ne soutiens la cause palestinienne.

    6. MisterClairvoyant

      Merci Fred Marun pour vos analyses très pertinents. .
      Je pense en effet, que les palestiniens ont eu souvent des chois pour avoir un état, mais il ont toujours choisi de vivre remplis de haine contre les juifs et de tendre la main comme des mendiants au monde entier. Il y a quantité de millions de réfugiés dans le monde, mais entre les milliers de camps de réfugiés millions 8 millions rien que pour la Syrie plus le Darfour etc etc) et ils n’ont pas engloutie tant de millions de dollars de la Communauté Internationale, que les réfugiés palestiniens, pour créer quoi sur la terre où il vivent (rien qu’une haine sans fin) et de la pitié du monde entier pour une cause mal menée par des terroristes et des mendiants depuis 68 ans.
      La période probatoire après les accords d’Oslo devait durer 5 ans, mais après 4 ans Arafat lui même (à écrit pas sa femme) a voulu provoquer la première intifada, en sachant qu’il torpillé par la même occasion les accords d’Oslo. Par la suite Arafat a torpillé la rencontre de Taba en Égypte avec Barrak et Bill Clinton. Tous les rendez-vous manqués avec l’histoire, ne lui ont donné plus d’argent mais pas de crédibilité aux palestiniens, au contraire. C’est Israël qui c’est renforcé sur le terrain, car il a comprit que les palestiniens préféraient renoncer à sont État, plutôt qu’à sa haine contre les juifs et à la destruction d’Israël. Dans ces conditions on arrive au divorce total « tu ne m’aimes pas et moi non plus ». Et ni la gauche ni le droite en Israël, ni à l’étranger sont optimistes quant à la solution à 2 états.

    7. michelm.m

      Merci Mr Fred Maroun, mais un tout petit point vous a échappé, la Palestine n’existe pas, les palestiniens non plus. Par ailleurs, il y a 69 ans le terme palestinien n’existait pas. SI si rappelez vous.

      Maintenant, il y a une réalité politique, c’est que les nations ont tordu la vérité pour faire exister une Palestine, et ils l’ont crée en lieu et place des territoire de Réhouven (Ruben) et Ménaché. On peut parler aussi des territoires de Yéhouda; la Judée, on peu dire aussi un mot sur la Samarie territoire de Yosseph; Joseph. La liste est encore longue, on peut aussi parler du Golan, territoire de Dan si je ne m’abuse. Oh pi tiens, si on parlait du territoire de Zévoulone: Zébulon en voilà un qui est un vol manifeste et que tout le monde étouffe. Son territoire est de la frontière Nord actuelle, à l’ancienne frontière où se trouve la ville de Sidon, ou Tyr si vous préférez, elle se trouve à 60 ou 70 km au Sud de Beyrouth.

      Petit rappel historique, Adrien César fit la guerre à Israel contre le général Barcorba en l’an 135 de l’ère vulgaire. Il en sorti vainqueur (c’était facile pour lui), tout de même la guerre dura 15 longues années(120 à 135). En suite il débaptisa Israel pour l’appeler Philistine, terre des Philistins, qui au passage, l’histoire omet de dire que ce crapaud a tué tout les Philistins!
      Au fait quel est le territoire de la Philistine, réponse Gaza et sa bande de terre.

      Question: Qui sont les Palestiniens?
      Réponse: Tout les arabes de tous les pays voisin sans oublier les arabes d’Afrique du nord.
      Bien sur, tout cela ne c’est pas passé du jour au lendemain.

      Pas bien de ne pas dire toute la vérité.

      Oups, j’oubliais le plus important. la Philistine est une province de Rome. Rome n’existe plus, leurs provinces non plus. CQFD.

      Quand je dis territoire, comprenez Département qu’on appelle depuis toujours un Gouche. exemple Gouche Katif; le département de Katif…

      Je termine en disant, comme il est facile d’être généreux avec le bien des autres.

    8. Patriote Amazigh

      En effet la majorité des Libanais sont les descendants des Phéniciens !

      Vous avez raison David.

      Le monde arabe ne serait pas aussi arabe qu’ils le prétendent ! le monde arabe est une grosse arnaque !!

      Shalom,

    9. Sabri

      Les arabes ne se sont jamais repentis d’avoir colonisé le territoire des Berbères et autres population, Israël n’a donc pas à se sentir coupable de récupérer le sien.
      Les palestiniens n’existent pas, pure invention des britanniques. Ce sont des philistins venant des pays du levant (turquie, irak etc) qui ont voulu combattre l’Egypte, ont connus la défaite et ont été installés sur la bande côtière de Gaza.
      Les médias devrait prendre quelques cours d’histoire cela rendrait service à l’humanité.
      Ceci dit pour une fois que quelqu’un met le doigt sur le fait que les palestiniens n’ont que faire d’un Etat qui serait le leur, qu’ils se complaisent dans leur statut de pseudo victime à recevoir des aides de toute part et que leur seul but est l’anéantissement d’Israël ça s’applaudit quand même

    10. jacques

      en 1946 80% de la palestine juive à été offerte au royaume hachémite du roi abdallah 1 er …sans respecter l ‘ article 80 de la charte des nations unies sur le problème israélo-arabo-musulman inventé de toute pièces par un secrétaire général des nations unies ad hoc installé pour une petite période ( à peine 3 mois ) le temps de valider l ‘ offrance des 80% de la palestine juive au roi abdallah 1er du royaume hachémite…sitot dit , sitot fait , la transjordanie a été créée en 1946…et ce n ‘ est qu ‘ en 1947 qu ‘ une résolution de l ‘ onu créa sur les 20% de la palestine juive 2 états l ‘ un juif et l ‘ autre arabe…passant outre la substance de l ‘ article 80 qui disait bien notamment que l ‘ onu ne peut nicréer ni cinfisquer une partie du territoire d ‘ un autre état..et c ‘ est ce qu ‘ ont réalisé tous les membres de l ‘ onu et son secrétaire général bidon…qui n ‘ était même pas un intérimaire !

      alors parler de colonies juives ou d ‘ occupation par l ‘ état d ‘ ISRAËL je trouve cela injuste…parce que la conférence de san rémo du 18 avril 1920 précisait quand même qu ‘ ISRAËL pouvait circuler librement en judée samarie pour y vivre et construire des habitations ( et il n ‘ a jamais été question d ‘ un quelconque droit pour y créer un autre état ( cf art.80 de la charte des nations unies ) !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap